Le festival “Jazz or jazz” vient de dévoiler son programme complet. Du jazz pour tous les goûts, comme son nom l’indique, classique, recherché, épicé ou mélangé. Une troisième édition prometteuse.

united2-jlducm-sirocco-pochette
C’est United Colors of Méditerranée, dont ô jazz ! vient de produire le premier album, Sirocco, qui ouvrira le festival, le 24 avril.
Un tarif canon (5 €), pour un groupe de choc, à l’occasion de la sortie d’un cd tout chaud ! Le teaser, ici.

……………………………………………………
“Jazz or jazz” va s’ouvrir sur une journée qui nous tient à cœur ! Le mardi 24 avril, inauguration des expos d’œuvres de Daniel Humair, batteur mais aussi peintre. L’affiche du festival reprend une de ses sérigraphies. Et une expo de photos proposée par ô jazz ! avec la complicité de François Lacharme (Académie du jazz), de Jazz en Réseau (Chartres) et de Christophe Esnault (qui a restauré les négatifs) : une partie de la collection de Francis Paudras, un fan de jazz et collectionneur éclairé (il fut le modèle du héros du film “Autour de minuit” de B. Tavernier), qui a acheté de nombreux clichés de musiciens de jazz des années 50-60.

Et ensuite, à 20 h, le concert d’ouverture donné par UCM, United Colors of Méditerranée, à l’occasion de la sortie de Sirocco, disque produit par ô jazz ! (accessible en souscription, voir colonne de droite, et que l’on pourra acquérir sur place le soir du concert).
logo-jazz-or-jazz-2018
L’image du festival 2018, signée Daniel Humair.
Le peintre-batteur sera l’invité de Théo Ceccaldi mercredi 25

……………………………………………………

Salle Vitez

Les jours suivants, on va retrouver comme tous les ans les quatre lauréats de Jazz migration, un dispositif d’aide à la professionnalisation de groupes émergents, à 18 h 30 dans la salle Vitez : Armel Dupas trio mercredi, Nox.3 et Linda Olah jeudi, Novembre vendredi et Ikui Doki samedi.
En intro, à 18 h, au bar d’Entracte (face au tunnel de la Salle Barrault, à l’étage) se dérouleront des apéros jazz meetings menés par Pierre-Henri Ardonceau, membre de l’Académie du jazz, collaborateur à Jazz Magazine, moments d ’échange à thèmes (origines du jazz, jazz et cinéma…) et de convivialité.
……………………………………………………

Salle Touchard

Chaque soir, un concert à 20 h, deux plateaux à la suite.
Mercredi 25, Kyle Eastwood 5tet et Stefano di Battista, qu’on ne présente plus, puis Monty Alexander Trio, la formation du pianiste américain originaire de la Jamaïque.
Jeudi 26, soirée cubaine, avec La Dame Blanche, en fait Yaite Rodriguez, fille du tromboniste du Buena Vista Social Club, en trio, puis Richard Bona et Mandekan Cubano dans leur programme Héritage, voix et section de cuivre de Cuba et du Cameroun.
Vendredi 27 avril, soirée New Orleans avec Lagniappe Brass Band, groupe louisianais habitué des mariages, enterrements et second line, puis Lucky Peterson sur un orgue Hammond pour son Tribute to Jimmy Smith.
Et samedi, pour clore le festival, Goran Bregovic présentera ses Three Letters from Sarajevo avec ses huit acolytes et compatriotes. Ca va déménager !
……………………………………………………

Salle Barrault

Un concert chaque soir, plus long mais avec des périodes différentes.
Mercredi, Théo Ceccaldi et ses invités. d’abord un duo avec Joelle Léandre, suivi d’un trio avec Daniel Erdmann au saxo et Jim Hart au vibraphone, puis un quartet avec Christophe Monniot au saxo, Bruno Chevillon à la contrebasse et Daniel Humair à la batterie.
Jeudi, une grande soirée Régis Huby avec des membres du quatuor Ixi et de grands noms du jazz actuel, Claude Tchamitchian, Marc Ducret, Jean-Marc Larché ou Pierre François Rousillon, entre autres. Que du beau monde !
Vendredi, une soirée de deux plateaux reliés par le batteur Mike Reed, d’abord son quartet puis l’ONJ, l’Orchestre National de Jazz d’Olivier Benoit, pour la création de son dernier programme The Chicago Suite, qui inclut à la batterie Mike Reed.
Et samedi, le Christian Mc Bride Big Band clôturera les concerts. Dix huit musiciens sur scène pour un bouquet final époustouflant, 4 trompettes, 3 trombones, des saxos, de quoi décoiffer grave. Actuellement l’un des rares big band au niveau des grands frères du passé !
mcbride
Le big band de Christian McBride, une formation multi-récompensée
(Victoires du jazz, Grammy Awards…)

Le samedi après-midi, à 15 h, le maintenant traditionnel Tremplin Jazz, organisé par ô jazz ! et la Scène nationale d’Orléans, se déroulera dans le hall dans les conditions des “Samedis du jazz”. Trois groupes à départager. Le jury cette année sera composé de Stéphane Kochoyan, le programmateur du festival, du pianiste Jean Christophe Cholet, du conférencier Pierre-Henri Ardonceau qui assure aussi les apéros jazz meeting pendant tout le festival, de Renaud Baillet, programmateur du Petit Faucheux de Tours et d’Alex Dutilh, de France Musique. Présentation complète ici.

Car cette année, France Musique s’est fait partenaire du festival, et installera son plateau en direct le vendredi pour Open Jazz et Banzaï. Yvan Amar enregistrera le concert de Régis Huby et le diffusera le samedi 28 à 19 h.
Pour couronner le festival, un Bal New Orleans démarrera samedi à 22 h dans le hall, avec le Lagniappe Brass Band et deux dj, Bart&Baker.

Les prix des billets n’ont pas changé : 35 € pour la salle Touchard, 20 € pour Barrault et 5 pour Vitez. En réduit, Touchard 25 €, Barrault 15 €. Quatre entrées donnent droit au tarif réduit, ainsi que les abonnements et conditions habituelles.

Le site du festival