De la danse, du cirque, des performances et… de la musique sous toutes ses formes, à laquelle la nouvelle saison de la Scène nationale d’Orléans fait de nouveau la part belle. Petite sélection totalement subjective mais pas trop arbitraire, à destination des amateurs de jazz et de musique voisines.

fatoumatadiawarac2a9aida_muluneh
Fatoumata Diawara (photo Aïda Muluneh) sera sur la scène du Théâtre d’Orléans
le 27 janvier 2019. Un rendez-vous exceptionnel avec l’une des plus belles voix du continent africain.

SUITE DE L’ARTICLE EN CLIQUANT CI-CONTRE :

Il y aura bien sûr les “Samedis du Jazz”, proposés avec ô jazz ! entre octobre et juin, et dont c’est la 10e saison. Nous y reviendrons (le programme complet est à retrouver ici).

On retrouvera également les RAMI (4e édition, du mercredi 24 au samedi 27 octobre), ces rendez-vous proposé par Mr G. et le Nuage en Pantalon, occasion privilégiée de découvrir la jeune scène du jazz et des musiques improvisées, avec des propositions toujours originales et souvent décoiffantes !

Le collectif de musiciens orléano-parisien Tricollectif est aujourd’hui chez lui au Théâtre d’Orléans. Ses “Soirées Tricot” prendront place tout au long de la saison, avec des rendez-vous multiples donnant à entendre, notamment, Roberto Negro en solo (vendredi 12 octobre), le Théo Ceccaldi Trio (avec “Django”, vendredi 30 novembre), Walabix (le retour !), avec Matthieu Pion, à l’occasion de la sortie du disque “Continuum” (vendredi 31 décembre), Linda Olàh et Gianni Caseroto (vendredi 22 mars)…

Quant à la 4e édition du festival “Jazz or jazz” (et le tremplin jazz qui va avec), ce sera cette année du mardi 9 au samedi 13 avril (une semaine plus tôt que d’habitude).

birdsonawire_3c2a9jeremiah
Le duo “Birds on a wire” proposera sa réinterprétation de standards pop-folk le dimanche 3 mars 2019 (photo Jeremiah)

Côté programmation Scène nationale, nous retenons : Bloque Depresivo (musique traditionnelle sud-américaine “revisitée” par le très pêchu Macha Asenjo, le dimanche 14 octobre), la formidable chanteuse malienne Fatoumata Diawara, entre trad’ et jazz (dimanche 27 janvier), l’inspiré sonneur de cornemuse Erwann Keravec (jeudi 7 février), le duo Birds on a wire et ses reprises arrangées des plus belles chanson de la pop music “à textes” (dimanche 3 mars), la “musique opératique” de l’Ensemble Ictus avec “Einstein on the beach” (musique de Philip Glass, narratrice Suzanne Vega, mardi 4 juin).

Sans oublier, ce qui n’a rien à voir mais nous plaît bien, une exposition sur le vin, “Vin vivant”, en janvier 2018.

Et tout cela – et plus encore – est à retrouver sur le site de la Scène nationale.