campo
Campo Santo, hier mercredi. Meeting des intermittents du spectacle
devant les grilles closes. Et une première soirée annulée.
Y en aura-t-il d’autres, notamment celle de ce soir ?
Réponse dans la matinée, suite à une nouvelle assemblée générale du collectif.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Suite à l’annulation du concert normalement prévu hier soir au Campo Santo, le maire d’Orléans, Serge Grouard, a tenu une conférence de presse à l’hôtel de ville en fin d’après-midi mercredi. Extraits…

“Moi, je n’ai pas les clés de cette situation, a commencé par expliquer Serge Grouard, comme c’est le cas pour tous les festivals de France. J’ai rencontré les intermittents samedi dernier. On a échangé pendant plus deux heures sur le fond et sur la situation particulière du festival de jazz. La perspective alors n’était pas l’empêchement du festival. Pour la suite et le concert de jeudi soir, il y aura une assemblée générale des intermittents le matin. Après, on gèrera selon ce qui aura été décidé.”
Concernant le concert annulé, le maire a indiqué avoir rempli son objectif qui était de prévenir le plus vite possible les personnes ayant réservé des places afin de leur éviter de se déplacer. “Je ne pense pas que ça amuse beaucoup les intermittents de devoir en arriver là.” a-t-il ajouté.
grouard
Serge Grouard, maire d’Orléans, “plutôt d’accord”
avec les revendications des intermittents

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

A propos du mouvement, le maire d’Orléans a avoué être “plutôt d’accord avec tout. Leur constat est assez juste sur la réforme qui n’aboutira pas aux économies espérées. Vous savez, les conditions ne sont pas simples à remplir pour avoir accès au statut d’intermittent. Vouloir faire sortir du monde de ce régime, c’est réduire la capacité artistique du pays et affaiblir l’exception culturelle française. Il faut qu’il y ait une vraie concertation. Avec aussi les collectivités locales qui sont d’importants pourvoyeurs d’ordre en organisant de nombreux festivals. Il y a une méthode qui ne marche pas si mal, c’est celle du Grenelle. Elle permet au moins de réunir les gens autour d’une table pour discuter.”

Bien que dans l’expectative pour la tenue réelle au Campo Santo des prochains concerts, Serge Grouard, a voulu affirmer que quoi qu’il se passe, il n’y avait pas de danger pour la pérennité d’Orléans Jazz. “Il n’y a aucune corrélation, a-t-il insisté, entre l’organisation du festival et le mouvement des intermittents.”
Toujours est-il qu’avec l’annulation de la soirée de mercredi, le maire a précisé que le manque à gagner pour la Ville pouvait être évalué à 70 000 euros. “Si jamais les autres soirées étaient à leur tour annulées, la somme totale perdue pourrait être au moins de 150 000 à 200 000 euros.”

Pas forcément très optimiste pour la suite, Serge Grouard prend comme hypothèse que l’accord contesté par les intermittents sera entériné ce jeudi après-midi par le gouvernement ce qui mettra alors en danger tous les festivals. Dont bien sûr Orléans Jazz. MV

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
POUR EN SAVOIR PLUS, RENDEZ-VOUS ICI MÊME CE MATIN JEUDI 26 JUIN

ibrahimm
Ibrahim Maalouf, séances de rattrapage
Les frustrés étaient nombreux hier, partagés entre cœur et raison, envie de musique et soutien à la cause des intermittents. Pour ceux qui ne sauraient trop longtemps se passer d’Ibrahim Maalouf et de son envoûtante trompette, deux occasions de se rattraper.
Et d’abord samedi prochain 28 juin à Cheverny (Loir-et-Cher). Il est clair que c’est déjà “blindé”, mais il n’est pas interdit de tenter sa chance. www.jazzin-cheverny.com
Deuxième possibilité, “All that Jazz”, le 12 décembre prochain. Le club blésois et son pogrammateur Didier Boulanger (qui a du flair et pas mal d’entregent !) on en effet “décroché” I. Maalouf en fin d’année. Attention, la salle doit faire dans les 350 places à tout casser. Il est donc prudent de réserver. www.allthatjazz.fr

