Ô JAZZ ! Infos

Pour que vivent le jazz et ses musiques sœurs, en Centre-Val de Loire et ailleurs !

Payday Loans

20-23 juin, Jazz à l’Evêché : sortez les agendas !

Nouvelle édition de Jazz à l’Evêché, proposé au jardin de l’Evêché par la Ville d’Orléans, son programmateur (Stéphane Kochoyan), et ses partenaires (ABCD, Gérard Bedu, ô jazz ! et Musique et Equilibre). Quatre jours de musique (en vingt concerts), des petites bouffes et des coups à boire. Avec un air (et pas mal d’airs) de la Nouvelle Orléans, jumelage “oblige” !
gumbo
Gumbo Jam (photo Petit faucheux / Fabrice Bourgoin). La Nouvelle Orléans comme si on y était ! Avec huit musiciens-chanteurs-danseurs déchaînés ! C’est le 21 juin à 19 h sur la Grande scène de l’Evêché et c’est proposé par ô jazz !
Un petit lien vidéo pour les découvrir.

eveche-affiche

Mercredi 20 juin
19 h : ADD ET QUOI (création, avec Eric Amrofel, guitare ; Nicolas Larmignat, batterie ; Baptiste Dubreuil, piano ; Stéphane Decolly, basse… vingt ans après la création de leur groupe)
20 h 15 : INFERNALE MOMUS (Morgane Carnet et Martin Daguerre, saxophones ; Philippe Boudot, batterie).
21 h 15 : ELECTRO DELUXE (un groupe inclassable qui revisite et bouleverse depuis quinze ans l’héritage jazz, soul, funk sur toutes les scènes mondiales)
23 h : MAZIJ (Baptiste Dubreuil, piano ; Georgia Hadjab, chant ; plus trois musiciens de l’atelier Jazz de la MJC d’Olivet. Reprises de Joni Mitchell)

Jeudi 21 juin
12 h 30 : CONCERT JEUNE PUBLIC (“La trompette magique”, par Jérôme Etcheberry et les musiciens d’Hugh Coltman)
19 h : GUMBO JAM (Hip-hop/Jazz d’inspiration Nouvelle-Orléans ; par huit musiciens, chanteurs et danseurs tourangeaux emmenés par Lise Bourbon)
19 h : ISHKERO (au Théâtre de verdure à Olivet ; avec Adrien Duterte, flûte ; Arnaud Forestier, claviers ; Victor Gasq, guitare ; Antoine Vidal, basse ; Tao Ehrlich, batterie)
20 h 15 : OLIBA INTERNATIONAL (véritable petit orchestre portatif, Oliba se réapproprie des rythmiques et jeux de guitares issus du sébène congolais et du benga en les combinant à la tradition des marching bands de la Nouvelle Orléans)
21 h 15 : HUGH COLTMAN (Victoire du jazz en 2017, H. Coltman présente le répertoire de “Who’s happy”, album naviguant entre jazz, blues et soul et qui rend hommage à l’esprit de la Nouvelle-Orléans)
23 h : HERMIA/DARRIFOURCQ/CECCALDI TRIO (Manuel Hermia, saxophones ; Valentin Ceccaldi, violoncelle ; Sylvain Darrifourcq,batterie)

LA SUITE DU PROGRAMME : [Lire la suite de cet article...]

Du 24 mai au 4 juin, c’est “Jazz à Saint-Germain-des-Prés”

Créé en 2001 dans le quartier mythique de Saint-Germain-des-Prés, berceau du jazz en Europe, le Festival “Jazz à Saint-Germain-des-Prés” propose depuis dix-huit ans une programmation éclectique dans des lieux parisiens exceptionnels.
jazz-stgermain

