Ô JAZZ ! Infos

Pour que vivent le jazz et ses musiques sœurs, en Centre-Val de Loire et ailleurs !

Payday Loans

3e “Jazz or jazz” du 24 au 28 avril, le programme au jour le jour

Le festival “Jazz or jazz” investit tous les espaces du Théâtre d’Orléans (hall, Vitez, Barrault, Touchard, bar…) du mardi 24 au samedi 28 avril. Le programme complet est ici.
logo-jorjsiroccoweb-2

Mardi 24 avril

– 18 heures : vernissage des expositions
– 20 heures : concert du groupe United Colors of Méditerranée à l’occasion de la sortie de son premier album, “Sirocco”, produit par ô jazz !

Mercredi 25 avril

– 18 h : Apéro Jazz au bar l’Entracte (face au tunnel de la Salle Barrault, à l’étage) avec Pierre-Henri Ardonceau (Jazz et Cinéma)
– 18 h 30 : Armel Dupas trio (Jazz Migration)
– 20 h : Kyle Eastwood 5tet et Stefano di Battista, puis Monty Alexander Trio
– 20 h 30 : Théo Ceccaldi et ses invités (Joelle Léandre, Daniel Erdmann, Jim Hart, Christophe Monniot, Bruno Chevillon, Daniel Humair)

Jeudi 26 avril

– 18 h : Apéro Jazz au bar l’Entracte (face au tunnel de la Salle Barrault, à l’étage) avec Pierre-Henri Ardonceau (Ella Fitzgerald)
– 18 h 30 : Nox.3 et Linda Olah (Jazz Migration)
– 20 h : La Dame Blanche (Yaite Rodriguez) en trio, puis Richard Bona et Mandekan Cubano (“Héritage”, voix et section de cuivre de Cuba et du Cameroun)
– 20 h 30 : Régis Huby (The Ellipse, avec quinze grands noms du jazz hexagonal)

Vendredi 27 avril

– 18 h 30 : Novembre (Jazz Migration)
– 20 h : Lagniappe Brass Band (Nouvelle-Orléans), puis Lucky Peterson (orgue Hammond, “Tribute to Jimmy Smith”)
– 20 h 30 : The Sync (quartet du batteur Mike Reed), puis l’Orchestre National de Jazz d’Olivier Benoit (“The Chicago Suite”, avec Mike Reed)

Samedi 28 avril

– 15 h : Tremplin Jazz or jazz, organisé par ô jazz ! et la Scène nationale d’Orléans, avec trois groupes en lice, l’Open Trio, Jazz Moket’s et Raoul Jazz Clan
– 18 h : Apéro Jazz au bar l’Entracte (face au tunnel de la Salle Barrault, à l’étage) avec Pierre-Henri Ardonceau (la naissance du jazz à la Nouvelle-Orléans)
– 18 h 30 : Ikui Doki (Jazz Migration)
– 20 h : Goran Bregovic et l’Orchestre des mariages et des enterrements (“Three Letters from Sarajevo”)
– 20 h 30 : Christian Mc Bride Big Band (dix-huit musiciens)
– 22 h : Bal New Orleans avec le Lagniappe Brass Band et deux dj, Bart & Baker

Et aussi

Deux expositions :
– la collection de photos jazz de Francis Paudras
– les toiles de Daniel Humair, sur la loggia du Théâtre

Billets : 35 € pour la salle Touchard, 20 € pour Barrault et 5 pour Vitez. En réduit, Touchard 25 €, Barrault 15 €. Quatre entrées donnent droit au tarif réduit, ainsi que les abonnements et conditions habituelles.

Le site du festival

L’été dans le printemps et la pop dans le jazz

Nouveau “Samedi du jazz”, le 21 avril dans le hall du Théatre. Après une étonnante prestation d’acrobates, un trio jongle avec des standards pour une heure de musique consensuelle qui mélange tous les genres. L’Antoine Delaunay Trio Pop s’amuse à lancer un thème pop et à le récupérer jazz. Tout le monde a suivi, c’était tellement agréable !
delaunay-1pd
Photo Patrice Delatouche

