Deux surdoués pour ouvrir la 9e saison des “Samedis du Jazz”, samedi 7 octobre au Théâtre d’Orléans.
b-s-gene
Photos Patrice Delatouche

Deux jeunes guitaristes de moins de 25 ans (21 et 24), le Chartrain Antoine Boyer et son compère – rencontré au Conservatoire de Paris – Samuelito. L’un se réclame du jazz manouche, l’autre du flamenco. Leur musique emprunte aux deux genres.

Est-ce du jazz ? Bonne question, merci de l’avoir posée. Il est vrai que lorsqu’on se promène de David Bowie à Vivaldi, de Paco de Lucia à Chick Corea, la question mérite d’être évoquée…

Et si c’était tout simplement de la musique ?

Faisons simple : ces deux jeunes virtuoses, par ailleurs charmants garçons, ont littéralement envoûté les 300 spectateurs de ce premier “Samedi du jazz” de la saison (la 9e). Plus, ce serait trop demander !

“De la musique avant tout chose…” (Verlaine).
aboyersamuelito

Du son sur le Facebook d’ôjazz ! C’est ici.
Prochain Samedi du Jazz, le 4 novembre même heure même endroit avec le Trio Lavalette