Des concerts très divers, fondés sur des rencontres inédites d’artistes, des découvertes de talents et des coups de cœur…
Des têtes d’affiche (Roberto Fonseca, Vincent Peirani, Lars Danielsonn…) et des jeunes talents (Camille Bertault, Thomas Enhco…)…
Un cadre exceptionnel, unique et patrimonial : le Théâtre de l’Odéon, la Maison des Océans, l’Université Paris-Sorbonne, l’Université Paris II Panthéon-Assas, le Lucernaire…
Des actions de méditation culturelle : Jazz & Bavardages, Jazz en coulisses, Jazz à l’école, Jazz au lycée, Jazz en prison…

Quelques “pépites” du programme

24/05
– Roberto Fonseca Trio, Université Paris II Panthéon-Assas, grand amphithéâtre
– Showcase : Émile Parisien & Vincent Peirani Duo, Fnac Montparnasse
25/05
– Émile Parisien 5tet “Sfumato” & guests / 1ère partie : Aïrés trio, Université Paris II Panthéon-Assas, grand amphithéâtre
28/05
– Thomas Enhco trio & l’ensemble Appassionato dirigé par Mathieu Herzog : le monde de Gershwin, Faculté des Lettres de Sorbonne Université, grand amphithéâtre
30/05
– Showcase : Laurent de Wilde Piano Solo, Fnac Montparnasse
31/05
– Laurent de Wilde – Ray Lema « Riddles » / New Monk Trio, Maison des Océans
01/06
– Showcase : Camille Bertault duo
– Lars Danielsson Group / 1ère partie : Six-Ring Circus, Maison des Océans
02/06
– Scène Jazz au féminin : Julie Erikssen / Camille Bertault, Maison des Océans
04/06
– Melanie de Biasio, Odéon-Théâtre de l’Europe

festivaljazzsaintgermainparis.com

A lire : “New Orleans et le Sud de la Louisiane”

Pour qui l’ignore encore, Orléans vient de se jumeler avec La Nouvelle Orléans. Laquelle fête cette année son tricentenaire. Pour en savoir un peu plus sur cette nouvelle jumelle, rien de tel que le livre publié récemment par le photographe Gabriel Vitaux.
bouquin-nola

Elle fut créée en 1718 par Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville, un explorateur français qui lui donna ce nom, Nouvelle-Orléans, en l’honneur du régent Philippe, duc d’Orléans, qui lui-même tirait son nom du duché d’Orléans, qui lui même devait son nom, etc. Le cousinage est incontestable, le jumelage était évident !

Durant toute l’année 2018, de la Foirexpo à Jazz à l’Evêché en passant par les Fêtes de Jeanne d’Arc et la Fête de la Gastronomie, Orléans a décidé de vivre aux couleurs de sa cousine d’Outre-Atlantique. Alors pour mieux la connaître, et mieux appréhender cette si belle Louisiane que Napoléon vendit en1803 aux Américains pour financer ses guerres mégalomaniaques et dévastatrices, place à de superbes images ponctuées de textes circonstanciés et intelligemment contextualisant.
nola1 [Lire la suite de cet article...]

La Fondation Lagardère cherche son prochain lauréat

L’appel à candidatures pour la bourse Musicien “Jazz et musique classique” de la Fondation Jean-Luc Lagardère est ouvert !
lc
Le pianiste et organiste Laurent Coulondre,
lauréat 2016 (photo Jérémy Bruyère)

Cette bourse, dotée de 12 500 €, est attribuée à un jeune musicien de 30 ans au plus (auteur et/ou compositeur et/ou interprète) ou à un groupe de musiciens ayant un projet de création musicale dans le domaine du jazz ou de la musique classique.

Le candidat doit avoir déjà enregistré un cd et être sous contrat avec un label indépendant, un distributeur numérique ou un éditeur.

Les dossiers d’inscription sont à télécharger sur le site de Fondation et doivent être envoyés au plus tard le samedi 9 juin 2018.

Jazz à La Villette 2018, les premiers noms… et quels noms !

ch-scott
Christian Scott. Le génial trompettiste néo-orléanais est de retour en France.
A ne manquer sous aucun prétexte !

