Le moins que l’on puisse dire quand on lit « J’ai le regret de vous dire oui », c’est que Michel Legrand a vécu plusieurs vies ! Et on se demande où il a puisé l’énergie pour tout vivre, passions, voyages, rencontres… avec, en toile de fond, cette effervescence créatrice permanente qui en a fait l’un des musiciens français les plus connus au monde. mlagrand1

Il les a tous rencontrés, d’Igor Stravinski à Barbra Streisand et jusqu’à Michael Jackson, en passant par Miles Davis, Maurice Chevalier, Sarah Vaughan, Bill Evans… et il a joué avec nombre d’entre eux.

Dans cette autobiographie, écrite avec Stéphane Lerouge, Michel Legrand, raconte, à 86 ans, avec franchise, humour, gravité et légèreté, ces multiples rencontres, ses joies, ses déceptions, les difficultés rencontrées pour financer les films, écrire de la musique sur commande, les traits saillants du caractère des uns et des autres, sa dépression et son amour pour Macha Méril, qu’il épousera cinquante ans après l’avoir rencontrée.

Musicien prolifique, Michel Legrand a exploré tous les genres, jazz, variété, comédie musicale, musique de films, de concert, de scène, de ballet.

LIRE LA SUITE EN CLIQUANT CI-APRÈS

Certains de ses thèmes sont devenus des standards repris par les plus grands. Il a collaboré à « L’affaire Thomas Crown » avec Steve Mac Queen, « La piscine » avec Romy Schneider et Alain Delon, a écrit la bande originale d’un James bond…

On croit rêver en suivant ce parcours pendant « 4 fois 20 ans », et l’on se dit que ce long voyage est aussi le nôtre. Qui ne connaît pas « Les parapluies de Cherbourg », « Les demoiselles de Rochefort », « Les moulins de mon coeur » ? Qui ne se rappelle pas « Peau d’Ane » de Jacques Demy, qui a bercé l’enfance de générations successives de bambins fredonnant la « recette pour un cake d’amour ».

On reste impressionné devant ce monument musical : 160 films, des chansons connues dans le monde entier, plusieurs oscars ! Une œuvre musicale foisonnante et une « créationite » aigüe et qui ne faiblit pas. Michel Legrand continue en effet, à 86 ans, son aventure musicale en écrivant la partition du film posthume d’Orson Welles, « The Other side of the wind » – sorti sur Netflix le 2 novembre et en salle aux Etats-Unis – et en pilotant la reprise de « Peau d’Ane » pour la réouverture du théâtre Marigny le 14 novembre.
C’est passionnant, vif, humble et instructif… Un brin de nostalgie nous étreint et tous les refrains font tourner les moulins de nos cœurs… DD

J’ai le regret de vous dire oui – Michel Legrand et Stéphane Lerouge
Editions Fayard – 350 pages – 24,50 euros.