Ô JAZZ ! Infos

Pour que vivent le jazz et ses musiques sœurs, en Centre-Val de Loire et ailleurs !

Payday Loans

Stage de chant, voix parlée et chantée, à Orléans

Les samedi 1 et dimanche 2 décembre, le Cepravoi propose à Orléans un stage de chant avec Célia Pierre-Gay.
stage-cepravoi

Qu’elle soit chantée, parlée, criée, la voix fascine, émeut, interroge… Instrument interne, elle est intimement liée aux représentations, impressions, sensations. Quels sont les mystères du fonctionnement de cette voix propre à chaque individu ? Comment apprivoiser cet outil et l’amener à s’exprimer en confort et au long cours sans fatigue ni trouble ?

Entre l’exploration de son fonctionnement physiologique et l’expérimentation concrète des différentes modalités expressives à travers l’apprentissage de chants, la voix révèlera ses mystères.

Toutes les infos, ici. Clôture des inscriptions le 22 novembre 2018.

Michel Legrand, tout pour la musique !

Le moins que l’on puisse dire quand on lit « J’ai le regret de vous dire oui », c’est que Michel Legrand a vécu plusieurs vies ! Et on se demande où il a puisé l’énergie pour tout vivre, passions, voyages, rencontres… avec, en toile de fond, cette effervescence créatrice permanente qui en a fait l’un des musiciens français les plus connus au monde. mlagrand1

Il les a tous rencontrés, d’Igor Stravinski à Barbra Streisand et jusqu’à Michael Jackson, en passant par Miles Davis, Maurice Chevalier, Sarah Vaughan, Bill Evans… et il a joué avec nombre d’entre eux.

Dans cette autobiographie, écrite avec Stéphane Lerouge, Michel Legrand, raconte, à 86 ans, avec franchise, humour, gravité et légèreté, ces multiples rencontres, ses joies, ses déceptions, les difficultés rencontrées pour financer les films, écrire de la musique sur commande, les traits saillants du caractère des uns et des autres, sa dépression et son amour pour Macha Méril, qu’il épousera cinquante ans après l’avoir rencontrée.

Musicien prolifique, Michel Legrand a exploré tous les genres, jazz, variété, comédie musicale, musique de films, de concert, de scène, de ballet.

LIRE LA SUITE EN CLIQUANT CI-APRÈS
[Lire la suite de cet article...]

Aux “Samedis” le 10 novembre : quatre pour le prix de trois !

Toujours autant de monde (plus de 350 personnes) en ce samedi pluvieux. Et pourtant la musique était ensoleillée et pleine de fougue et de jeunesse. C’était l’Open Trio, le groupe le plus jeune qu’ô jazz ! ait jamais invité !
pd1

On les avait entendus lors du dernier tremplin de Jazz or Jazz. Et déjà le public avait été séduit, même s’ils n’avaient pas obtenu le trophée. Trio tellement “Open” qu’ils sont désormais quatre. Il y a Samuel Besset au saxo ténor, au jeu riche et mélodieux, qui mène la danse puisque soufflant. Il y a Teoman Massas au piano, plein de fougue et d’envolées lyriques, et Basile Bonicel à la batterie. Et le quatrième du trio, Victor Gourgeau à la basse, au jeu solide et charpenté.

LA SUITE EN CLIQUANT CI-CONTRE [Lire la suite de cet article...]

10 novembre, l’Open Trio est aux “Samedis”

Nouveau “Samedi du Jazz” et nouvelle formation régionale le 10 novembre : l’Open Trio. C’est à 15 heures au Théâtre d’Orléans, comme d’hab’, proposé par ô jazz ! et la Scène nationale. Et c’est gratuit, comme d’hab’…
open-t-ce
Photo Christophe Esnault

Les trois membres d’Open Trio, élèves au Conservatoire d’Orléans, se sont rencontrés dans la classe de musique klezmer du violoniste Guillaume Dettmar (par ailleurs leader de United Colors of Méditerranée). Leur formation, d’abord centrée sur les musiques traditionnelles juives, s’est orientée vers le jazz, avec des compositions originales et quelques reprises.

