Ô JAZZ ! Infos

Pour que vivent le jazz et ses musiques sœurs, en Centre-Val de Loire et ailleurs !

Payday Loans

JC Acquaviva Trio, du beau groove le temps d’un samedi

L’ancien élève de Jean-Jacques Ruhlmann à Chartres a fait son chemin, a créé un trio et ô’jazz ! l’a programmé. Samedi 12 janvier au Théâtre d’Orléans, le Jean-Charles Acquaviva Trio a comblé un hall bien rempli (encore 400 personnes). Dans lequel manquait cependant Yves Dupont, dessinateur qui croquait tous les musiciens avec une belle énergie, et qui nous a quittés. Ce concert lui était dédié.
jc0
Photos Patrice Delatouche

La saison 2019 commence avec du grand classique. Le Jean-Charles Acquaviva Trio nous a en effet proposé un jazz qui swingue sans être du swing, digne du bop sans y avoir recours, un jazz moderne dans une forme sans surprise mais tellement bien rodée !

LA SUITE EN CLIQUANT CI-CONTRE [Lire la suite de cet article...]

Yves Dupont s’en est allé…

En dépit d’une santé qui n’avait cessé de se dégrader au fil des mois, il se faisait un point d’honneur, chaque fois qu’il en avait la force, de s’installer au premier rang lors des “Samedis du Jazz” pour croquer d’un geste vif les musiciens invités.
yvesd-pd

Yves Dupont et son “mur” de 100 dessins de jazz à la librairie Passion Culture,
lors de “Place au Jazz” en juin 2014, (photo Patrice Delatouche)

“Ca me plaît, ça me plaît, vous ne pouvez pas savoir !” nous disait chaque fois, avec la même gourmandise, ce petit homme affable et malicieux, pilier des Artistes Orléanais venu sur le tard au jazz et à ô jazz !, bardé de ses feutres noirs aux épaisseurs et usures variées, “pour les nuances, les effets…”.

Après un énième séjour à l’hôpital, Yves Dupont vient de s’éteindre. Il ne sera pas des nôtres samedi et notre cahier de dessins, empli de ses milliers de croquis, restera le témoin d’un passé hélas révolu.

Adieu, Yves, ta gentillesse et ton talent nous manquent déjà. Et merci…

Le 12 janvier, le JC Acquaviva Trio est aux “Samedis”

Premier Samedi du Jazz de l’année, samedi 12 janvier à 15 heures au Théâtre d’Orléans (entrée libre). Une proposition conjointe de la Scène nationale d’Orléans et d’ô jazz ! Qu’on se le dise !jean-charles-acquaviva-trio

Toujours attiré par l’art du trio dans le jazz, le Chartrain Jean-Charles Acquaviva a créé cette nouvelle formation en 2015. Entre ses mains et celles de sa rythmique hautement complice, la formation met en avant des compositions originales où se mêlent jazz post-modern et couleurs pop. Le lyrisme mélodique, la vélocité et le style percussif sont les maîtres mots pour caractériser ce trio, produisant une musique pleine d’énergie où la mélodie retrouve son rôle essentiel.

Avec Jean-Charles Acquaviva (piano, compositions), Bertrand Beruard (contrebasse)
et Kevin Luchetti (batterie)

Du 1er au 23 février, 28e festival “Sons d’hiver”

Le festival “Sons d’hiver” propose pour 2019 un ensemble de concerts dans quatorze communes du Val-de-Marne (94).
sons-dhiver
Au menu, des “stars” internationales du jazz, de Dave Douglas à Ambrose Akinmusire en passant par Steve Coleman et Antony Braxton… mais également de nombreuses têtes d’affiche françaises (Eve Risser, Fidel Fourneyron, Edward Perraud, Michel Portal…) et des découvertes.

