Ô JAZZ ! Infos

Pour que vivent le jazz et ses musiques sœurs, en Centre-Val de Loire et ailleurs !

Payday Loans

Articles pour la catégorie ‘Les Samedis du Jazz’

Omer Pulse aux “Samedis”, retour en images

Photos ci-dessus, Patrice Delatouche. Photos ci-dessous, Christophe Esnault.
D’autres photos sur son “Jazzbook”

Encore un “Samedi”, encore un beau samedi !

Samedi au Théâtre d’Orléans, le quintet Omer Pulse a enchanté le public habitué des Samedis du Jazz, mais pas seulement. Car ils étaient nombreux (450 !) à être venus écouter cette musique chaude et entraînante qui arrivait tout droit de l’Afrique en passant par le groove et le jazz.
Photos Patrice Delatouche (en couleurs)
et Christophe Esnault [...]

Aux “Samedis” le 10 février, place au Omer Pulse !

Fils spirituel d’Alain Vallarsa – grand jazzman devant l’éternel et chaleureux ami auquel nous dédions un pensée affecteuse à l’heure où il se bat contre une “maladie pas sympa” (sic) –, Omer Yehouessi est un bassiste funk, afro-beat, rock…
Et son quintet “Omer Pulse”, recruté sur les terres régionales, est à son image, fruit de [...]

Si ce n’est toi, c’est donc ton… fils !

On le dit : “bon sang ne saurait mentir !”. Notre ami Yves Dupont, empêché, a dépêché son fils Denis pour croquer le dernier “Samedi du Jazz”. C’était le 13 janvier au Théâtre d’Orléans, avec le Jazz Meeting Trio (Olivier Cahours, Jean-Jacques Ruhlmann et Alain Grange). Défi relevé avec panache !

Denis Dupont à l’œuvre, tablette [...]

Jazz Meeting Trio, retour en images

“Samedi du Jazz” au Théâtre, samedi 13 janvier. Christophe Esnault était là. D’autres photos sur son “Jazzbook”

Jean-Jacques Ruhlmann

Alain Grange

Olivier Cahours

Jazz de chambre aux “Samedis”, avec le “Jazz Meeting Trio”

Le Jazz Meeting Trio était au Théâtre d’Orléans samedi après-midi 13 janvier. 400 spectateurs sous le charme ont gouté la subtilité de ce jazz “savant”, riche de multiples références tout en restant parfaitement accessible au public le plus large.

Photos Patrice Delatouche / Voir également les vidéos d’Antoine Maestracci
sur le Facebook d’ôjazz !, accessibles en cliquant [...]

  • ô jazz ! est sur Facebook

    Ojazz logo Retrouvez-nous d'un simple clic sur le “bouton” ci-dessus.
  • Dans les bacs

    album-chocLe Guillaume Cherpitel Trio, vous ne connaissez pas ? Pianiste, Guillaume l'a monté avec Jean-Luc Déat à la contrebasse et Alexandre Ambrosiak à la batterie. Ils habitent dans l'est de la France, et tournent beaucoup dans cette région. Mais ils en sont aussi à leur troisième cd, Choc, qui vient de sortir. Toutes les compos sont du jeune pianiste. Il a traîné dans beaucoup de milieux de musique, autour de l'Afrique et des Iles, il a collaboré avec de grands noms (Omar Sosa, Julien Loureau, Bojan Z…) et adore jouer avec des Kurdes, des Sud Américains ou de la salsa et du funk avec des Cubains. C'est dire l'ouverture et la culture de Guillaume. Mais pour son trio, sa musique est avant tout du jazz qu'on pourrait appeler classique, même s'il est à tous les instants inventif et malicieux. Des thèmes magnifiques que chacun dans le trio s'approprie. Une grande finesse de toucher du piano, une élégance parfois bousculée par l'urgence des envies de dire, des développements lyriques toujours justes, des impros des trois instruments, puisque la place est judicieusement prévue. De magnifiques envolées de contrebasse, une batterie parfois un peu sèche, un peu dure, mais super efficace. Ce “Choc” en est un, une magnifique découverte trouvée dans la boite aux lettres d'ô jazz ! qui fait un plaisir intense. BC (Auto-produit et auto distribué / guillaume-cherpitel.com)