ô jazz ! les avait découverts lors du “Tremplin Jazz or jazz” 2016. On les retrouve donc deux ans plus tard, mais aucun d’eux n’a encore 20 ans !

Avec Samuel Besset (saxophone), Basile Bonicel (batterie) et Teoman Massas (piano)

“D’Jazz Nevers”, rendez-vous du 10 au 17 novembre

Depuis 1987, les amoureux de jazz et de musiques vivantes se donnent rendez-vous à Nevers (Nièvre) autour du 11 novembre pour découvrir, vibrer, expérimenter, partager collectivement une aventure conviviale, accessible (grâce à des tarifs abordables) et une programmation au “top”. 2018 ne déroge pas à la règle.
steve-c
Le saxophoniste Steve Coleman et ses “Five Eléments” seront le vendredi 16 novembre
à 20 h 30 à la Maison de la Culture de Nevers (grande salle). Un événement :
la formation n’a que deux dates en France dans sa tournée automnale.

Encore une belle brochette de musiciens emblématiques, américains mais également européens au programme de cette édition : Steve Coleman, James Carter, Franck Tortiller, Vincent Peirani, Airelle Besson, Laurent De Wilde, Régis Huby… sur sept jours, avec pas moins de trente-sept concerts plus deux expos !

Programme complet, ici.

Expo : “Comédies musicales, la joie de vivre du cinéma”

De Fred Astaire à John Travolta, de West Side Story à La Belle et la Bête, la Philharmonie de Paris propose jusqu’au 27 janvier 2019 une exposition exceptionnelle, véritable panorama en image et en musique pour découvrir la richesse et la diversité des comédies musicales.
expo-cite-musique

L’exposition prend le parti d’immerger les visiteurs dans les films eux-mêmes, par des projections géantes, accompagnées de photographies et de documents rares. La scénographie a été confiée à Pierre Giner qui a imaginé un espace ouvert, faisant la part belle aux montages d’extraits thématiques peuplés de personnages qui dansent.

LIRE LA SUITE EN CLIQUANT CI-CONTRE [Lire la suite de cet article...]

“Jazz Vibrations”, du 6 au 17 novembre à Sceaux et Malakoff

Les deux Scènes nationales des Hauts-de-Seine ont un point commun : leur militantisme ancien et actif en faveur du jazz. Avec “Jazz Vibrations”, elles fixent aux amateurs du genre un nouveau rendez-vous fait de concerts (avec plusieurs créations) et de lectures célébrant la fraternité entre littérature et jazz.
sacre
Fred Pallem et son orchestre “Le Sacre du tympan” seront en concert (avec une création, “L’Odyssée”) le vendredi 9 novembre à Sceaux. Parmi les autres invités de Jazz Vibrations, on retrouvera notamment l’Umlaut Big-Band, Julien Lourau et les Groove Retrievers ainsi que deux jeunes formations issues du dispositif de soutien à la scène émergente Jazz Migration.

Toutes les infos ici

A Tours, festival Émergences, le retour !

Comme chaque année, le mois de novembre est l’occasion de retrouver le festival Émergences, un temps fort organisé conjointement par Jazz à Tours et le Petit faucheux. Rendez-vous à Tours, donc, du 8 au 16 novembre.
ONJ + MARIA LAURA BACCARINI
Avec son programme « Oslo », l’ONJ sera à Tours le jeudi 8 novembre

Au menu de cette nouvelle édition (la 17e), des « stars » du jazz, de l’Orchestre National de Jazz (avec « Oslo »), à la nouvelle coqueluche du saxophone, Jowee Omicil, en passant par le fabuleux guitariste Gilad Hekselman.

Et toujours six concerts gratuits pour apprécier des talents émergents : Elodie Pasquier ou Laura Perrudin et Thibault Florent, ainsi que quatre groupes de jeunes professionnels régionaux.

