place-loire-pd
Photo Patrice Delatouche

Après la mise en place, mercredi 18, de huit expositions “jazz”, ô jazz !, programmateur associé du festival Orléans’Jazz, lance aujourd’hui une série de neuf concerts, jusqu’au 24 juin place de Loire. Sans oublier des signatures et un ciné-concert. Demandez le programme du jour !

19 heures : Art of Voice (gospel) / 40 chanteurs / Orléans
Fondé en 2006, le chœur orléanais Art of Voice compte actuellement plus de 40 chanteuses et chanteurs de tous âges et de tous horizons. Dirigée depuis trois ans par Thomas Fruchart, la formation interprète depuis l’origine un répertoire de gospels contemporains “a capella” : sans autre instrument que la voix !

ellinoa
21 heures : Ellinoa (jazz vocal) / sextet / Orléans - Tours
Autour de la chanteuse Ellinoa, cette formation ambitieuse, influencée par le Pat Metheny Group, Esperanza Spalding et les rythmiques et harmonies du jazz brésilien, fait la place belle à la complicité entre piano, guitare et voix, tout en laissant de larges possibilités d’orchestration. Les morceaux, très écrits, témoignent aussi d’une volonté de dialoguer avec l’interprétation sous sa forme la plus naturelle et pourtant la plus complexe : l’improvisation.
Avec Ellinoa (chant), Gabriel Westphal (batterie), Richard Poher (piano), Arthur Henn (contrebasse), Julien Tual (guitare), Illyes Ferfera (saxophone)

chilli-orleans
23 heures : Chillidogs (blues électrique) / quintet / Orléans
Autour de leur britannique chanteur, les Chillidogs défendent depuis quatre ans un blues rock énervé et énergique, dans la droite ligne de leurs aînés, Dr Feelgood, The Pirates, Nine below zero… Avec conviction et à travers leurs compositions originales, c’est sur scène qu’ils donnent leur pleine mesure. En 2013, le groupe s’est consacré à l’enregistrement de son premier album, “Ten bad legs”
Avec Ben (chant), Phil (guitare), Chris (basse), Bruno (harmonica), Hugo (batterie)

(suite du programme du jour et calendrier du dimanche 22, plus bas)

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

CA S’EST PASSÉ HIER, 20 JUIN, AU JARDIN DE L’EVÊCHÉ

meloblastpd
Méloblast, vainqueur du Tremplin Orléans’Jazz 2014. Photo Patrice Delatouche

C’était foule, grignotages et papotages dans l’air frisquet du début de soirée. L’ombre de la cathédrale couvrait petit à petit le jardin de l’Evêché, mais laissait assez de lumière à Méloblast pour faire preuve de son élégance. Cette formation fortement cuivrée a assez vite convaincu. L’étonnant sousaphone dans le rôle de la basse et les trois autres cuivres très présents, à l’énergie proche d’un big band, se mélangeaient subtilement à la guitare et aux sons électroniques. Une musique charpentée et pourtant légère qui nous emmenait déjà très haut.
Invités par le groupe, les intermittents nous ont ramené sur terre pour défendre leurs droits.
Méloblast a ensuite continué vers la stratosphère.
jammes-ce
Thierry Jammes, trompettiste de Méloblast. On le retrouvera mardi sur Place au Jazz, au sein du Omer Jazz Quartet. Photo Christophe Esnault

Il a fallu visiter le stand d’ABCD pour se préparer au grand voyage qui allait suivre.
Car à l’heure prévue, Thomas de Pourquery a pris les commandes. Et très vite, ça lévitait dans le jardin ! Des rythmes dignes de Magma, une énergie à faire pâlir le Râ, un zeste de futurisme BD, Rimbaud à l’époque de Nougaro, des musiciens surdoués qui nous ont fait visiter l’espace, puisque là est la place, et qui ont poussé la musique in it’s majesty. Formidable moment, avec en apothéose les intermittents s’embarquant eux aussi dans le Supersonic (voir ci-dessous - photo P. Delatouche).
delatouche-interm1

Comment rentrer chez soi après un tel voyage ? Envie de faire durer la soirée, finalement très cohérente. La musique de Méloblast amenait à celle de Supersonic. Qui a créé l’évènement. Bravo. Et demain, on va passer à la vitesse supérieure… C’est ça, le plaisir d’un festival. Encore, encore et encore. BC
pourquery-ce
Thomas de Pourquery, “Victoire du jazz” 2014, un musicien qui a du souffle ! Photo Christophe Esnault

