Encore une belle soirée ce jeudi 29 avril au Théâtre. A un bémol près : la présence “parcimonieuse” du public aux pépites proposées en Vitez et Barrault, ces temples éphémères du jazz de création. Mais comment diable apprendre, découvrir et, qui sait, apprécier, quand on ne fait pas l’effort de la découverte ?

Photo Patrice Delatouche
Pierre-Henri Ardonceau, deuxième ! [...]