Toutes les infos sur festivalemergences.fr

  • ô jazz ! est sur Facebook

    Ojazz logo Retrouvez-nous d'un simple clic sur le “bouton” ci-dessus.
  • Dans les bacs

    ott Le Grégory Ott Trio vient de sortir son quatrième enregistrement. Tous trois originaires d'Alsace Lorraine, les musiciens sont en pleine tournée nationale de promotion de leur cd, Ways. Quatorze morceaux comme des nouvelles qui formeraient un ensemble très proche du roman. En tous cas, une promenade musicale aux mélodies prenantes, aux rythmes parfois complexes mais à la cohérence de groupe manifeste. Gautier Laurent à la contrebasse et Matthieu Zirn à la batterie ont tous deux une présence constante et intense. Des dialogues magnifiques, piano-contrebasse, comme ce “The Giant”, hommage à Petrucciani, ou piano-batterie (“Ondulation” ou “Nouvelle”). Musique savante mais qui se déroule sans accroc, avec aisance et naturel. Des moments aériens que leur brièveté rend totalement captivants. Deux invités se joignent au trio, Franck Wolf et son saxo, frère de musique de Grégory, et Yannick Eichert à la guitare et au chant sur un blues. Une musique intelligente, nerveuse, structurée. Un jazz qui pulse mais en même temps nous raconte des ambiances, nous propose des histoires pleines d'émotions que chacun peut dérouler comme il l'entend. Un très beau moment.BC (Assoc'in jazz - Absilone)

    wideopenDepuis “Circling Around”, sorti en janvier 2016 (voir onglet “Dans les bacs”), Nicolas Serret a fait du chemin. En quintet, Earz!5tet, il sort ces jours-ci un nouvel enregistrement, Wide Open. Toutes les compos sont de lui, ce qui n'est pas forcément courant pour un batteur. Julien Bertrand à la trompette et Stéphane Moutot aux saxos ténor et soprane prêtent leur souffle à ces morceaux tous basés sur de solides mélodies. Naviguant entre jeu écrit et moments très libres (Le chat et la tartine), ils trouvent tous deux le son juste pour construire la musique du groupe, avec de très beaux dialogues (Sweven). Etienne Déconfin, excellent dans ce jazz bien charpenté, fait l'intermédiaire entre rythme et mélodie. Très présent, il apporte finesse de jeu et lyrisme. François Gallix à la contrebasse galope comme au bon vieux temps du bop, mais sait être très inspiré lorsqu'il se lance dans de solides impros. Quant à Nicolas, il domine son affaire dans cette musique qui sort de son esprit, se réservant un petit morceau en solo doux et brillant (Childrum). Un jazz inscrit dans la tradition, un jazz nerveux, dynamique mais aussi plein de belles promenades dans des mélodies évocatrices. Un très beau morceau final rassemble le quintet dans un dialogue de groupe très réussi. BC (Jazzanas / earz5tet@gmail.com)

    shijin Quatre grands musiciens se sont « retrouvés » pour un enregistrement qui aurait pu être tiraillé par chaque personnalité, tant les identités sont fortes. Mais il n'en est rien. Shijin, l'objet qui en découle, est d'une très belle cohérence. Le terme renvoie à une symbolique orientale des quatre points cardinaux. Et ce n'est pas sans rapport à la façon dont le cd a été construit. Après avoir mis au point les thèmes lors d'une résidence à Tourcoing, ils ont préparé l'enregistrement chacun chez soi. Laurent David à la basse et Stéphane Galland à la batterie ont enregistré à Paris les lignes rythmiques. Malcolm Braff au piano et Fender Rhodes a ajouté ses pistes mélodiques à Chamonix et Jacques Schwarz-Bart a joué du saxo dans un studio de Boston. Ce morcellement de jeu reste totalement transparent dans l'écoute. Stéphane, qui a en ce moment plusieurs actualités de sorties de cd, est impressionnant de précision et d'efficacité (Anemoi ou Afro Bear), dans des rythmes complexes dont il a une parfaite maîtrise. Laurent, très présent sur presque tous les morceaux, semble dialoguer avec le saxo (The Bait). Le claviériste newyorkais trouve des mélodies prenantes. Inventif sur tous les morceaux, il donne une couleur et une profondeur au groupe que son aisance rend très efficace. Son jeu au Fender (Blitzt's z'züri ?) atteint par moment d'étonnantes tonalités de guitare. Quant à Jacques Schwarz-Bart au saxo, il montre brillamment mais sans esbroufe sa chaleur caribéenne. Malgré la distance entre eux, ces musiciens dialoguent avec une aisance communicative et créent un jazz mélodieux et riche, plein d'images et de groove nerveux qui parfois donne envie de danser, parfois émeut par sa profondeur. Le groupe n'a pas de nom, mais le son collectif de cette musique ne fait aucun doute. Une très belle expérience ! BC (Alter-Nativ – Socadisc)