    for-travellers-onlyLes trajectoires des musiciens de jazz se croisent, se coupent et se recoupent, et construisent à un moment donné des accords étonnants. Celui qui a réuni en quartet Sébastien Texier au saxo, Christophe Marguet à la batterie, Manu Codjia à la guitare et François Thuillier au tuba devait évidemment arriver. Ces quatre musiciens font partie de la même nébuleuse, de la même famille. Mais qu'il y ait deux leaders, Sébastien et Christophe, avec une répartition égale de compos de l'un et l'autre, et un tuba dans un quartet de jazz, ce n'est pas courant. Sur leur musique, l'alliance fonctionne à merveille. Tous les morceaux développent des mélodies fortes, puissamment charpentées, avec des ambiances narratives touchantes. Le thème global du voyage, puisque l'album s'appelle For Travellers Only, nous emmène, entre autres, à Cinecitta avec des accents nostalgiques que le tuba et la clarinette de Sébastien savent évoquer avec une puissance émouvante. Mais les migrants traversent aussi le cd avec une mélodie sombre et retenue. Le quartet voyage ensuite vers Chicago et les jazz bands noirs, le tuba répétitif dressant un cadre caractéristique qui permet à l'hommage de se développer. Un magnifique enregistrement de musiciens frères en musique, d'où une très grande cohérence de jeu, une complicité manifeste, une intelligence collective. Et la création d'un son bien à eux, qui lui aussi, fait partie de la famille. BC (Cristal Records – Sony Music Entertainment)

    omri Avishaï Cohen, le contrebassiste, a le don de repérer des pianistes exceptionnels. Shaï Maestro a prouvé son talent, et maintenant Omri Mor. Jeune pianiste israélien de formation classique mais aussi jazz et traditionnel – puisqu'il est même allé chercher du côté de la musique chaabi d'Afrique du Nord –, Omri a joué au sein du trio de son mentor et nous livre ce mois-ci son premier opus en leader, It's about time !. Neuf morceaux dont sept compositions, et une direction artistique qu'il a demandé à son ami le batteur/percussionniste algérien Karim Ziad d'assurer. Une formation en trio tournant, avec deux bassistes qui alternent, Avishaï Cohen à la contrebasse et Michel Alibo à la basse électrique ; et un invité sur un morceau, Donald Kontomanou à la batterie. Au piano, Omri entraîne tout son monde dans les volutes de cette musique de source arabo-andalouse, mais très mâtinée de jazz, avec une virtuosité impressionnante. Manifestement, tous ces musiciens font partie d'une grande famille : on pense à Omer Avital, par exemple, avec qui Omri a joué. Energie, rythme et mélancolie, langueur, chant traditionnel, reprises du rythme jusqu'à l'étourdissement, mélange de tradition incantatoire et de jazz effréné, comme dans “Marrakech”, chanté par M'aalem Abdelkbir Merchan. Tout est là, les images et les sons, qui font de cette publication un digne représentant de “l'école” de jazz israélien, puisque de plus en plus elle se dessine. BC (Naïve)