L’édition 2018 du fameux festival parisien se tiendra du 30 août au 9 septembre 2018. Les premiers noms viennent d’être révélés. C’est du lourd : Janelle Monáe / Salif Keita / Selah Sue / Brad Mehldau / Avishai Cohen, Shai Maestro & Mark Guiliana / GoGo Penguin / Dhafer Youssef / Christian Scott / Kenny Garrett, Pete Rock & The Soul Brothers / Rhoda Scott / José James / Knower…

Les billets sont en vente depuis le 3 mai. Le site du festival.
jalv

“Larmes blanches”… et notes bleues

“Larmes blanches“ est un roman de Hari Kunzru publié chez JC Lattès. Où comment l’Amérique blanche et raciste s’est approprié – plus qu’elle n’a intégré – la culture musicale noire.

Carter et Seth, le narrateur de “Larmes blanches”, jeunes gens d’une vingtaine d’années, appartiennent à deux mondes opposés : Carter est issu d’une riche famille américaine et Seth est sans le sou, timide et maladroit, mais ils partagent une passion commune, la musique.
larmes-blanches1
À leur sortie de l’université, les deux amis s’installent à New-York où bientôt Seth, par hasard, va enregistrer à Washington Square un chanteur de blues totalement inconnu. Carter, enthousiasmé par la mélodie, la publie sur l’internet, créant un “fake” plus vrai que nature : un blues qui aurait été chanté dans les années 20 par un certain Charlie Shaw.

Et ce qui n’était qu’une plaisanterie va se métamorphoser en cauchemar. Les amateurs s’enthousiasment, jusqu’au troublant coup de téléphone d’un vieux collectionneur qui affirme que Charlie Shaw a réellement existé.
Suite à une agression violente de Carter, laissé pour mort, Seth comprend que la diffusion de cette chanson sur le web est la raison de cette violence. Il décide donc d’enquêter. En plongeant dans le sud profond et en remontant le temps, il découvre cette Amérique ségrégationniste qui a donné naissance au blues. Meurtres, tabassages, mensonges tissent la trame d’une vengeance.

Dans cette descente aux enfers cauchemardesque, on se perd un peu entre réalité et paranormalité et entre les personnages eux-mêmes. Mais les deux derniers chapitres nous libèrent de ce cauchemar en nous révélant les secrets peu avouables de la famille de Carter, dont on apprendra que la fortune s’est nourrie de la misère des noirs.
Un roman qui est aussi l’occasion de revenir sur la manière dont l’Amérique blanche s’est, sans états d’âme, approprié la culture noire, et un nouveau prétexte pour revisiter le sud des Etats-Unis, berceau du blues. DD

De père cachemiri et de mère anglaise, Hari Kunzru vit à New-York. Il est l’auteur de cinq romans dont le premier, “l’Illusionniste”, prix Somerset Maughan, lui a valu une reconnaissance internationale. Il vit à New-York.

  • ô jazz ! est sur Facebook

    Ojazz logo Retrouvez-nous d'un simple clic sur le “bouton” ci-dessus.
  • Dans les bacs

    tentation-des-nuages On le connaît bien à ô jazz ! Non seulement il est venu jouer aux “Samedis”, mais il a aussi participé au jury du tremplin “Jazz or jazz” il y a un an. Bertrand Renaudin sort un nouvel opus avec son trio actuel, plus des invités. Ce batteur aime à la folie la nature et les jardins, au point d'en avoir créé un vers Châtillon-Coligny il y a dix ans. Et c'est de ce jardin qu'il nous parle aujourd'hui dans sa musique, La tentation des nuages, qui évoque la taille japonaise de certains arbres. Très mélodique, une première promenade donne le ton et nous prend par les oreilles pour nous faire parcourir ce jardin et découvrir ses coins cachés, des petites fleurs bleues, des vivaces rouges ou de l'herbe à éléphant. Ou simplement le “Son de la terre”, “Le silence de l'eau”. Sa batterie entre bruissement du feuillage et bruit du pivert, nous guide dans l'espace, le saxo de Hugues Rousse dessine les formes et la contrebasse de Sébastien Dochy joue avec l'ombre et la lumière. Deux amis sont venus partager le plaisir, Jean-Christophe Cholet au piano indique, souligne, fait ressortir, déroule parfois des guirlandes de fleurs, et Xavier Mertian à la steelpan et aux percus fait trembler les feuilles sous un vent léger et apporte un peu de terre africaine. Un cd doux comme une céanothe, émouvant comme le cornouiller qui touche tant Bertrand. Du jazz naturel, sans pesticide. Et si vous voulez, vous pouvez aller visiter l'original, l'Atelier Blanc, à La Bussière (Loiret). Vous serez les bienvenus ! BC (OP Music – L'autre Distribution)

