Ô JAZZ ! Infos

Pour que vivent le jazz et ses musiques sœurs, en Centre-Val de Loire et ailleurs !

Payday Loans

Articles pour la catégorie ‘Jazz à l'Evêché 2016’

Jazz à l’Evêché, un coup d’œil dans le rétroviseur (2)

Deuxième (et ultime) épisode de notre retour photographique sur “Jazz à l’Evêché” (22-25 juin). Avec des clichés signés Marie-Line Bonneau, Patrice Delatouche et Christophe Esnault.

Photo CE

Photo CE

Photo MLB

Photo PD

Photo CE
ET ENCORE PLUS D’IMAGES EN SUIVANT CE LIEN

Jazz à l’Evêché, un coup d’œil dans le rétroviseur (1)

C’était il y a quinze jours, déjà. Retour en quelques images (et en vrac !) sur Jazz à l’Evêché qui s’est tenu à Orléans du 22 au 25 juin. Avec des clichés signés Marie-Line Bonneau, Patrice Delatouche et Christophe Esnault.
Photo PD
Photo PD
Photo CE
Photo CE
Photo MLB
ET ENCORE PLUS D’IMAGES EN SUIVANT CE LIEN

Jazz à l’Evêché 2016 est mort, vive Jazz à l’Evêché 2017 !

Quatre jours et 20 000 spectateurs plus loin, le second “Jazz à l’Evêché” nouvelle formule (car il y en eut bien d’autres depuis le début des années 2000 !), s’est clos dans la douceur d’une soirée estivale. Il faut le dire : la formule, qui marie avec bonheur programmation régionale, nationale et internationale, tout en faisant place [...]

24 juin au Jardin de l’Evêché, retour en images… et en émotions

Effet inattendu du Brexit ? (perfide Albion !!!). Coincé douze heures durant dans un Eurostar, le trio de Shaï Maestro a failli ne jamais arriver. Mais la musique a fini par triompher. Magie de “Jazz à l’Evêché”, à l’ombre bienveillante de la cathédrale…

On attendait la pluie… et Shaï Maestro. L’une n’est jamais arrivée et nul ne [...]

Jazz à l’Evêché, samedi 25 juin, dernier jour !

Samedi 25 juin, quatrième et dernier jour de “Jazz à l’Evêché” au jardin du même nom (et dans les rues de la ville) à Orléans. Avec encore une belle affiche concoctée par Stéphane Kochoyan, ô jazz !, ABCD et le Nuage en pantalon.

Push Up !, fusion musicale et jazz en fusion…
……………………………………………………
Samedi 25 juin, le [...]

Jeudi 23 juin à l’Evêché, retour en images

Encore une belle affluence en ce deuxième jour de festival. Le jardin fait le plein, personne n’a fait la queue. L’idéal ! Photo Patrice Delatouche

Lakko. Un trio de percussions 100 % orléanais, avec Benoit Lavollée, Rémi Bernard et Adrien Chennebault. Constitué, sous cette forme, spécialement pour l’occasion, le trio a offert une création inédite, très percutante [...]

Jazz à l’Evêché vendredi 24 juin, demandez le programme !

12 h 30 : PSR Quartet invite Benoît Lavollée – Grande scène
Invité par le quartet d’élèves de la classe de jazz du Conservatoire d’Orléans, le percussionniste Benoît Lavollée viendra sans aucun doute ajouter une dimension rythmique et sa touche très personnelle à l’ensemble.
Avec Benoît Lavollée : vibraphone ; Franck Girault : accordéon ; Jean-Baptiste Cuenot : cor d’harmonie, [...]