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

21 JUIN, LE PROGRAMME DU JOUR – LES AUTRES CONCERTS

Au jardin de l’Evêché

12 h 30 – Sextet du Conservatoire de la Source.
Cette formation, composée d’élèves de la classe de jazz du Conservatoire d’Orléans est pour l’occasion accompagnée du batteur Eric Luxey. Des standards de jazz ainsi que des compositions du musicien orléanais seront au programme.
Soliste invité : Eric Luxey, batterie. Avec Loïc Bretin, saxophone ténor ; Jean-Baptiste Cuenot, cor ; Cyril Bourassin, guitare ; Gilles Theureau, piano ; Patrick Sintes, basse

18 heures – Waterbabies (Lauréats Jazz à Vienne 2013)
Armel Dupas et Corentin Rio se sont rencontrés en 2008 à Paris et c’est en février 2013 qu’ils décident de créer le duo WaterBabies pour participer au tremplin RéZZo Focal Jazz à Vienne qu’ils remportent en juillet de la même année. Les compositions et le mode de travail inspirés de la pop font de WaterBabies un savant mélange entre jazz actuel New-Yorkais et pop électro indépendante. Leur album Inner Island sorti en avril chez Naïve est à la fois moderne et accessible.
Avec Armel Dupas, claviers ; Corentin Rio, batterie
facebook : waterbabiesband

19 h 30 – Antiloops (Lauréat Sunset-Sunside 2014)
Antiloops est un projet proposé par la flûtiste Ludivine Issambourg, imaginé alors qu’elle s’essayait à des techniques instrumentales mêlant jazz, musiques improvisées et électro-funk. Mais Antiloops c’est avant tout cinq musiciens professionnels reconnus, issus de différentes cultures musicales, s’imprégnant mutuellement de leur forte personnalité afin de créer un bouquet électrique jazz, hip-hop…
Avec Ludivine Issambourg, flûte ; Mr Gib, scratch ; Nicolas Derand, claviers ; Timothée Robert, basse ; Julie Saury, batterie
antiloops

21 heures – Charlie and the soap opera
Nous sommes à Lyon en janvier 2011, le pianiste, chanteur et compositeur Rémi Tchango décide de monter une formation. Il fait alors appel à de vieux amis et écume les cafés-concerts. Il parvient rapidement à trouver des partenaires, qui, de par leur passion commune pour la musique Soul, le Rock et le Funk constitueront une équipe solide et déterminée.
Le groupe joue très vite une musique qui lui est propre, s’inspirant des grandes icônes de la Soul et de la musique “old School” (Ray Charles, Bill Withers, Aretha Franklin…), mais aussi des artistes plus modernes tels que Jamiroquai, Prince, Raphael Saadiq…
En live, Charlie mène la danse. Personnage excentrique au chapeau haut-de-forme, qui passe du piano au devant de la scène en un éclair, on plonge alors dans l’univers dense et chaleureux d’une Soul survoltée, tantôt rageuse, tantôt mélancolique.
Avec Rémi Tchangodei, voix / clavier ; Julian Jan, guitare / choeurs ; Romain Langlais, saxophone / choeurs ; Thomas Seyssel, trompette, choeurs ; Florian Pigache, basse ; Alex Lefko, batterie ; Clémentine Vacher, choeur

22 heures : Animation ABCD

Concerts intimistes (programmés par le Nuage en Pantalon)

11 heures – Médiathèque Maurice-Genevoix
Sur la lande, petite forme pour petits lieux
Spectacle jeune public, d’après le petit garçon, la vieille et les chevaux, de Jennifer Dalrymple.
Avec Carole Visconti, texte ; Rozenn Biardeau, texte et mise en scène ; Florian Satche, musique

14 h, 14 h 45, 15 h 30 et 16 h 30 – Médiathèque Gambetta (Auditorium)
Anaïs Blanchard et Anne-Chloé Jusseau
Trois vidéos. L’une est la musique, l’autre l’image. Anaïs Blancherd et Anne-Chloé Jusseau tricotent en symbiose un bleu en dégradé..