    moving-people-visuel-sticker-france-musique-bord1 Riccardo Del Fra, contrebassiste responsable du Département Jazz et Musiques Improvisées au Conservatoire National Supérieur de Paris, trouve toujours le temps de composer et de jouer. Il sort un enregistrement, largement inspiré par son empathie pour les migrants, Moving people. Ses thèmes mélodieux, forts comme des musiques de film (d'ailleurs, Riccardo en a fait une multitude), donnent une couleur de base à chaque morceaux. Les images sont souvent évoquées dans les titres (« Ressac », ce petit enfant mort sur une plage grecque, « The Sea Behind », « Children Walking Through a Minefield »). Le premier morceau, éponyme de l'album, a un son de big band : du collectif, des reprises, des chorus. Et pourtant ils ne sont que sept à jouer ce thème nostalgique, petite musique répétée qui prend une ampleur remarquable. On rentre donc tout de suite dans la cohésion du groupe. Et puis chacun s'affirme. Kurt Rosenwinkel, une sorte de « guitar hero » échappé des seventies, se lance dans de grands riffs clairs et romantiques, comme les aimait le jazz-rock. Rémi Fox au saxo joue avec lui, et tous deux, dans « The Sea Behind », construisent un son commun extraordinaire. Son collègue Jan Prax, très présent dans le groupe, apporte un deuxième souffle. Le trompettiste Tomasz Dabrowski affirme sa touche puissante dans l'impro (« Ressac »). Le batteur Jason Brown assure la rythmique, tandis que Carl-Henri Morisset au piano se fait tour à tour accompagnateur du groupe, soliste ample et magnifique ou improvisateur nerveux, inventif et riche. Quant à la contrebasse, en solo ou en groupe, elle fait résonner une vibration qui va droit au cœur. L'enregistrement est construit comme un roman, avec un épilogue qui reprend le thème du début, suivi d'une conclusion lyrique à la contrebasse seule. Du très grand jazz, original et généreux. BC (Cristal Records – Sony Music Entertainment)

    BC : Bernard Cassat
    CE : Christophe Esnault
    DB : Daniel Buon
    DD : Dominique Derenne
    JLD : Jean-Louis Derenne

    >>>Et plus de CD dans les bacs d'ô jazz ! en cliquant ici
  • Nouveauté cd

    pub-sirocco

    A ÉCOUTER
    “Silence after blow up”
    Cliquez ici

  • Agenda Jazz


    SAMEDIS DU JAZZ 2018-2019 samedis LA 10e SAISON !
    8 déc : Noemy Lhomme 5tet
    12 jan : JC Acquaviva Trio
    9 fév : Oggy & The Phonics
    2 mars : Duo Lev-Yulzari
    6 avril : Philippe Macé 4tet
    11 mai : Dub-Dub
    8 juin : Projekt Big-Band
    Concert à 15 h au Théâtre d'Orléans. Entrée libre.


    Jeudi 22 novembre
    ANIMAL (F. Fourneyron / J. Florent / S. Darrifourcq) + Benjamin Dousteyssier “I, Eye, Aye”. A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours.
    02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Jeudi 22 novembre
    mirabassi GIOVANNI MIRABASSI TRIO invite Sarah Lancman (chant) et Toku (trompette, chant). A 20 h 30 à l'Equinoxe, Scène nationale, de Châteauroux.
    02 54 08 34 34.

