Ô JAZZ ! Infos

Pour que vivent le jazz et ses musiques sœurs, en Centre-Val de Loire et ailleurs !

Payday Loans

Entries Tagged ‘Orchestre national de jazz’

Un nouvel Orchestre National de Jazz (ONJ)

C’est à Frédéric Maurin, l’inspiré directeur musical de Ping Machine, qu’ont été confiées les clés de l’ONJ pour la période janvier 2019-décembre 2022. Entièrement paritaire et riche de jeunes talents, la nouvelle formation est la douzième du genre, avec pas mal de projets innovateurs.

Photo Sylvain Gripoix
Nommé pour un mandat de quatre ans, le compositeur et [...]

Jazz or jazz 2018, esprit es-tu là ? J’arrive !

On apprécie, on n’apprécie pas… tel concert, tel musicien. Qu’importe ! Il se passe sur cette troisième édition de Jazz or jazz un phénomène réjouissant, et qui ne se décrète pas : l’émergence d’un “esprit festival”, qui se nourrit de rencontres, de partages, d’échanges, d’interactions, en particulier sur la loggia et autour du bar éphémère de l’Entracte…

Photo [...]

Orchestre National de Jazz, nouveau projet

C’est une fierté nationale, qui a vu passer (à quelques exceptions près) les plus grands chefs hexagonaux, et a fourni la discothèque des amateurs d’un nombre impressionnant d’albums toujours orignaux. L’Orchestre National de Jazz (version Olivier Benoit) revient avec un nouveau projet, “Chicago”, longuement présenté dans la vidéo ci-dessous.

Cliquez ici pour lancer la vidéo

Et notre [...]

De (bonnes) nouvelles de l’Orchestre National de Jazz

L’ONJ, qui a célébré son 30e anniversaire en 2016, va bien, merci !
La formation, dirigée depuis 2014 par le guitariste Olivier Benoit, vient de se voir prolonger de quelques mois, jusqu’au 31 décembre 2018, date à laquelle un nouveau “chef” sera désigné.
Elle en a profité pour intégrer le saxophoniste Christophe Monniot, (membre notamment de Kimono, dont [...]

  • ô jazz ! est sur Facebook

    Ojazz logo Retrouvez-nous d'un simple clic sur le “bouton” ci-dessus.
  • Dans les bacs

    blow C'est démontré : il est des rencontres dont on ne se remet jamais ! Ainsi du très sage saxophoniste du Maria Schneider Orchestra, Donny McCaslin. Embarqué par sa patronne dans l'aventure de l'ultime album de David Bowie, “Blackstar”, il en était ressorti totalement métamorphosé, réorientant sa carrière et sa musique vers un jazz incandescent aux accents pop, rock et électronique dont un premier cd (“Beyond Now”, en 2016) allait inaugurer la veine. Revoilà le gentil New-Yorkais avec Blow (sorti fin 2018), qui va encore plus loin, encore plus fort ! Un cd en huit titres mené tambour battant et sans temps morts par le saxophoniste survolté, avec la complicité du batteur Mark Guiliana et son beat implacable. Ca groove, ça chante (impressionnant casting de chanteurs invités), ça s'éclate dans un grand sabbat collectif. La meute est lâchée et elle court à perdre haleine, et nous avec ! Ce “Blow” a le souffle d'une tempête. A écouter à fond la caisse, dans sa caisse ! JLD (Motéma)

    leilaLe trio Baa Box, entraîné par la chanteuse Leïla Martial, vient de sortir son deuxième enregistrement, Warm Canto. Ils signent collectivement toutes les compositions, sauf celle qui a donné son nom au cd, écrite par Mal Waldron. Leïla travaille beaucoup sa voix en puisant dans les folklores de plusieurs origines, les Pygmés, les Inuits ou les chants de Tuva. Ses modulations impressionnantes, très travaillées en studio avec des surimpressions, des doublements, se glissent dans des mélodies qui la rattachent au monde occidental, comme dans cette « Nuit pygmée » ou elle joue sur plusieurs modes, mais débouche sur une mélodie construite. Eric Perez aux percussions et à la voix, et Pierre Tereygeol aux guitares acoustiques et à la voix lui aussi, assurent un bel écrin aux vocalises de Leïla. Pas de paroles, juste le timbre limpide qui exprime des ambiances et raconte des histoires, comme cette grande évocation d'un clown qui court sur trois morceaux. Il y a du sauvage dans ce travail, très dompté mais toujours présent, des halètements, des cris contenus, des voltes faces sonores, du rubato et de la dureté, du lyrisme et de la beauté brute. Toute cette palette et le travail en studio nous font parcourir un grand voyage dans les possibilités vocales. La voix, l'instrument le plus simple mais peut être le plus difficile, est magnifiée dans une cohérence intéressante. Un étonnant travail ! BC (Label Laborie - Socadisc)

