Baptiste Herbin, devenu un saxophoniste incontestable de la scène jazz française, se produisait vendredi soir 23 mars dans le cadre de Jazz de mars à Brou (Eure-et-Loir), jour de sortie de son 3e album.
bh1

Texte et photos Christophe Esnault. D’autres photos sur son “Jazzbook”

“Le maître est dépassé par l’élève”, confesse Jean-Jacques Ruhlmann, venu en spectateur admiratif de son ancien étudiant du conservatoire de Chartres. “Mais c’est surtout une grande fierté de le voir atteindre un tel niveau.”. Reconnu pour sa puissance et sa virtuosité, Baptiste a bien retenu de sa formation le sens de la mélodie et celui de la composition, chers aux principes originaux du jazz. Car s’il n’est pas un révolutionnaire, il est un combattant acharné du be-bop et du hard-bop des années 50 et 60 où évoluaient les Coltrane, Cannonball Adderley et tant d’autres. Ses compositions transcendent cet esprit avec brio. Amoureux du Brésil et de Madagascar, il y ajoute de subtiles sonorités “exotiques” et ça fonctionne terriblement.
bh2

Baptiste démarre toujours ses concerts par un solo, histoire de poser les bases de son jeu. Arrivent ensuite les copains, ceux qu’il aime et qui lui répondent avec le même enthousiasme : le pianiste Pierre de Bethmann, le contrebassiste Sylvain Romano et le batteur Rémi Vignolo, eux-mêmes musiciens bien connus de la scène jazz française avec des parcours remarquables. Ils interprètent bien-sûr quelques morceaux du nouvel album “Dreams and Connections” (chronique prochaine “Dans les bacs”) mais aussi des deux premiers cd du saxophoniste. Comme ce sont des vrais jazzmen, l’improvisation est omniprésente, Baptiste enchaînant des chorus époustouflants et les échanges avec chacun de ses complices, tous survoltés et parfaitement en phase avec la musique du chef ! Audacieux, expérimentateur, showman, il joue avec ses deux saxophones en bouche, juste comme un duo.

Talent et beaucoup de travail sont les composantes essentielles des grands artistes. Passionné intarissable, Baptiste Herbin est sur le chemin d’une très brillante carrière. Venu en voisin mais aussi en ami, il a assuré une prestation de très haut vol, devant un public conquis, et nombreux sont repartis avec le précieux nouveau cd, dûment autographié.

Un grand bravo à l’association Jazz en réseau qui organise cette 24e édition de Jazz de mars et qui ose externaliser à la campagne des concerts avec de grands musiciens. Pour le plus grand plaisir des auditeurs, novices ou connaisseurs… CE

www.baptisteherbin.com / www.jazzdemars.com

D’AUTRES PHOTOS DU CONCERT :
bh3bh4_mg_9261