    Vendredi 23 novembre
    oud D'ICI OUD AILLEURS. Avec François Rascal, oud (luth oriental) et Guillaume Valette, percussions. Compositions personnelles, standards de la musique klezmer, jazz… A 20 h 30 à l'auditorium de l'Ecole de Musique de Saint-Jean-de-la-Ruelle, rue Bernard-Million.

    Vendredi 23 novembre
    LINDY-HOP. Soirée dansante avec le groupe Dr Swing. A 20 h 30, salle Fernand-Pellicer, rue Edouard-Branly à Orléans. 12 €. Les infos ici.

    Samedi 24 novembre
    LINDY-HOP. Soirée dansante avec le groupe Jacks and Jills. A 20 h 30, salle Fernand-Pellicer, rue Edouard-Branly à Orléans. 15 €. Les infos ici.

    Vendredi 30 novembre
    CA TRICOTE AU THÉÂTRE ! Avec Quentin Biardeau et Eric Chenaux, puis le Théo Ceccaldi Trio Django. Proposé par le Tricollectif et la Scène nationale d'Orléans, à 20 h 30 au Théâtre d'Orléans. Le site de la Scène nationale.

    Vendredi 30 novembre
    TRIO COURTOIS / ERDMANN / FINCKER “Love of life”) + Aruán Ortiz. A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours.
    02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Samedi 1er
    et dimanche 2 décembre

    VOIX PARLÉE, PROJETÉE, CHANTÉE. Stage proposé par le Cepravoi à Orléans, avec Célia Pierre-Gay, orthophoniste, professeur de chant et chanteuse lyrique. www.cepravoi.fr

    Dimanche 2 décembre
    BLUES ET BOOGIE (avec l’organiste et chanteur Don Washington et Simon et Stan Noubar Pacha, guitare). A 17 heures au Tivoli (2, rue Franklin-Roosevelt à Montargis). Réservations auprès du Hot Club, 222, rue des Hauts-de-Viroy, 45200 à Amilly. 17 € le concert. hotclubgatinais.fr

    Mardi 4 décembre
    capozzoCÉCILE CAPPOZZO TRIO (plusTrio RRR : C. Ribault / S. Roudier / A. Ribis). A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours.
    02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Samedi 8 décembre
    NOEMY LHOMME QUINTET. Avec Noëmy Lhomme (lead, saxs, effets), Etienne Manchon (clavier, piano), Hugo Rongières (basse électrique), Raphaël Archambault (guitare) et Tamino Edener (batterie). Proposé dans le cadre de la 10e saison des “Samedis du Jazz” par la Scène nationale d'Orléans et ô jazz ! A 15 heures dans le hall du Théâtre d'Orléans. Entrée libre. La saison complète, ici.

    Mercredi 12 décembre
    CRAZY JAM (avec Guillaume Hazebrouck). A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours.
    02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Mercredi 12 décembre
    NAIMA QUARTET (autour de la chanteuse et contrebassiste Naïma Girou). Proposé par After The Crescent, à 20 h 30 au Théâtre Jacques-Cœur à Bourges. 02 48 20 86 05

    Mercredi 12 décembre
    django_reinhardt SPÉCIAL DJANGO. Hommage aux compagnons de Django Reinhardt, avec la musique de Django... Proposé par Improphile, dans le cadre de ses “Mercredis du Jazz”. A 19 heures au bar “Le Fitzgerald” de l'Hôtel Jean-de-Beauce (1, place Pierre-Semard) à Chartres. L'entrée est libre, avec bar et restauration sur place. Toutes les infos sur improphile.com


    Et plus de sorties jazz en cliquant ici

    Et au-delà du jazz, d'autres sorties à Orléans et autour grâce au blog de Clodelle
  • Soutenez ô jazz !

    appel-dons-web1 xx
  • Nous contacter

    Vous êtes un groupe, un organisateur de concert, un amateur éclairé… vos infos nous intéressent ! contact.ojazz@gmail.com