Les barbecues ont provoqué des siestes un peu lourdes en ce samedi de jazz. Quelques auditeurs ne sont pas venus… ils ont eu tort. Le Delaunay Trio Pop occupait le hall et proposait son jazz très pop, sa pop très jazz, enfin sa musique très hybride. Des reprises de grands thèmes connus. Antoine Delaunay a commencé au piano avec un “Sound of Silence” qui a fait quand même un peu de bruit. Et des thèmes, ou plutôt des chansons, ont suivi, le fameux “Caravan” mâtiné de Radio Head, un moment de la “Bohemian Rhapsody” de Queen, du Mickael Jackson comme l’aurait adapté Miles Davis, puis “Riders on the Storm”…
delaunay-2ce
Photo Christophe Esnault

Ce que tout un chacun connaît, mais interprété, approprié, enrichi, réinventé, ré-enchanté. Le trio injectait sa propre énergie en jouant malicieusement à changer de registre, ou au contraire en le poussant, comme ce “Rehab” d’Emy Winehouse, encore bien plus jazz que l’original.

Une bonne heure de musique sans surprise mais superbement balancée, avec des soli remarqués, notamment ceux de Patrick Hoarau à la basse. Et un final tout à fait original à la planche à savon, washboard dans le texte, grattée-frottée par les doigts du batteur Eric capitaine. Le soleil n’était pas que dans le ciel, mais aussi dans les oreilles pour aller directement au cœur des quelque 250 spectacteurs présents. BC

D’AUTRES PHOTOS : [Lire la suite de cet article...]

Concert de sortie de “Sirocco”, c’est mardi 24 avril !

Comment ça, vous n’avez pas encore réservé votre place ? C’est pourtant pour bientôt ! Mardi 24, en ouverture du festival “Jazz or jazz”, ô jazz ! présente United Colors of Méditerranée et son premier album, “Sirocco”.
ucmjld
siroccoweb-2
……………………………………………………
……………………………………………………
Ca va se passer à 20 heures au Théâtre d’Orléans, juste après le vernissage des expositions sur la loggia (la collection de photos de jazz de Francis Paudras et les œuvres peintes de Daniel Humair).

Rendez-vous avec United Colors of Méditerranée, dont ô jazz ! vient de produire le cd Sirocco. Un quintet qui mêle dans un même creuset aux accents jazz les différentes esthétiques musicales nées sur les rives de la Méditerranée.
……………………………………………………
……………………………………………………
Réservez cette soirée, ET RESERVEZ VOTRE PLACE (c’est prudent !)
Réservations en ligne (5 €, qui dit mieux !)

L’album sera vendu (et dédicacé) sur place. Et pour tout savoir sur le groupe, c’est ici.
……………………………………………………

RETROUVEZ SIROCCO DANS “OPEN JAZZ”, PRÉSENTÉ PAR ALEX DUTILH SUR FRANCE MUSIQUE, LUNDI 23 AVRIL ENTRE 18 H ET 19 H

……………………………………………………

Sirocco, le disque

5e album produit par ô jazz ! / 60 minutes de musique en 10 morceaux + 1 remix
Guillaume Dettmar (violon, compositions), Brahim Haiouani (contrebasse), Philippe Draï (percussions), Pierre-Henri Bluteau (guitare), Jean-Jacques Taïb (clarinettes, saxophone, composition) / Invités : Jason Marsalis (marimba), Jean-Pierre Smadja (oud) / Sortie nationale vendredi 27 avril

21 avril, le Delaunay Trio Pop est aux “Samedis”

Samedis du Jazz, on continue ! Dans notre panorama de la scène jazz régionale, place au Delaunay Trio Pop. Où il est démontré, une nouvelle fois, que le jazz peut s’emparer avec brio de tous les genres !

Ce trio originaire de Chartres célèbre la rencontre entre deux univers musicaux, la pop-rock et le jazz. Quand le chant envoûtant de Jim Morrison se pose sur les harmonies anguleuses de Thelonious Monk…

Le trio d’Antoine Delaunay emmène son public vers un pays imaginaire où les mélodies du rock et de la pop sont distillées dans des atmosphères propres à l’expression du jazz ; et où, à l’inverse, les standards de jazz prennent quelques belles couleurs au contact des rythmes et harmonisations pop.

Au programme : de la générosité, de l’humour, et une thématique populaire qui rassemble tous les publics. Pas d’erreur, il s’agit bien de jazz… euh de pop, non de Musique !