Toutes les infos ici : 01 46 87 31 31 / www.sonsdhiver.org

Un stage “Chants et rythmes Sud-Américains et Cubains”

Le Buena Vista Social Club, vous connaissez ? C’était une mythique boîte de nuit dans la banlieue de La Havane à Cuba. Et c’est dans son univers que le Cepravoi propose d’embarquer ses stagiaires les samedi 26 et dimanche 27 janvier 2019 à Tours.
cepravoi-cuba

Chanter des chants traditionnels d’Amérique Latine et cubains, c’est partir à la découverte de sonorités nouvelles et de régions inexplorées du corps pour faire résonner la voix.

Encadré par Christelle Grôjean, chanteuse, musicienne, formatrice et thérapeute, et Francis Genest, percussionniste, chanteur et enseignant, ce stage s’adresse aux chanteurs, choristes, chefs de chœur et enseignants à la recherche de répertoire, d’outils de technique vocale et de direction adaptés à ces styles.

Le site du Cepravoi

Sirocco, une petite dernière pour la route !

Bruno Pfeiffer (Libération) vient de donner une toute dernière – et élogieuse – chronique 2018 du “Sirocco” d’United Colors of Méditerranée, 5e album produit par ô jazz !, sorti en avril dernier.
ucm-sirocco-visuel-pochettehd

“Quel véhicule plus fédérateur, plus libre, plus universel, plus dense, plus chantant que le jazz pour veiner la world portée par le séduisant quintet ? La musique, traversée par deux musiciens saisissants, confie son message aux tourbillons de sable. Les discours prolixes de Jean-Jacques Taïb (sax ténor) et de Guillaume Dettmar (violon) nous bercent chaudement.” (extrait)

Chronique intégrale, ici.

Pour acquérir le cd, cliquez ci-dessous


2019, un bouquet de rendez-vous “jazz” au Petit faucheux

Le Petit faucheux, à Tours, propose en 2019 une deuxième partie de saison riche et diverse, comme d’hab’ ! De quoi satisfaire toutes les aspirations musicales… et rendre jaloux les Orléanais (question d’habitude, ah, ah !).fidel-f
Fidel Fourneyron. Le tromboniste de l’ONJ sera à Tours le jeudi 16 mai
pour “Speed meeting”, une rencontre entre quelques-uns des musiciens
qui participeront à “Goupil”, futur spectacle musical
créé autour du Roman de Renart

Il y aura, entre janvier et juin, des concerts avec le Capsul Collectif, le Tricollecitf, Jazz Migration, Dominique Pifarely, le Chœur du Petit faucheux, Dan Weiss, Youn Sun Nah, Leïla Martial, Raoul Jazz Clan (lauréat du tremplin Jazz or Jazz 2018, à Orléans…), Baptiste Trotignon, Joe Lovano, Brad Mehldau, Fidel Fourneyron… n’en jetez plus ! Ecœurant !!!

Bon, tout ça est à retrouver sur le site du Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours, 02 47 38 67 62, en l’occurrence, ici.

  • ô jazz ! est sur Facebook

    Ojazz logo Retrouvez-nous d'un simple clic sur le “bouton” ci-dessus.
  • Dans les bacs

    kapitalC'est un trio atypique et européen s'il en est. Das Kapital, avec Daniel Erdmann aux saxophones, Hasse Poulsen aux guitares et Edward Perraud à la batterie, sort un nouvel enregistrement, Vive la France. Manifeste pour tout ce qu'ils aiment et tout ce qu'ils défendent. Une sublime “Pavane pour une infante défunte” commence le bal, Ravel donc, suivi par Satie, Claude François, Bizet, Lully et quelques chanteurs “classiques” français. Reprises totalement réinterprétées dans un tourbillon d'inventivité. Le son du groupe comme le son de chacun se reconnaît de loin, les saxos rapeux un peu sales d'Erdmann qui peuvent se faire terriblement doux et émouvants, la batterie malicieuse de Perraud parfois raide comme un métronome et les guitares fiévreuses de Poulsen. Mélange de grande musique et de rengaines, de rock, de jazz et de variété, c'est avant tout l'énergie de ces trois là qui passe. Leur intelligence, leur ironie, leur singularité, leur cœur. Et c'est parce qu'ils sont musiciens accomplis que l'ensemble tient et que le plaisir naît, le leur comme le notre. Dans une dignité à la Buster Keaton, ils ne font aucune différence, aucune hiérarchie dans la production musicale de leur temps. Ils prennent tout, nous le ressortent mais entre temps ont joué à tout démonter, à tout défaire pour refaire à leur façon. Magie enfantine ! BC (Label Bleu – L'autre Distribution)

