Ils ont déjà donné des concerts ces deux dernières années, notamment à l’Evéché en juin 2016. Séisme, le quartet de David Sevestre, sort son premier cd, Jishin, avec un concert le 18 avril. Dans une semaine tout pile (atomique), ça va trembler à l’Astrolabe !
seisme

Nous l’annoncions il y a un mois dans ces colonnes (voir article, ici). Le premier cd de Séisme sort en mai. Il était temps, la musique est à point !

David Sevestre, entre autre saxo du “Roads Quartet” et de “Meloblast”, deux formations hier publiées par ô jazz !, tourne aujourd’hui avec son propre groupe, Séisme. Ce quartet rassemble le saxo de David, le piano de Jérôme Damien, la basse de Nicolas Le Moullec et la batterie d’Adrien Chennebault.
Ils se connaissent bien tous les quatre, et chacun, en dehors de Séisme, pratique des musiques diverses tournant toujours autour du jazz. David a rassemblé des thèmes dont le fil rouge, explicité par le nom du groupe, est lié aux séismes et aux techniques de leurs prévisions.
jishin
Et séisme il y a ; en tous cas, il n’est jamais loin. Musique qui fonctionne par ondes, de choc d’abord, mais d’amour pour finir. Ces perturbations, ces tourmentes directement issues du free jazz que David affectionne, se développent dans des moments très écrits. Le saxo s’efface dans certains morceaux, pour laisser la place au dialogue piano-batterie (“Sumatra”) ou piano-basse (“Nankai”), mais bien sûr n’abandonne jamais complètement, ressurgit en ondes oniriques et mène le jeu dans un univers musical très menaçant mais qui sait s’apaiser et nous balader où il veut et qu’on en redemande (“Shaanxi”).

Les quatre partenaires se connaissent sur le bout des doigts, s’écoutent, se répondent. Avec un travail poussé, le groupe brise soudain la tourmente pour reprendre à l’unisson le thème plus apaisé, ou pour replonger dans une nouvelle vague d’énergie. Jazz intelligent, assez intellectuel mais entraînant, le cd réalisé avec Musique et Equilibre est inspiré, riche et cohérent avec une musique parfois difficile parce qu’apparemment déconstruite, même si le quartet sait parfaitement où il va. BC

Présentation du cd sur la scène de l’Astrolabe à Orléans
(patinoire, bd Jean-Jaurès), le mercredi 18 avril à 20 h 30