Avec Antoine Delaunay (piano), Eric capitaine (batterie), Patrick Hoarau (basse)

Proposé par ô jazz ! et la Scène nationale d’Orléans, samedi 21 avril à 15 heures au Théâtre d’Orléans. Entrée libre.

Encore deux jours (14 et 15) pour découvrir “Nola” à la Foirexpo

Ca vous coûtera moins cher qu’un billet d’avion et c’est une façon plutôt sympa d’aborder la découverte de notre ville nouvellement jumelée, la Nouvelle-Orléans (Nola pour les intimes). Il reste deux jours pour visiter l’exposition que la Foirexpo d’Orléans a dédiée à “Crescent city”…
foire1
C’est une découverte de l’histoire de La Nouvelle-Orléans d’hier et d’aujourd’hui que propose l’exposition qui se tient jusqu’à dimanche au Parc des Expositions d’Orléans, à l’occasion des 300 ans de la ville, fondée en 1718 par Jean-Baptiste Le Moyne, sieur de Bienville.

Une véritable immersion dans cette cité d’histoire et de culture. Des plantations à la guerre de sécession, cette présentation retrace tous les grands événements qui ont fait de La Nouvelle-Orléans ce qu’elle est aujourd’hui.

Mais ce n’est pas tout. La balade nous fait également visiter une ville à l’architecture inspirée des colons français, découvrir une culture musicale jazz et cajun ainsi qu’une gastronomie hispano-française – empreinte de créolitude – aux spécialités… épicées !

C’est bien fait, joli à regarder, ça fourmille d’infos, c’est gratuit… bref, comme dirait le fameux Guide rouge, “vaut le détour”… [Lire la suite de cet article...]

“Jishin” par le quartet Séisme : un concert et un cd

Ils ont déjà donné des concerts ces deux dernières années, notamment à l’Evéché en juin 2016. Séisme, le quartet de David Sevestre, sort son premier cd, Jishin, avec un concert le 18 avril. Dans une semaine tout pile (atomique), ça va trembler à l’Astrolabe !
seisme

Nous l’annoncions il y a un mois dans ces colonnes (voir article, ici). Le premier cd de Séisme sort en mai. Il était temps, la musique est à point !

David Sevestre, entre autre saxo du “Roads Quartet” et de “Meloblast”, deux formations hier publiées par ô jazz !, tourne aujourd’hui avec son propre groupe, Séisme. Ce quartet rassemble le saxo de David, le piano de Jérôme Damien, la basse de Nicolas Le Moullec et la batterie d’Adrien Chennebault.
Ils se connaissent bien tous les quatre, et chacun, en dehors de Séisme, pratique des musiques diverses tournant toujours autour du jazz. David a rassemblé des thèmes dont le fil rouge, explicité par le nom du groupe, est lié aux séismes et aux techniques de leurs prévisions. [Lire la suite de cet article...]

  • ô jazz ! est sur Facebook

    Ojazz logo Retrouvez-nous d'un simple clic sur le “bouton” ci-dessus.
  • Dans les bacs

    album-chocLe Guillaume Cherpitel Trio, vous ne connaissez pas ? Pianiste, Guillaume l'a monté avec Jean-Luc Déat à la contrebasse et Alexandre Ambrosiak à la batterie. Ils habitent dans l'est de la France, et tournent beaucoup dans cette région. Mais ils en sont aussi à leur troisième cd, Choc, qui vient de sortir. Toutes les compos sont du jeune pianiste. Il a traîné dans beaucoup de milieux de musique, autour de l'Afrique et des Iles, il a collaboré avec de grands noms (Omar Sosa, Julien Loureau, Bojan Z…) et adore jouer avec des Kurdes, des Sud Américains ou de la salsa et du funk avec des Cubains. C'est dire l'ouverture et la culture de Guillaume. Mais pour son trio, sa musique est avant tout du jazz qu'on pourrait appeler classique, même s'il est à tous les instants inventif et malicieux. Des thèmes magnifiques que chacun dans le trio s'approprie. Une grande finesse de toucher du piano, une élégance parfois bousculée par l'urgence des envies de dire, des développements lyriques toujours justes, des impros des trois instruments, puisque la place est judicieusement prévue. De magnifiques envolées de contrebasse, une batterie parfois un peu sèche, un peu dure, mais super efficace. Ce “Choc” en est un, une magnifique découverte trouvée dans la boite aux lettres d'ô jazz ! qui fait un plaisir intense. BC (Auto-produit et auto distribué / guillaume-cherpitel.com)