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

JEUDI 26 JUIN AU CAMPO SANTO

LES CONCERTS PRÉVUS (SAUF SI…)

19 h 30 Duo Jean-Claude Laudat, Fred Ferrand
De l’accordéon au festival de jazz ? Plutôt deux fois qu’une 8 Au carrefour du swing, du musette et du jazz, les deux acolytes adorent accompagner et improviser sur des ballades, chansons, valses et autres standards. Ca va jazzer !
Avec Jean-Claude Laudat et Fred Ferrand, accordéons.
laudat

arnaud-methivier
20 h 30 – Arnaud Nano Méthivier solo, Accordéologie
L’Orléanais Arnaud Méthivier, avec ses propositions de spectacles de musiques improvisées, s’est vu programmer dans les plus grands festivals internationaux : Montréal, Vienne, Marciac, La Villette, Le Mans, Jazz sous les Pommiers…
Il revient aujourd’hui sur Orléans’jazz, Rhino Jazz avec “son accordéon multiforme, capable d’évoquer aussi bien Ennio Morricone que Deep Purple, Astor Piazzola que Brian Eno…” (Télérama).
Avec Arnaud Nano Méthivier, accordéon/cajon/chant. Térence Briand, mise en son.

22 h 30 – Pat Metheny Unity Group
Pat Metheny est un artiste prolifique sans limites ni frontières, qui se produit sur scène à raison de 200 concerts par an depuis 1974. Pat Metheny est, depuis le milieu des années 1970, l’un des guitaristes de jazz les plus fameux, mêlant au jazz de ses débuts les influences pop, rock, brésilienne, africaine ou orientale. Le guitariste compte de nombreuses collaborations avec les plus grands tels que Gary Burton, Joni Mitchell, Charlie Haden ou encore Chick Corea. Depuis 2012, avec Unity band, il a renouvelé sa formation intégrant notamment l’excellent saxophoniste ténor Chris Potter.
Avec Pat Metheny, guitare ; Chris Potter, saxophone ; Antonio Sanchez, batterie ; Ben Williams, basse ; Giulio Carmassi, multi-instrument.
pat-metheny

Sans oublier les “After’Jazz”, proposés par Bécarre Production au Club XV
(15, rue de la Bretonnerie à Orléans), pour prolonger la soirée avec les musiciens…
Ouvert de 17 h à 3 heures du mat’…

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

LES CONCERTS PRÉVUS DEMAIN, VENDREDI 27 JUIN,
AU CAMPO SANTO

19 heures – Duo Jacques Trupin,Vincent Viala
Avec Jacques Trupin, bandonéon. Vincent Viala, piano.

20 h 30 – Youn Sun Nah duo
Avec Youn Sun Nah, voix. Ulf Wakenius, guitare.

22 h 30 – Avishaï Cohen trio
Avec Avishaï Cohen, basse/voix. Nitai Hershkovits, piano. Daniel Dor, batterie

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

ET TOUJOURS

Les huit expositions photos, peintures et dessins concoctées par ô jazz !
thelem
“Dans les coulisses d’un festival”, impressions en couleur sur bâches – Tente ô jazz ! au Village du Campo Santo (Patrice Delatouche)
“Instants de Jazz”, photos noir-et-blanc grand-format sur panneau – Passion Culture rdc (Christophe Esnault)
“Figures de Jazz”, photos noir-et-blanc grand-format sur bâche – Parking Charpenterie (photographes orléanais professionnels et amateurs)
“Contrebasses et Jazz”, photos en noir et blanc – Cinéma Pathé place de Loire (Christophe Esnault et Patrick Oury)
“Jazz en vitrine”, vitrine Jazz – Passion Culture (Patrick Nauroy)
vitrine
“Jazzinade au pinceau”, fusain, crayon, encre de chine, et encres colorées indiennes sur papier de chine marouflé sur coton – Passion Culture étage (Pia Imbar)
“Jazz sur le vif”, mur de croquis – Passion Culture étage (Yves Dupont)
“Jazz en peinture”, technique mixte sur toiles – Passion Culture rdc (Marc Lecoultre)

Programme complet sur www.orleansjazz.fr