  • ô jazz ! est sur Facebook

    Ojazz logo Retrouvez-nous d'un simple clic sur le “bouton” ci-dessus.
  • Dans les bacs

    snarky-puppy-couv-immigrance Après une dizaine d'années d'existence et une dizaine de cd dont trois récompensés par un Grammy award, Snarky Puppy sort un nouvel enregistrement. Fonctionnant depuis le début comme un collectif, avec un nombre d'intervenants variable mais issu d'un vivier constant, ce groupe inclassable, créé par Michael League, le bassiste compositeur, réunit des musiciens venant du monde presqu'entier, vivant en majorité à New York. Ils ont beaucoup voyagé, se sont produits partout dans le monde, et leur nouvel enregistrement, Immigrance, annonce la couleur dans son titre. Un immense melting pot de musique, plus proche en fait du rock que du jazz. Mais quelle énergie ! Travail de studio, ce dernier propos est plus grave, plus brut et un peu plus morose que les précédents. Mais Snarky Puppy reste époustouflant. La qualité de chaque musicien (une vingtaine) amène à l'ensemble une puissance d'orchestre pour des thèmes extrêmement groovy signés du bassiste leader. Une très belle qualité, des envolées de guitare dignes du rock le plus intéressant, des chorus de souffleurs puissants, une section rythmique (où les batteurs se remplacent, parfois sur le même morceau, trois sur “Bad Kids” par exemple) sans faille... Cette world-music, ou quel que soit le terme pour la définir, irrésistible par sa pulsation, précise et brillante, prend et ne lâche plus ! Le cd se termine par un morceau lent (“Even us”), grave, hispanisant ou même quasi oriental, facette peu développée pour l'instant par le groupe, mais qui prouve aussi ses inspirations diverses et la qualité de chaque développement. BC (GroundUp Music)

    miasinAlexis Avakian vient de sortir son troisième enregistrement avec le même quintet. Non seulement il joue du saxo, de la flute et parfois de la guitare, et signe toutes les compos et arrangements, mais il est aussi d'origine arménienne. Et il aime la musique de ses origines. Certains morceaux, « Erzeroumi Shoror » par exemple, sont des thèmes arméniens traditionnels qu'il tire vers le jazz. Surtout avec l'aide du noyau dur de son quintet : le batteur Fabrice Moreau qui alterne les toms profonds et les frappes rapides, le pianiste Ludovic Allainmat qui présente les thèmes (« Le rôle est beau ») et accompagne le saxo virtuose d'Alexis, et le contrebassiste Mauro Gargano qui prend souvent la parole. Un deuxième membre d'origine arménienne complète le quintet, Artyom Minasyan. Il apporte avec son doudouk (de la famille des hautbois) une sonorité très orientale, renforcée par le tar (petit luth) et la voix d'un invité lui aussi de là-bas, Miqayel Voskanyan. Les onze morceaux du cd Miasin représentent donc un mélange équilibré de sonorités arméniennes et de jazz moderne occidental urbain (« Wayne the Saint », par exemple), héritier, entre autres, de Coltrane dont Alexis assume l'influence (« Yaounde »). Beaucoup d'images dans cette musique, évidemment, beaucoup d'ambiances. Un voyage très riche, intéressant et d'un haut niveau technique. BC (Digging Music Prod – Absilone/Socadisc)

    kara Antoine Karacostas, jeune pianiste français d'origine grecque, sort un deuxième album nommé Insulary Tales. On pense aux Cyclades, bien sûr, mais ces huit compos originales, complétées par deux reprises empruntées à Vassilis Tsitsanis, parlent surtout jazz ! Dans l'optique très moderne de l'énergie, du savoir-faire, de la culture et du laisser aller au plaisir, toujours maîtrisé par une brillance qui n'est pas que du brio. Il y a une véritable émotion qui passe dans ce trio, avec Anders Ulrich à la basse et Simon Bernier à la batterie. Ils ont une aisance séductrice, savent développer les thèmes en toute liberté. Le piano nous entraîne dans des volutes échevelées, mais sait aussi installer un thème quasi folklorique (« I theatrina », par exemple), puis le tirer vers un jeu subtil, le sortir de son rythme, dialoguer avec la contrebasse devant la batterie syncopée, et revenir en parfaite harmonie au folklore. Lyrisme de jeunes jazzmen doués complété par deux invités, la trompette ou bugle d'Andreas Polyzogopoulos et la guitare de Federico Casagrande. Qui s'intègrent parfaitement à l'esprit du trio. Un travail intéressant, riche et agréable, ouvert sur le jazz international. Et bien que jeune, le trio montre déjà une grande maîtrise ! BC (Parallel Records – Absilone/Socadisc)