    for-travellers-onlyLes trajectoires des musiciens de jazz se croisent, se coupent et se recoupent, et construisent à un moment donné des accords étonnants. Celui qui a réuni en quartet Sébastien Texier au saxo, Christophe Marguet à la batterie, Manu Codjia à la guitare et François Thuillier au tuba devait évidemment arriver. Ces quatre musiciens font partie de la même nébuleuse, de la même famille. Mais qu'il y ait deux leaders, Sébastien et Christophe, avec une répartition égale de compos de l'un et l'autre, et un tuba dans un quartet de jazz, ce n'est pas courant. Sur leur musique, l'alliance fonctionne à merveille. Tous les morceaux développent des mélodies fortes, puissamment charpentées, avec des ambiances narratives touchantes. Le thème global du voyage, puisque l'album s'appelle For Travellers Only, nous emmène, entre autres, à Cinecitta avec des accents nostalgiques que le tuba et la clarinette de Sébastien savent évoquer avec une puissance émouvante. Mais les migrants traversent aussi le cd avec une mélodie sombre et retenue. Le quartet voyage ensuite vers Chicago et les jazz bands noirs, le tuba répétitif dressant un cadre caractéristique qui permet à l'hommage de se développer. Un magnifique enregistrement de musiciens frères en musique, d'où une très grande cohérence de jeu, une complicité manifeste, une intelligence collective. Et la création d'un son bien à eux, qui lui aussi, fait partie de la famille. BC (Cristal Records – Sony Music Entertainment)

    omri Avishaï Cohen, le contrebassiste, a le don de repérer des pianistes exceptionnels. Shaï Maestro a prouvé son talent, et maintenant Omri Mor. Jeune pianiste israélien de formation classique mais aussi jazz et traditionnel – puisqu'il est même allé chercher du côté de la musique chaabi d'Afrique du Nord –, Omri a joué au sein du trio de son mentor et nous livre ce mois-ci son premier opus en leader, It's about time !. Neuf morceaux dont sept compositions, et une direction artistique qu'il a demandé à son ami le batteur/percussionniste algérien Karim Ziad d'assurer. Une formation en trio tournant, avec deux bassistes qui alternent, Avishaï Cohen à la contrebasse et Michel Alibo à la basse électrique ; et un invité sur un morceau, Donald Kontomanou à la batterie. Au piano, Omri entraîne tout son monde dans les volutes de cette musique de source arabo-andalouse, mais très mâtinée de jazz, avec une virtuosité impressionnante. Manifestement, tous ces musiciens font partie d'une grande famille : on pense à Omer Avital, par exemple, avec qui Omri a joué. Energie, rythme et mélancolie, langueur, chant traditionnel, reprises du rythme jusqu'à l'étourdissement, mélange de tradition incantatoire et de jazz effréné, comme dans “Marrakech”, chanté par M'aalem Abdelkbir Merchan. Tout est là, les images et les sons, qui font de cette publication un digne représentant de “l'école” de jazz israélien, puisque de plus en plus elle se dessine. BC (Naïve)