    faily-wiredPiano, contrebasse, batterie, la formation classique du jazz, intemporelle et qui a a prouvé son efficacité et aussi la diversité qu'elle offre. David Erhard, pianiste, et ses deux amis Jean-Charles Ladurelle à la contrebasse et Xingchi Yan à la batterie, mettent donc leur musique dans des sillons maintes fois labourés. Ils sont doués, ont beaucoup travaillé, possèdent leur instrument sur le bout des doigts. Le piano installe des mélodies fortes et digresse dans de grandes envolées à la Petrucciani. La contrebasse fait un travail remarquable, s'alliant au piano pour devenir mélodique, revenant vers la batterie pour accompagner la rythmique, qui fait son boulot sans esbroufe mais avec efficacité. Tout est en place, ça fonctionne, le son du groupe, nommé Fairly Wired, est plus qu'agréable. Ces trois musiciens sont excellents, leur premier cd Seeds est un sans faute. Mais justement ! On se dit qu'il manque une vitalité, une énergie, peut être une mise en danger, des initiatives qui nous étonneraient, qui feraient rebondir l'attention. On attend avec impatience leur prochain disque, parce qu'ils sont vraiment bons... BC (Autoproduit et distribué / Leur facebook est ici)

    onj Trente ans d'Orchestre National de Jazz… Trente ans d'un parcours sans faute dont on n'a rien manqué, découvrant, chef après chef, ces générations de musiciens français (près de 150 au total) dont les noms, pour beaucoup, nous sont aujourd'hui devenus familiers… C'est peu dire que l'album – et c'en est un, un vrai, riche d'un livret généreux et d'une vidéo avec bonus – qui sort à l'occasion de cet anniversaire fait chaud au cœur, tant on a pu craindre, parfois, que l'aventure s'arrête net, au gré de tel ou tel arbitraire plus politique que musical. Retrouver l'ONJ dans la captation du concert anniversaire donné à la Philharmonie de Paris en 2016, c'est comme renouer avec de vieux amis, s'immerger de nouveau dans une aventure humaine et artistique qui a accompagné trente ans de notre vie, ce qui n'est pas rien. D'entrée, on est saisi par le “Jazz lacrymogène” de François Jeanneau, interprété ici par le big-band dans sa version contemporaine, mais restitué comme “dans son jus” et bien capable de nous tirer les larmes ! Puis vient le très “gilevansien” et habile “Desert City” d'Antoine Hervé, avant le bondissant Claude Barthélémy avec “Real Politik”… et ce sont bientôt trois riches décennies qui défilent sous la baguette de ces dix chefs qui ont changé le paysage du jazz hexgonal. Au fil des plages, qui sont autant de morceaux de bravoure emblématiques de chaque avatar successif de la formation, on comprend toute l'ambition et la portée du projet d'ONJ, si cohérent dans sa diversité, et si indispensable à la scène jazz, en France et bien au-delà. A cette véritable pépinière de talents, on souhaite encore – au moins – trente ans de belle aventure et un digne anniversaire des soixante-ans. Mais ce coup-là, c'est nous qui manquerons à l'appel ! JLD (ONJ Records / L'autre distribution)