    ctClaude Tchamitchian avait déjà sorti un enregistrement en contrebasse solo, « Another Childhood », en 2010. Aujourd'hui paraît son deuxième travail solitaire, In Spirit. Solitaire, mais extrêmement habité par tout ce qui l'a formé, tout ce qu'il a rencontré dans sa vie de musicien. Et déjà l'instrument lui-même. Il joue sur une des contrebasses de Jean-François Jenny-Clark, ce très grand contrebassiste qui a marqué plusieurs générations. Le cd est construit en quatre morceaux. Claude joue soit au doigt, soit à l'archet. « La contrebasse peut être orchestrale, ou disons autonome », confie Claude à Anne Montaron dans un très bel entretien publié dans le livret du cd. Et c'est totalement vrai. Il y a dans cette musique une énergie puissante, un jeu d'images, d'ambiances, de climats tout a fait passionnant. Avec en plus la beauté du son lui-même, l'émotion qui sort de la simple vibration de la corde, avant même la perception des phrases. Il explique longuement, dans cet interview, des aspects techniques, car c'est un musicien de recherche, méticuleux et logique, presque comme un scientifique. Mais sa musique s'écoute de plain pied, l'âme nue, juste enveloppée de couleurs arméniennes, de lyrisme, de rythmes discrets mais efficaces, d'une intelligence du cœur maniée par un technicien hors pair. Le grand travail que cela a représenté « est un virage, ses répercussions sont profondes ». On le comprend d'autant plus qu'à l'écoute, aussi, cette musique marque un point très élevé dans son domaine. Par exemple le dernier morceau à l'archet, « Live », n'est-il pas au niveau de toute la musique baroque ? BC (Emouvance - Absilone)

    michael-felberbaum_3elements_couvertureMichael Felberbaum est un guitariste et compositeur italo-américain d'origine mais parisien d'adoption. Il a déjà plusieurs albums à son palmarès, dans différentes formations. Pour son sixième cd, 3Elements, il a choisi l'alliance guitare-saxo-piano. Un trio inhabituel en jazz, sans batterie ni basse. Et son inspiration est elle aussi diverse, du baroque (un arrangement de “Segui, segui, dolente core”, du Napolitain Falconieri) au blues, une valse en entrée et ‘Mercedes Benz” de Janis Joplin, réarrangé merveilleusement, sans la hargne d'origine mais avec une douceur prenante. Leonardo Montana au piano et Fender et Frédéric Borey au saxo ténor et soprane sont à la hauteur du guitariste leader, apportant chacun leur ligne mélodique pour construire ces douze morceaux. La guitare se fait parfois virtuose, parfois rythmique, avec de très beaux dialogues avec le piano. Le soufflant n'est pas en reste, qui module son jeu sur les différents thèmes. Le trio fonctionne avec une belle entente, comme sur ce dernier morceau, “The State of Things”, ambiance un peu mystérieuse où l'on ne sait plus tout à fait de quel instrument viennent les sons. Puisqu'il n'y a pas de combo rythmique, cette musique n'a pas l'amplitude de certains groupes, mais possède en revanche une énergie tout à fait originale et séduisante. BC (Fresh Sound New Talent)

