Neuvième Samedi du Jazz de la saison, samedi 11 mai au Théâtre d’Orléans, pour un brillant hommage à Keith Jarrett par deux musiciens sûrs de leur fait. Pari gagné, salué comme il se doit par un public exceptionnellement fourni.
dc-pd21
Photo Patrice Delatouche

Il faut être gonflé pour s’attaquer au “monument” Keith Jarrett, compositeur génial et pianiste virtuose dont l’œuvre protéiforme continue d’explorer toutes les facettes du jazz et bien au-delà. Défi relevé avec brio par Baptiste Dubreuil (piano) et Paul Cadier (saxophone), le premier s’étant livré à un patient travail de sélection, arrangement et adaptation de quelques pièces (ou parties de pièces) du maître pour les plier à l’exercice du duo.

Brio et aussi beaucoup de séduction pour ce huitième et avant-dernier Samedi du jazz qui réunissait ce samedi 11 mai un public particulièrement nombreux (plus de 400 spectateurs) littéralement sous le charme de cette “réinvention” sensible et intelligemment humble d’un répertoire très “casse-gueule”. Un moment de grâce de plus d’une heure, conclu par un morceau de bravoure issu du fameux “Köln Koncert” (donné en 1975), œuvre mythique dont il semble impossible d’épuiser un jour tous les charmes. JLD

Des extraits du concert sont à retrouver sur le facebook d’ôjazz ! (bouton ci-contre)

D’AUTRES PHOTOS ET INFOS EN CLIQUANT ICI :

dc-pd1
dc-pd3
Photos Patrice Delatouche

Et grand merci à Marie-Line Bonneau pour les trois clichés ci-dessous !
dc-mlb1dc-mlb2dc-mlb31

ET LA SUITE ? C’est le samedi 8 juin prochain avec le Projekt Big-Band (18 musiciens) pour un répertoire Pat Metheny. EXCEPTIONNELLEMENT, ce concert, point final de la 10e saison des Samedis du Jazz, se déroulera en salle Touchard (1 000 places) du Théâtre d’Orléans. C’est à 15 heures et c’est gratuit. LES PLACES (gratuites, on le répète) sont à retirer à l’accueil du Théâtre.