    cover_todhe-todhe_360Pierre de Bethmann a fondé en 2014 le Medium Ensemble, un orchestre légèrement réduit maintenant à dix solistes, comme il dit. Le troisième opus de cet ensemble vient de sortir, Tohde Tohde. Neuf compositions du leader répartis sur un double cd, 1 h 20 de musique. Pierre utilise toutes les ressources des grands ensembles, dans le lent (« Nuances ») comme dans le rapide : fond de tout l'orchestre qui lance la machine et la maintient tout le temps à niveau, chorus de certains, surtout les soufflants, mais pas seulement (contrebasse dans « En même temps », piano bien sûr dans « Ecart type » ou « Todhe », vibraphone dans « Mir » ou dans « Volseau »). Il faut tous les citer : Stéphane Guillaume à la flûte et au saxophone ténor, Sylvain Beuf au saxophone alto, David El Malek au saxophone ténor, Thomas Savy à la clarinette basse, Sylvain Gontard à la trompette et au bugle, Denis Leloup au trombone, David Patrois au marimba et au vibraphone, Simon Tailleu à la contrebasse et Karl Jannuska à la batterie. Parce que chacun devient tour à tour meneur devant un fond qui avance collectivement. Avec des allers retours continuels entre soliste, groupe et thème développé. C'est réglé comme le papier sur lequel c'est écrit, ça fonctionne impeccablement et c'est pour cela que cet orchestre est aussi agréable : une jolie mécanique bien huilée qui nous entraîne inexorablement dans ses méandres très mélodiques, arrangés par le pianiste leader avec une maîtrise évidente. Avec le son de chacun des musiciens, tous des virtuoses, venant s'exprimer dans une liberté créatrice au sein de cette musique pourtant très cadrée. Les ensembles de cette dimension et de cette qualité sont suffisamment rares pour se précipiter sur cet enregistrement exceptionnel. BC (Alea - Socadisc)

    BC : Bernard Cassat
    CE : Christophe Esnault
    DB : Daniel Buon
    DD : Dominique Derenne
    JLD : Jean-Louis Derenne

    >>>Et plus de CD dans les bacs d'ô jazz ! en cliquant ici
  • NOUVEAU

    palacio-sousc-image

    Un premier morceau,
    pour se faire une idée

    Un temps pour Olivier
    (JJ Ruhlmann)

  • Agenda Jazz


    SAMEDIS DU JAZZ 2018-2019 samedis LA 10e SAISON !
    30 mars : Spécial big-band
    6 avril : Philippe Macé 4tet
    11 mai : Dub-Dub
    8 juin : Projekt Big-Band
    Concert à 15 h au Théâtre d'Orléans. Entrée libre.


    Du samedi 2
    au samedi 30 mars

    JAZZ DE MARS. Traditionnel rendez-vous avec le jazz international et français dans plusieurs communes d’Eure-et-loir. www.jazzdemars.com

    Dimanche 24 mars 2019
    KWALUNGA 4TET (une formation sous influence bossa, samba et jazz). Proposé par After The Crescent, à 17 heures au Théâtre Jacques-Cœur à Bourges. 02 48 20 86 05

    Jeudi 28
    au dimanche 31 mars

    JOURS DE JAZZ. Avec Jil Caplan et le Romane sextet, Les doigts de l'Homme, le Duo Boogie-Woogie, Récré Jazz, le Olivet Jazz Band… Proposé par la mairie de La Ferté-Saint-Aubin à l'Espace Madeleine-Sologne. www.lafertesaintaubin.fr

    Samedi 30 mars
    ojazzo O JAZZ O ET SES STAGIAIRES. Concert de fin de stage "big-band" organisé par le tentet orléanais O Jazz O avec ses stagiaires. Concert acoustique en configuration “Samedis du Jazz", à 15 heures dans le hall du Théâtre d'Orléans. Gratuit.