14 h, 14 h 45, 15 h 30 et 16 h 30 – Médiathèque Gambetta (4e étage)
Mise en boîte
Création sonore qui propose à l’auditeur un concert au casque. Les spectateurs écoutent individuellement et simultanément sous un casque un concert réalisé en direct sous leurs yeux. Un musicien génère les sons à partir d’instruments acoustiques et un second les traite à l’aide d’une interface numérique.
Avec Simon Couratier et Quentin Biardeau

16 h 30 – Turbulences – Frac Centre
Eric Amrofel Solo
Une performance signée Eric Amrofel, guitare, objets, bandes…

18 heures – Salle de l’Institut
Five 38
43 cordes pour un duo nous emmenant sur les chemins de l’émancipation instrumentale. Accompagné d’un foisonnant attirail d’objets possiblement insolites, qui s’invitent dans leurs instruments.
Avec Fanny Lasfargues & Rafaëlle Rinaudo, contrebasse, harpe, objets divers, électronique
five38

20 heures – Salle de l’Institut
Christine Wodraska
Elle joue sur les scènes mondiales depuis plus de 20 ans, et a joué avec des musiciens tels que Fred Frith, Fred Van Hove, Raymond Boni, Dennis Charles, HanBennink, Joëlle Léandre. Au moment où elle pose ses mains sur le clavier, nul ne sait (même pas elle) ce qui va vraiment se paser…
Avec Christine Wodraska, piano, objets divers

Sans oublier les “After’Jazz”, proposés par Bécarre Production au Club XV (15, rue de la Bretonnerie à Orléans), pour prolonger la soirée avec les musiciens…
Ouvert de 17 h à 3 heures du mat’…

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

21 JUIN, PROGRAMME DU JOUR (SUITE) – RENCONTRES ET SIGNATURES

voix-mississippi
15 heures – Librairie Passion Culture
William Ferris : “Les voix du Mississippi”, un voyage aux origines du blues, fruit de la collecte d’églises en fermes cotonnières et de prisons en bars et clubs, des témoignages de ceux qui ont écrit l’histoire du blues. W. Ferris sera accompagné de Benjamin Daussy, son éditeur (éditions Papa Guédé) et donnera une conférence-projection autour de son livre.
Marc Villard : “I remember Clifford”… et beaucoup d’autres titres. Rencontre avec un auteur dont les “polars” et romans noirs ont souvent pour toile de fond l’univers du jazz et des clubs… Marc Villard fera une lecture de ses textes.
Samuel Nja Kwa : “Route du jazz”, où l’histoire musicale des Africains, de l’Afrique aux Amériques, à travers des photographies, des portraits et entretiens avec les acteurs de cette épopée. Aux éditions Duta.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

CA SE PASSE DEMAIN, 22 JUIN

Concerts Place Loire (“Place au Jazz”, programmé par ô jazz !)

17 h 30 : Montigny Duo (jazz acrobatique) / Orléans
Avec Stéphane Montigny (trombone, laptop, chant), Freddy Montigny (batterie, percussions, hang, chant)

19 h 30 : Seith Leïma (seconds du Tremplin Orléans’Jazz) / quintet / Tours
Avec Samuel Garcia (batterie), Elie Garcia (guitare), Guillaume Commencais (basse), Sébastien Mitterrand (cor d’harmonie), Théo Secheppet (saxophone et machines)

Concerts intimistes (programmés par le Nuage en Pantalon)

15 heures – Salle de l’Institut
Fanny Lasfargues
Avec Fanny Lasfargues, contrebasse, objets divers, électronique

16 h 30 – Collégiale Saint-Pierre-le-Puellier
Elise Dabrowski
Avec Elise Dabrowski, contrebasse, chant lyrique, improvisation

18 h 30 – Salle de l’Institut
Loving suite for Birdy So
Avec Elise Caron, voix ; Théo Ceccaldi, violon ; Valentin Ceccaldi, violoncelle ; Federico Casagrande, guitare ; Nicolas Bianco, contrebasse ; Roberto Negro, piano, objets divers, composition

Rencontres et signatures (Place au Jazz)thelem

14 heures – Librairie Passion Culture
Albums jazz, avec le Tricollectif
Mini-concerts, séances d’improvisation et signatures des tout derniers albums du collectif orléano-parisien Tricollectif : Toons, Trio à Lunettes, La Scala, Théo Ceccaldi Trio… Sans oublier les albums produits par ô jazz ! : Ridin’ with Jack, Le Symptôme…

Ciné-concert exceptionnel (Place au Jazz)

16 heures – Cinémas Pathé, Place de Loire
Un film muet inédit en accompagnement “jazz”, “Blackmail” (Chantage).
Un chef d’œuvre policier muet en noir et blanc d’Alfred Hitchcock (1 heure 16), récemment restauré par le British Film Institute. Accompagné en direct par le pianiste orléanais Jean-Christophe Briant, comme à la “Belle époque” ! Cinéma Pathé (tarif normal)
blackmail

Programme complet sur www.orleansjazz.fr