    wanderlust On avait bien compris que cette toute jeune Camille, dite Ellinoa, avait de la personnalité, et même un peu plus que cela. C'est d'ailleurs pourquoi ô jazz ! l'avait programmée sur “Place au Jazz de Loire” en 2014, alors qu'elle sortait tout juste de l'école Didier Lockwood, avec les félicitations du jury. Mais on n'imaginait pas qu'elle allait parcourir à si grandes enjambées le chemin qui la mène aujourd'hui jusqu'à nous, bardée d'une collection de prix et distinctions, à l'occasion d'un second album bluffant de bout en bout : Wanderlust (en allemand “l'envie de voyager”). La jeune fille s'est faite femme, et la musicienne prometteuse une compositrice accomplie dont la maturité et l'assurance laissent coi. Elle a fait ici le choix de composer pour (et de réunir) une grande formation (14 musiciens) et d'abandonner la chanson(nette) jazz au profit de la voix-instrument, la sienne. Bingo ! Elle fait merveille dans cette suite de pièces élégantes qui sont autant d'invitations au voyage dans une atmosphère, une ambiance, une émotion chaque fois particulière. Pas de développements mélodiques à proprement parler, mais un regard tourné du côté de la musique impressionniste française, avec de belles couleurs orchestrales, tout en gardant cet esprit “jazz” qui laisse une place aux solistes et à leur liberté d'improvisation. On pense au récent travail de Christine Jensen à la tête de l'Orchestre national de jazz de Montréal avec “Under the Influence Suite” – qui mêle également voix-instrument et instruments – et à une filiation évidente avec une autre canadienne (Marianne Trudel), une française (Carine Bonnefoy) et une Américaine (la formidable Maria Schneider) toutes talentueuses compositrices et cheffes d'orchestre, et toutes peu ou prou inscrites dans le même “mood”. Existerait-il un jazz féminin, porteur d'une sensibilité particulière ? Terrain glissant ! L'auteur de ces lignes avoue néanmoins une passion véritable pour ces musiciennes, que la jeune Ellinoa ne devrait plus tarder à rejoindre au panthéon de ces artistes dont le propos nous enchante. JLD (Music Box)

    BC : Bernard Cassat
    CE : Christophe Esnault
    DB : Daniel Buon
    DD : Dominique Derenne
    JLD : Jean-Louis Derenne

    >>>Et plus de CD dans les bacs d'ô jazz ! en cliquant ici
  • Nos articles récents

  • Nouveauté cd

    pub-sirocco

    A ÉCOUTER
    “Silence after blow up”
    Cliquez ici

  • Agenda Jazz


    SAMEDIS DU JAZZ 2018 samedis-ce-copie 21/04/18 Delaunay Trio Pop
    12/05/18 Antoine Hervier Trio
    02/06/18 Z Comme
    Concerts à 15 heures, Hall du Théâtre d'Orléans, Gratuit
    samedis
    Programme complet ici.


    Du mardi 24
    au dimanche 29 avril

    jorj JAZZ OR JAZZ. Six jours de jazz pour cette troisième édition, sur les trois scènes et dans le hall du Théâtre d'Orléans, avec des pointures internationales, la jeune scène française et européenne, le tremplin régional, des expos… www.jazzorjazz.fr

    Du vendredi 27 avril
    au mardi 1er mai

    LA JAM. Nouvelle édition, avec 20 intervenants, 5 orchestres et 3 soirées live (le vendredi avec le Hot Swing sextet de Bordeaux et une conférence musicalité DJ à partir de 20 h ; le samedi avec Rhythm Outlines de Strabourg et Billy Collins Orchestra de Paris et conférence à partir de 20 h 30 ; le dimanche avec les Swing Shouters de Tours et Swing'n Joy avec Ksenia à partir de 21 h 30). Avec également une initiation washboard, des stages de danse… Proposé par Swing'Chap à La Chapelle Saint-Mesmin (Espace Béraire). Inscriptions, réservations et infos sur www.lajam.fr

    Vendredi 4 mai
    SONS OF KEMET (Grande-Bretagne - un saxophone ténor, un tuba et deux batteries, tel un brass band de poche sur-dopé !) Puis NOX3 & LINDA OLAH (une succession de transes cuivrées, percussives et tourbillonnantes ; dans le cadre de Jazz Migration). A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours. 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Lundi 7 mai
    ROBIN MANSANTI QUARTET. Hommage à Chet Baker. Proposé par le Jazz Club du Berry, à 20 h 30 à l'Escale, avenue Marcel-Dassault à Déols (Indre). 02 54 34 89 64

    Jeudi 10 mai
    DAVID KRAKAUER (clarinette / jazz klezmer). A 20 h 3 au Centre culturel Albert-Camus, avenue de Bel Air à Issoudun (Cher). 02 54 21 66 13

    Samedi 12 mai
    ahervierANTOINE HERVIER TRIO (autour de l'album “Antoine Hervier Trio, juste à l’heure”). Avec Antoine Hervier (piano), Guillaume Souriau (contrebasse), Vincent Frade (batterie). Proposé, dans le cadre des Samedis du Jazz (Scène nationale d'Orléans / ô jazz !), à 15 heures, hall du Théâtre d'Orléans.