    wanderlust On avait bien compris que cette toute jeune Camille, dite Ellinoa, avait de la personnalité, et même un peu plus que cela. C'est d'ailleurs pourquoi ô jazz ! l'avait programmée sur “Place au Jazz de Loire” en 2014, alors qu'elle sortait tout juste de l'école Didier Lockwood, avec les félicitations du jury. Mais on n'imaginait pas qu'elle allait parcourir à si grandes enjambées le chemin qui la mène aujourd'hui jusqu'à nous, bardée d'une collection de prix et distinctions, à l'occasion d'un second album bluffant de bout en bout : Wanderlust (en allemand “l'envie de voyager”). La jeune fille s'est faite femme, et la musicienne prometteuse une compositrice accomplie dont la maturité et l'assurance laissent coi. Elle a fait ici le choix de composer pour (et de réunir) une grande formation (14 musiciens) et d'abandonner la chanson(nette) jazz au profit de la voix-instrument, la sienne. Bingo ! Elle fait merveille dans cette suite de pièces élégantes qui sont autant d'invitations au voyage dans une atmosphère, une ambiance, une émotion chaque fois particulière. Pas de développements mélodiques à proprement parler, mais un regard tourné du côté de la musique impressionniste française, avec de belles couleurs orchestrales, tout en gardant cet esprit “jazz” qui laisse une place aux solistes et à leur liberté d'improvisation. On pense au récent travail de Christine Jensen à la tête de l'Orchestre national de jazz de Montréal avec “Under the Influence Suite” – qui mêle également voix-instrument et instruments – et à une filiation évidente avec une autre canadienne (Marianne Trudel), une française (Carine Bonnefoy) et une Américaine (la formidable Maria Schneider) toutes talentueuses compositrices et cheffes d'orchestre, et toutes peu ou prou inscrites dans le même “mood”. Existerait-il un jazz féminin, porteur d'une sensibilité particulière ? Terrain glissant ! L'auteur de ces lignes avoue néanmoins une passion véritable pour ces musiciennes, que la jeune Ellinoa ne devrait plus tarder à rejoindre au panthéon de ces artistes dont le propos nous enchante. JLD (Music Box)

    BC : Bernard Cassat
    CE : Christophe Esnault
    DB : Daniel Buon
    DD : Dominique Derenne
    JLD : Jean-Louis Derenne

    >>>Et plus de CD dans les bacs d'ô jazz ! en cliquant ici
  • Nos articles récents

  • Nouveauté cd

    concert-sous

    A ÉCOUTER
    “Silence after blow up”
    Cliquez ici

  • Agenda Jazz


    SAMEDIS DU JAZZ 2018 samedis-ce-copie 21/04/18 Delaunay Trio Pop
    12/05/18 Antoine Hervier Trio
    02/06/18 Z Comme
    Concerts à 15 heures, Hall du Théâtre d'Orléans, Gratuit
    samedis
    Programme complet ici.


    Du mardi 24
    au dimanche 29 avril

    jorj JAZZ OR JAZZ. Six jours de jazz pour cette troisième édition, sur les trois scènes et dans le hall du Théâtre d'Orléans, avec des pointures internationales, la jeune scène française et européenne, le tremplin régional, des expos… www.jazzorjazz.fr

    Vendredi 4 mai
    SONS OF KEMET (Grande-Bretagne - un saxophone ténor, un tuba et deux batteries, tel un brass band de poche sur-dopé !) Puis NOX3 & LINDA OLAH (une succession de transes cuivrées, percussives et tourbillonnantes ; dans le cadre de Jazz Migration). A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours. 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Lundi 7 mai
    ROBIN MANSANTI QUARTET. Hommage à Chet Baker. Proposé par le Jazz Club du Berry, à 20 h 30 à l'Escale, avenue Marcel-Dassault à Déols (Indre). 02 54 34 89 64

    Jeudi 10 mai
    DAVID KRAKAUER (clarinette / jazz klezmer). A 20 h 3 au Centre culturel Albert-Camus, avenue de Bel Air à Issoudun (Cher). 02 54 21 66 13

    Samedi 12 mai
    ahervierANTOINE HERVIER TRIO (autour de l'album “Antoine Hervier Trio, juste à l’heure”). Avec Antoine Hervier (piano), Guillaume Souriau (contrebasse), Vincent Frade (batterie). Proposé, dans le cadre des Samedis du Jazz (Scène nationale d'Orléans / ô jazz !), à 15 heures, hall du Théâtre d'Orléans.

    Mardi 15 mai
    TUBA SKINNY. Huit musiciens et musiciennes de La Nouvelle Orléans : Shaye Cohn (cornet & leader), Todd Burdick (tuba), Barnabus Jones (tb), Robin Rapuzzi (wb), Erika Lewis (voc, grosse caisse), Craig Flory (cl), Jason Lawrence (guitare banjo), Greg Sherman (g, voc). Proposé par “Du blues au swing”, à 20 heures à la Salle des Fêtes de Saint-Jean-de-Braye. Le site, ici.