    city-walk Le pianiste et compositeur Adrien Chicot a livré en fin d'année dernière City Walk, troisième enregistrement du trio qu'il forme avec Sylvain Romano à la contrebasse et Jean-Pierre Arnaud à la batterie. Dans la même veine que les deux précédents, ce cd propose neuf plages très « classiques » du trio, lui même formation courante dans le jazz. Classiques mais impeccablement tournées, avec une belle énergie et un accord parfait entre les membres. Le morceau qui donne son nom au cd, par exemple, plein des finesses de chaque instrument, conjugue l'écriture précise du thème et la flânerie des mains sur le clavier, la rigueur de la batterie et sa volubilité retenue, la précision de la contrebasse et ses arabesques discrètes. Qui prend parfois la parole, comme dans « Cross the Street ». Même si, bien sûr, le piano se taille la part du lion, le trio a un son de groupe qui, par sa cohérence, exprime les villes, puisque tel est le sujet, ou les voyages, mais surtout le plaisir d'un jazz qui tourne juste, qui semble si simple, si évident... Ils ont, chacun sans doute mais à trois certainement, trouvé la musique qui leur correspond. Et le plaisir de l'auditeur en découle, comme une évidence au fond de l'oreille. BC (Gaya Music - L'autre distribution)

    BC : Bernard Cassat
    CE : Christophe Esnault
    DB : Daniel Buon
    DD : Dominique Derenne
    JLD : Jean-Louis Derenne

    >>>Et plus de CD dans les bacs d'ô jazz ! en cliquant ici
  • NOUVEAU

    palacio-sousc-image

    Un premier morceau,
    pour se faire une idée

    Un temps pour Olivier
    (JJ Ruhlmann)

  • Agenda Jazz


    SAMEDIS DU JAZZ 2018-2019 samedis LA 10e SAISON !
    2 mars : Duo Lev-Yulzari
    30 mars : Spécial big-band
    6 avril : Philippe Macé 4tet
    11 mai : Dub-Dub
    8 juin : Projekt Big-Band
    Concert à 15 h au Théâtre d'Orléans. Entrée libre.


    Jeudi 21 février 2019
    CHET BAKER AND FRIENDS. Un concert autour des rencontres du trompettiste avec Stan Getz, Gerry Mulligan, Art Pepper, Duke Jordan, Charlie Haden, Enrico Pieranunzi et Rique Pantoja. Avec Jean-Christophe Briant : orgue ; Lisa Cat-Berro : saxophone et voix ; Hippolyte Fèvre : trompette et voix ; Adrien Chennebault : batterie. A 19 heures au bar le 44 de l'hôtel Mercure (“Jazz au 44”), quai Barentin à Orléans. Bar et petite restauration.

    Vendredi 22 février
    BIG EASY PARTY. Hommage à La Nouvelle Orléans, avec “Tank and the Bangas” (soul/hip hop) et “Sweet Crude” (soul/rock cadien). A 20 h 30 à l'Astrolabe (patinoire d'Orléans, bd Jean-Jaurès). 10 €.

    Mercredi 27 février 2019
    dec-port DUO DECONFIN-PORTAL (avec Etienne Déconfin, piano, et Géraud Portal, contrebasse, dix ans après leur première rencontre !). Proposé par After The Crescent, à 20 h 30 au Théâtre Jacques-Cœur à Bourges. 02 48 20 86 05

    Jeudi 28 février
    BIG BANG. Quatre clarinettes virtuoses et un batteur fou, pour un programme éclectique, de Cab Calloway à Nino Ferrer. A 20 h 30 à l'Espace George-Sand de Chécy. 02 38 46 88 60

    Vendredi 1er mars 2019
    DAN WEISS / STAREBABY. A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours. 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Du samedi 2
    au samedi 30 mars

    JAZZ DE MARS. Traditionnel rendez-vous avec le jazz international et français dans plusieurs communes d’Eure-et-loir. www.jazzdemars.com

    Samedi 2 mars 2019
    DUO LEV-YULZARI. Avec Rémi Yulzari (contrebasse) et Nadav Lev (guitare). Proposé dans le cadre de la 10e saison des “Samedis du Jazz” par la Scène nationale d'Orléans et ô jazz ! A 15 heures dans le hall du Théâtre d'Orléans. Entrée libre. La saison complète, ici.