    Mardi 15 mai
    TUBA SKINNY. Huit musiciens et musiciennes de La Nouvelle Orléans : Shaye Cohn (cornet & leader), Todd Burdick (tuba), Barnabus Jones (tb), Robin Rapuzzi (wb), Erika Lewis (voc, grosse caisse), Craig Flory (cl), Jason Lawrence (guitare banjo), Greg Sherman (g, voc). Proposé par “Du blues au swing”, à 20 heures à la Salle des Fêtes de Saint-Jean-de-Braye. Le site, ici.

    Vendredi 18 mai
    ALEXIS EVANS. Rythm n' blues (sextet). Concert à 21 heures. All that Jazz (Les Lobis), 12, avenue du Maréchal- Maunoury à Blois. 02 54 44 41 80. www.allthatjazz.fr

    Samedi 19 mai
    QUE VOLA. Fidel Fourneyron, artiste associé, a réuni dix musiciens pour ce trip transculturel, transversal et forcément transpirant autour de la rumba et de Cuba. A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours. 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Mercredi 23 mai
    ELECTROPHAZZ (soul, jazz, hip-hop). A 20 h 30 à l'Agora, Esplanade du 8 mai 1945 à Vernouillet (Eure-et-Loir). 02 37 62 80 79

    Jeudi 24 mai
    fred-h FRED HERSH. Un poète du piano, doué d'une prodigieuse faculté à revisiter et à réinventer le répertoire du jazz. A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours. 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Du vendredi 25 au dimanche 27 mai
    BAULE D'AIR. Nouvelle édition du festival en plein air proposé à Baule (entre Meung et Beaugency) avec des fanfares, du théâtre de rue, des parades, des jeux, de la pyrotechnie. Des infos ici.

    Vendredi 25 mai
    ELECTRO DELUXE (soul, funk, jazz). A 21heures à l'Atelier à spectacle, 51A, rue de Torçay à Vernouillet (Eure-et-Loir). 02 37 42 60 18

    Dimanche 27 mai
    CA VA JAZZER. Concert Avec Guylène Charmetant (chant percussions), François Manuelian (guitare chant percussions) et la participation de Nobody Knows dans le cadre de la fête du quartier Gare à Orléans. Répertoire principalement Swing et New Orleans. De 14 h à 17 h 30, Place Charles d’Orléans. Gratuit.

    Jeudi 31 mai
    VINCENT PEIRANI (accordéon, en quintet). A 20 heures à l'Auditorium de Bourges, 34, rue Henri Sellier (Indre). www.mcbourges.com

    Jeudi 31 mai
    LISA SIMONE (accompagnée par un trio guitare-basse-batterie). Festival de Sully, à 20 h 30, salle des Fêtes de Montargis. www.festival-sully.fr

    Vendredi 1er juin
    OURS LE FILM / DUO LEMAIRE-MOBIN. Dans le cadre des “Soirées Tricot” proposées par le Tricollectif sur l’ensemble de la saison. A 20 h 30 au Théâtre d'Orléans. www.scenenationaledorleans.fr

    Samedi 2 juin
    Z Comme (quartet Châabi, Jazz, Tango déjanté, Rock prog, Free…). Avec Julien Behar (saxophone), Philippe Rak (vibraphone, clavier), Stéphane Decolly (basse), Christophe Chaïr (percussions). Proposé, dans le cadre des Samedis du Jazz (Scène nationale d'Orléans / ô jazz !), à 15 heures, hall du Théâtre d'Orléans.

    Vendredi 8 juin
    mlegrandMICHEL LEGRAND (en duo piano-contrebasse). Festival de Sully, à 20 h 30, Théâtre de Verdure (parc du Poutyl) à Olivet. www.festival-sully.fr

    Dimanche 10 juin
    NEW GOSPEL FAMILY (chœur). Festival de Sully, à 17 heures, Église Sainte Jeanne-d'Arc à Gien. www.festival-sully.fr


    Et plus de sorties jazz en cliquant ici

    Et au-delà du jazz, d'autres sorties à Orléans et autour grâce au blog de Clodelle
  • Soutenez ô jazz !

    appel-dons-web1 xx
  • Nous contacter

    Vous êtes un groupe, un organisateur de concert, un amateur éclairé… vos infos nous intéressent ! contact.ojazz@gmail.com