    Vendredi 18 mai
    ALEXIS EVANS. Rythm n' blues (sextet). Concert à 21 heures. All that Jazz (Les Lobis), 12, avenue du Maréchal- Maunoury à Blois. 02 54 44 41 80. www.allthatjazz.fr

    Samedi 19 mai
    QUE VOLA. Fidel Fourneyron, artiste associé, a réuni dix musiciens pour ce trip transculturel, transversal et forcément transpirant autour de la rumba et de Cuba. A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours. 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Mercredi 23 mai
    ELECTROPHAZZ (soul, jazz, hip-hop). A 20 h 30 à l'Agora, Esplanade du 8 mai 1945 à Vernouillet (Eure-et-Loir). 02 37 62 80 79

    Jeudi 24 mai
    fred-h FRED HERSH. Un poète du piano, doué d'une prodigieuse faculté à revisiter et à réinventer le répertoire du jazz. A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours. 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Du vendredi 25 au dimanche 27 mai
    BAULE D'AIR. Nouvelle édition du festival en plein air proposé à Baule (entre Meung et Beaugency) avec des fanfares, du théâtre de rue, des parades, des jeux, de la pyrotechnie. Des infos ici.

    Vendredi 25 mai
    ELECTRO DELUXE (soul, funk, jazz). A 21heures à l'Atelier à spectacle, 51A, rue de Torçay à Vernouillet (Eure-et-Loir). 02 37 42 60 18

    Dimanche 27 mai
    CA VA JAZZER. Concert Avec Guylène Charmetant (chant percussions), François Manuelian (guitare chant percussions) et la participation de Nobody Knows dans le cadre de la fête du quartier Gare à Orléans. Répertoire principalement Swing et New Orleans. De 14 h à 17 h 30, Place Charles d’Orléans. Gratuit.

    Jeudi 31 mai
    VINCENT PEIRANI (accordéon, en quintet). A 20 heures à l'Auditorium de Bourges, 34, rue Henri Sellier (Indre). www.mcbourges.com

    Jeudi 31 mai
    LISA SIMONE (accompagnée par un trio guitare-basse-batterie). Festival de Sully, à 20 h 30, salle des Fêtes de Montargis. www.festival-sully.fr

    Vendredi 1er juin
    OURS LE FILM / DUO LEMAIRE-MOBIN. Dans le cadre des “Soirées Tricot” proposées par le Tricollectif sur l’ensemble de la saison. A 20 h 30 au Théâtre d'Orléans. www.scenenationaledorleans.fr

    Samedi 2 juin
    Z Comme (quartet Châabi, Jazz, Tango déjanté, Rock prog, Free…). Avec Julien Behar (saxophone), Philippe Rak (vibraphone, clavier), Stéphane Decolly (basse), Christophe Chaïr (percussions). Proposé, dans le cadre des Samedis du Jazz (Scène nationale d'Orléans / ô jazz !), à 15 heures, hall du Théâtre d'Orléans.

    Vendredi 8 juin
    mlegrandMICHEL LEGRAND (en duo piano-contrebasse). Festival de Sully, à 20 h 30, Théâtre de Verdure (parc du Poutyl) à Olivet. www.festival-sully.fr

    Dimanche 10 juin
    NEW GOSPEL FAMILY (chœur). Festival de Sully, à 17 heures, Église Sainte Jeanne-d'Arc à Gien. www.festival-sully.fr


    Et plus de sorties jazz en cliquant ici

    Et au-delà du jazz, d'autres sorties à Orléans et autour grâce au blog de Clodelle
  • Soutenez ô jazz !

    appel-dons-web1 xx
  • Nous contacter

    Vous êtes un groupe, un organisateur de concert, un amateur éclairé… vos infos nous intéressent ! contact.ojazz@gmail.com