    pyrodancePierre Marcus, une fois monté à Paris depuis son Nice natal, sort avec le quartet qu'il a fondé un premier cd, “Longue attente”. Ce mois-ci paraît le deuxième avec la même formation, Pyrodance. Contrebassiste et compositeur, Pierre est entouré de Baptiste Herbin au saxo alto, de Fred Perreard au piano et Thomas Delor à la batterie. Quatre excellents musiciens mais aussi excellents amis. Les thèmes, écrits par Pierre, sont développés par le quartet avec une aisance, une complicité parfaitement au point. Ce jazz dansant s'inscrit tout à fait dans l'histoire. Le swing n'est pas loin, il sous-tend la construction des morceaux par ailleurs très libres. Mais il renferme beaucoup d'autres influences. Pierre sait faire galoper sa contrebasse comme dans les grandes périodes du jazz classique, le piano dialogue avec dextérité et beaucoup de joie, la batterie, en plein dans le jazz moderne, tantôt prend des aspects percussifs, tantôt construit de solides structures sur lesquelles s'appuient les autres musiciens. Baptiste au saxo maîtrise la fougue qu'on lui connaît, et garde une présence, une agilité, une richesse toujours passionnée et passionnante. Le saxo ténor d'Irving Acao s'invite sur les deux dernières plages, dont le titre éponyme du cd, hommage à Thelonius Monk, une grande référence pour Pierre Marcus. Cette musique pourtant savante se glisse dans l'oreille comme un bonbon sur la langue. Délicieux. BC (Jazz family - Socadisc)

    BC : Bernard Cassat
    CE : Christophe Esnault
    DB : Daniel Buon
    DD : Dominique Derenne
    JLD : Jean-Louis Derenne

    >>>Et plus de CD dans les bacs d'ô jazz ! en cliquant ici
  • Nos articles récents

  • Nouveauté cd

    pub-sirocco

    A ÉCOUTER
    “Silence after blow up”
    Cliquez ici

  • Agenda Jazz


    SAMEDIS DU JAZZ 2018 samedis-ce-copie 02/06/18 Z Comme
    Concert à 15 heures, Hall du Théâtre d'Orléans, Gratuit


    Du Lundi 21
    au vendredi 25 mai

    OPEN SCHOOL. Tout Jazz à Tours en libre-accès. L'école de jazz ouvre ses portes aux amateurs comme aux futurs professionnels et leur permet d’assister aux cours des formations professionnelles et aux cours “amateurs”. Ces cours ont lieu souvent en fin d’après-midi ou en soirée. Infos au 02 47 66 55 97.

    Jeudi 24 mai
    fred-h FRED HERSH. Un poète du piano, doué d'une prodigieuse faculté à revisiter et à réinventer le répertoire du jazz. A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours. 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Du vendredi 25 au dimanche 27 mai
    BAULE D'AIR. Nouvelle édition du festival en plein air proposé à Baule (entre Meung et Beaugency) avec des fanfares, du théâtre de rue, des parades, des jeux, de la pyrotechnie. Des infos ici.

    Vendredi 25
    au dimanche 27 mai

    pj PARCOURS ET JARDINS. 16e édition du rendez-vous fixé par l'association ABCD dans les jardins de particuliers du quartier Bourgogne à Orléans. Au menu plus de 60 artistes (musiciens, comédiens, clowns, conteurs, dansseurs, artistes…) accueillis dans plus de vingt lieux publics et privés. Et c'est gratuit ! www.abcd45.com

    Vendredi 25 mai
    ELECTRO DELUXE (soul, funk, jazz). A 21heures à l'Atelier à spectacle, 51A, rue de Torçay à Vernouillet (Eure-et-Loir). 02 37 42 60 18

    Samedi 26 mai
    TRUPIN-VIALA (“Voyage immobile”). Avec Jacques Trupin, bandonéon, et Vincent Viala, piano. A 20 h 30 au Domaine de la Trésorerie (Saint-Pryvé-Saint-Mesmin), dans le cadre de la nocturne du 21e Printemps des Arts.

