Le guitariste et compositeur Frédéric Maurin, leader de Ping Machine, a été nommé directeur artistique de l’Orchestre National de Jazz pour une durée de quatre ans. Il succède à Olivier Benoit, dont le mandat s’achèvera fin décembre 2018.
fmaurin
Frédéric Maurin et Ping machine

Guitariste élevé au son de Jimi Hendrix, King Crimson et Frank Zappa, Frédéric Maurin abandonne très vite son métier d’ingénieur pour se consacrer entièrement à la musique et suit en parallèle une formation jazz et une formation d’écriture classique.
Depuis quatorze ans, il dirige et compose le répertoire de Ping Machine, ensemble de quinze musiciens unanimement reconnu comme une des références de la nouvelle scène jazz européenne.

LA SUITE EN CLIQUANT CI-CONTRE :

F. Maurin a été nommé le 29 juin dernier par un jury paritaire regroupant les membres du Conseil de l’ONJ et des personnalités issues du monde de la culture. Six autres candidats avaient été pré-sélectionnés pour le poste : Pierre de Bethmann, François Corneloup, Laurent Dehors, Régis Huby, Raphaël Imbert et Grégoire Letouvet. Du beau monde !

Le nouveau Directeur artistique a imaginé un projet artistique et culturel de grande ouverture pour l’orchestre, qui se devra de représenter – à travers une politique active de commandes et de collaborations – la diversité de la création musicale d’aujourd’hui. Chaque programme favorisera l’expérimentation des formes et des formats, grâce à un orchestre à géométrie variable, et “s’inscrira dans un ancrage territorial fort, avec la complicité de lieux référents et diverses structures associées, afin de mettre en place un travail intégré de création, de diffusion et d’éducation artistique et culturelle”.