C’est peut-être le prénom qui veut ça… Car elle était “pleine de grâces”, en effet, “notre” Marie, toute de pudeur, de gentillesse et de discrétion, ne se plaignant jamais de cette maladie qui avait emporté l’un de ses fils il y a moins d’un an et dont elle savait depuis longtemps qu’elle l’emporterait elle-aussi.
Marie Besset [...]