    Samedi 26 mai
    SOIRÉE SALSA. A 20 h 30, initiation à la salsa, par l'école Danza Cubana. Et à 21 heures, concert dansant du TINO Y TUMBAO ORQUESTA. Dans le cadre du festival Encuento, salle François-Rabelais, place Robert-Mauger à Ormes.

    Samedi 26 mai
    LES POMMES DE MA DOUCHE (jazz manouche). A 20 h 45 au Théâtre Monsabré, 11, rue Bertheau à Blois.
    06 95 20 86 25

    Samedi 26 mai
    ALTERNATE CAKE. Jazz acoustique (de Django Reinhardt à Wayne Shorter). A 20 h 30 au Théâtre Troglo du Rossignolet à Loches (Indre-et-Loire).

    Dimanche 27 mai
    CA VA JAZZER. Concert Avec Guylène Charmetant (chant percussions), François Manuelian (guitare chant percussions) et la participation de Nobody Knows dans le cadre de la fête du quartier Gare à Orléans. Répertoire principalement Swing et New Orleans. De 14 h à 17 h 30, Place Charles d’Orléans. Gratuit.

    Jeudi 31 mai
    vpeirani VINCENT PEIRANI (accordéon, en quintet). A 20 heures à l'Auditorium de Bourges, 34, rue Henri Sellier (Indre). www.mcbourges.com

    Jeudi 31 mai
    LISA SIMONE (accompagnée par un trio guitare-basse-batterie). Festival de Sully, à 20 h 30, salle des Fêtes de Montargis. www.festival-sully.fr

    Vendredi 1er juin
    OURS LE FILM / DUO LEMAIRE-MOBIN. Dans le cadre des “Soirées Tricot” proposées par le Tricollectif sur l’ensemble de la saison. A 20 h 30 au Théâtre d'Orléans. www.scenenationaledorleans.fr

    Samedi 2 juin
    Z Comme (quartet Châabi, Jazz, Tango déjanté, Rock prog, Free…). Avec Julien Behar (saxophone), Philippe Rak (vibraphone, clavier), Stéphane Decolly (basse), Christophe Chaïr (percussions). Proposé, dans le cadre des Samedis du Jazz (Scène nationale d'Orléans / ô jazz !), à 15 heures, hall du Théâtre d'Orléans.

    Samedi 2 juin
    PINK MARTINI (jazz, swing instrumental et vocal). A 20 h 30 au Dianetum, à Anet (Eure-et-Loir).

    Lundi 4 juin
    JAZZMANIA QUINTET et JEFF WILLORUN BLUES QUARTET. Soirée jazz double-plateau, entre swing des années 30 à 60 et blues anglais. A 20 h 30 à l'Escale, à Déols (Indre).
    02 54 34 89 64

    Mardi 5 juin
    CONFERENCE LOUISIANE. L'association de jumelage OW-Nouvelle Orléans accueille le professeur Annick Foucrier, directrice du Centre de recherches d'histoire nord-américaine (La Sorbonne), qui évoquera l'histoire de la Louisiane, de la colonisation à la guerre de sécession. A la Médiathèque d'Orléans à 19 heures.

    Vendredi 8 juin
    mlegrandMICHEL LEGRAND (en duo piano-contrebasse). Festival de Sully, à 20 h 30, Théâtre de Verdure (parc du Poutyl) à Olivet. www.festival-sully.fr

    Samedi 9 juin
    LOUIS WINSBERG (guitare). “For Paco”, un jazz qui se promène de l'Inde au Maghreb en passant par l'Andalousie. A 20 30 à l'Avant-Scène, à Argenton-sur-Creuse (Indre).


    Et plus de sorties jazz en cliquant ici

    Et au-delà du jazz, d'autres sorties à Orléans et autour grâce au blog de Clodelle
  • Soutenez ô jazz !

    appel-dons-web1 xx
  • Nous contacter

    Vous êtes un groupe, un organisateur de concert, un amateur éclairé… vos infos nous intéressent ! contact.ojazz@gmail.com