    Dimanche 3 mars 2019 DUO “BIRDS ON A WIRE” (standards pop-folk revisités). A 17 heures au Théâtre d'Orléans (Scène nationale). Le site.

    Dimanche 3 mars 2019
    THE THREE WISEMEN OF JAZZ (Frank Robersheuten, clarinette, Rossano Sportiello, piano, et Martin Breinschmid, batterie, invitent Scott Hamilton, saxophone). A 17 heures au Tivoli (2, rue Franklin-Roosevelt à Montargis). Réservations auprès du Hot Club, 222, rue des Hauts-de-Viroy, 45200 à Amilly. 17 € le concert. hotclubgatinais.fr

    Jeudi 7 mars 2019
    ysn YOUN SUN NAH. A 20 h 30 à l'Espace Malraux, allée André-Malraux à Joué-Lès-Tours (Indre-et-Loire). Proposé par le Petit faucheux 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Jeudi 14 mars 2019
    RAOUL JAZZ CLAN (lauréat du Tremplin régional Jazz or Jazz 2018). A 20 heures au Petit faucheux (en première partie du trio "Baa Box" de Leîla Martial), 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours. 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Vendredi 15 mars 2019
    SANDRA NKAKÉ (afro-jazz). Concert à 21 heures. All that Jazz (Les Lobis), 12, avenue du Maréchal- Maunoury à Blois. 02 54 44 41 80. www.allthatjazz.fr

    Samedi 16 mars 2019
    JAZZ NOTES. Anouar Brahem. Concert thématique proposé par le Conservatoire d'Orléans, à 15 heures à la Médiathèque Saint-Marceau, 1, rue des Roses à Orléans.

    Dimanche 17 mars 2019
    CLARINET UNLIMITED (quintet avec deux clarinettes mené par Michel Mardiguian). A 17 heures au Tivoli (2, rue Franklin-Roosevelt à Montargis). Réservations auprès du Hot Club, 222, rue des Hauts-de-Viroy, 45200 à Amilly. 17 € le concert. hotclubgatinais.fr

    Jeudi 21 mars
    H. HANCOCK ET G. DUKE FUNK PERIOD. Deux immenses musiciens qui ont traversé les époques et marqués en particulier les années 70 en apportant le funk au jazz et vice versa. Avec Jean-Christophe Briant : claviers/synthés ; Victor Gourgeaud : basse électrique ; Nicolas Larmignat : batterie. A 19 heures au bar le 44 de l'hôtel Mercure (“Jazz au 44”), quai Barentin à Orléans. Bar et petite restauration.

    Vendredi 22 mars 2019
    CA TRICOTE AU THÉÂTRE ! Linda Olàh et G. Caserotto puis Peregrini Parvan. Proposé par le Tricollectif et la Scène nationale d'Orléans, à 20 h 30 au Théâtre d'Orléans. Le site de la Scène nationale.

    Vendredi 22 mars 2019
    BAPTISTE TROTIGNON invite JOE LOVANO. A 20 heures, Salle Thélème, 3, rue des Tanneurs à Tours. Proposé par le Petit faucheux 02 47 38 67 62. Leur site, ici.


    Et plus de sorties jazz en cliquant ici

    Et au-delà du jazz, d'autres sorties à Orléans et autour grâce au blog de Clodelle
  • Soutenez ô jazz !

    appel-dons-web1 xx
  • Nous contacter

    Vous êtes un groupe, un organisateur de concert, un amateur éclairé… vos infos nous intéressent ! contact.ojazz@gmail.com