La Scène nationale d’Orléans l’a choisie pour être sa compositrice en résidence de création, au Théâtre d’Orléans, pour les deux saisons 2015-16 et 2016-17. Durant “Jazz or jazz”, du 12 au 17 avril, Alexandra Grimal, jeune saxophoniste et compositrice de plus en plus remarquée, présentera sa dernière création “Kankù”.
agrimal1

Née en 1980 au Caire , Alexandra Grimal grandit entre son pays de naissance et Paris en écoutant dans sa famille beaucoup de musique. A cinq ans, elle débute des études de piano classique et à treize, l’apprentissage du saxophone, qu’elle ne lâchera plus. Depuis, elle a fréquenté écoles, master class, séminaires, étudié aux côtés de John Ruocco, Steve Coleman, Dr L. Subramaniam…

Lauréate de nombreux prix et distinctions, en leader et en tant qu’instrumentiste (Mac Dowell fellsowhips, Tavitian fellowship, premier prix au Tremplin Européen de Jazz d’Avignon, prix de soliste de Jazz à Saint-Germain-des-Prés, nominée “Révélation instrumentale” aux Victoires du Jazz en 2010…), elle a sorti son premier disque en 2009, intitulé Shape. Suivront Seminare Vento, Owls Talk, Andromeda, Heliopolis, Ghiblil.

Multipliant les expériences et les collaborations avec des artistes de la scène jazz internationale, elle mène aujourd’hui de front plusieurs formations : un quartet nommé Dragons avec Nelson Veras (guitare), Jozef Dumoulin (claviers) et Dré Pallemaerts (batterie) et un septet, Nāga, avec Marc Ducret (guitare), Nelson Veras, Benoît Delbecq (piano), Stéphane Galland (batterie), Jozef Dumoulin et Lynn Cassiers (voix).

Membre de l’Orchestre National de Jazz, de l’octet franco-allemand T.E.E. Ensemble du pianiste Hans Lüdemann ainsi que du tentet de Joëlle Léandre Can You Hear Me ?, du groupe Petite Moutarde de Théo Ceccaldi, Alexandra poursuit ses collaborations avec des artistes autour de nombreuses autres formes d’arts dont la danse contemporaine, le cirque, les arts plastiques, le théâtre et le cinéma muet.

Elle nous a accordé une longue interview où elle évoque sa conception de la musique, son travail avec d’autres musiciens et ses émerveillements devant “cette aventure inouïe qui fait notre quotidien”. Première partie le vendredi 15 avril (deuxième partie le lendemain 16).

Retrouvez d’ici là la belle interview d’Alexandra Grimal au magazine Citizen Jazz, où elle raconte son parcours. Le lien est ici