    Mercredi 3 avril
    FIDEL FOURNEYON (en tentet, avec son programme “Que Vola ?”). Précédé du Trio Nouveaux Siècles. A 20 heures à l'Equinoxe, avenue Charles de Gaulle à Châteauroux (Indre) 02 54 08 34 34

    Vendredi 5 avril
    MAJNUN + MELOBLAST. Rencontre au sommet entre deux têtes d'affiche de la scène orléanaise jazz et afro-jazz. A 20 h 30 à La Maison de Bégon, rue Pierre et Marie Curie à Blois - 02 54 43 35 36

    Samedi 6 avril 2019
    KIMBEROSE (pop-soul française). Concert à 21 heures. All that Jazz (Les Lobis), 12, avenue du Maréchal- Maunoury à Blois. 02 54 44 41 80. www.allthatjazz.fr

    Samedi 6 avril 2019
    PHILIPPE MACÉ QUARTET. Avec Éric Barret (saxophones), Philippe Macé (vibraphone), Stéphane Kerecki (contrebasse) et Simon Goubert (batterie). Proposé dans le cadre de la 10e saison des “Samedis du Jazz” par la Scène nationale d'Orléans et ô jazz ! A 15 heures dans le hall du Théâtre d'Orléans. Entrée libre. La saison complète, ici.

    Dimanche 7 avril 2019
    WOODEN HEADS (trio “new-orleans”). A 17 heures au Tivoli (2, rue Franklin-Roosevelt à Montargis). Réservations auprès du Hot Club, 222, rue des Hauts-de-Viroy, 45200 à Amilly. 17 € le concert. hotclubgatinais.fr

    Mardi 9
    au samedi 13 avril 2019

    jorj FESTIVAL JAZZ OR JAZZ (4e édition). Concerts, tremplin régional, rencontres, expositions. Au Théâtre d'Orléans (Scène nationale). Le site.

    Jeudi 18 avril
    FRENCH HORN NIGHT. Une rencontre inattendue entre un cor d’harmonie, une guitare et un vibraphone, pour un swing libéré où improvisation et écriture s’épanouissent naturellement. Avec Sébastien Mitterrand : cor ; Elie Garcia : guitare ; Benoit Lavollée : vibraphone. A 19 heures au bar le 44 de l'hôtel Mercure (“Jazz au 44”), quai Barentin à Orléans. Bar et petite restauration.

    Du vendredi 19 au lundi 22 avril
    LA JAM. Trois groupes, trois soirées, avec deux battles d'orchestres et quatre heures de live samedi et dimanche soirs pour 50 € (seulement !). Avec Hot Swing Sextet (Fr), Rhythm Outlines (Fr), Hop Sh'Bam (Be) et les professeurs de danse et animateurs de SwingChap'. Toutes les infos, ici.

    Mardi 7 mai 2019
    BRAD MELDHAU TRIO. A 20 h 30 à l'Espace Malraux, allée André-Malraux à Joué-Lès-Tours (Indre-et-Loire). Proposé par le Petit faucheux 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Vendredi 10 mai 2019
    CA TRICOTE AU THÉÂTRE ! Avec “La soustraction des fleurs” puis Baishi. Proposé par le Tricollectif et la Scène nationale d'Orléans, à 20 h 30 au Théâtre d'Orléans. Le site de la Scène nationale.

    Samedi 11 mai 2019
    DUB-DUB. Avec Baptiste Dubreuil (piano) et Bertrand Dubreuil (saxophones). Proposé dans le cadre de la 10e saison des “Samedis du Jazz” par la Scène nationale d'Orléans et ô jazz ! A 15 heures dans le hall du Théâtre d'Orléans. Entrée libre. La saison complète, ici.


    Et plus de sorties jazz en cliquant ici

    Et au-delà du jazz, d'autres sorties à Orléans et autour grâce au blog de Clodelle
  • Soutenez ô jazz !

    appel-dons-web1 xx
  • Nous contacter

    Vous êtes un groupe, un organisateur de concert, un amateur éclairé… vos infos nous intéressent ! contact.ojazz@gmail.com