    eliez Longtemps, le pianiste Thierry Eliez a mis son talent au service des autres, en variété pop comme en jazz, par exemple pour Dee Dee Bridgewater, dont il fut la petite main musicale pendant quatorze ans. Entre autres, et pas des moindres. Il a précisé ses projets jazz avec André Ceccarelli et Jean-Marc Jafet en co-fondant le Ceccarelli Trio. Et puis en 2017, il sort un cd en solitaire appelé « Improse », inspiré des écritures automatiques surréalistes. Et dans la foulée, il a voulu continuer cette veine avec d'autres, Ceccarelli à la batterie évidemment, et Yvan Gelugne à la contrebasse. D'où cet Improve Extended qui vient de sortir. Sept compos aux thèmes écrits par le pianiste plus une par Poggi et « Rêverie » par Debussy. Des ambiances différentes. Un sifflotement en parallèle du piano dans « Intérieur nuit », très léger mais en même temps à chaque fois développé en impro. Idem dans « Incognition ». Deux morceaux aériens, aux mélodies romantiques coupées parfois par des moments de jazz profond. Une ode à « Satie » chantante, équilibrée, sereine. Les deux amis du trio, très grands musiciens connaissant le jazz dans ses moindres détails, apportent tout leur savoir-faire, comme Yvan dans « Intérieur nuit », par exemple, qui déploie un discours remarquable. Dans la « Rêverie », la rythmique charpente superbement un piano « debussien » à souhait, virtuose et libre. Trois générations pour un enregistrement d'une rare qualité, aussi savant que jouissif ! BC (Dood Music – L'autre distribution)

    snarky-puppy-couv-immigrance Après une dizaine d'années d'existence et une dizaine de cd dont trois récompensés par un Grammy award, Snarky Puppy sort un nouvel enregistrement. Fonctionnant depuis le début comme un collectif, avec un nombre d'intervenants variable mais issu d'un vivier constant, ce groupe inclassable, créé par Michael League, le bassiste compositeur, réunit des musiciens venant du monde presqu'entier, vivant en majorité à New York. Ils ont beaucoup voyagé, se sont produits partout dans le monde, et leur nouvel enregistrement, Immigrance, annonce la couleur dans son titre. Un immense melting pot de musique, plus proche en fait du rock que du jazz. Mais quelle énergie ! Travail de studio, ce dernier propos est plus grave, plus brut et un peu plus morose que les précédents. Mais Snarky Puppy reste époustouflant. La qualité de chaque musicien (une vingtaine) amène à l'ensemble une puissance d'orchestre pour des thèmes extrêmement groovy signés du bassiste leader. Une très belle qualité, des envolées de guitare dignes du rock le plus intéressant, des chorus de souffleurs puissants, une section rythmique (où les batteurs se remplacent, parfois sur le même morceau, trois sur “Bad Kids” par exemple) sans faille... Cette world-music, ou quel que soit le terme pour la définir, irrésistible par sa pulsation, précise et brillante, prend et ne lâche plus ! Le cd se termine par un morceau lent (“Even us”), grave, hispanisant ou même quasi oriental, facette peu développée pour l'instant par le groupe, mais qui prouve aussi ses inspirations diverses et la qualité de chaque développement. BC (GroundUp Music)

    BC : Bernard Cassat
    CE : Christophe Esnault
    DB : Daniel Buon
    DD : Dominique Derenne
    JLD : Jean-Louis Derenne

    >>>Et plus de CD dans les bacs d'ô jazz ! en cliquant ici
  • NOUVEAU

    palacio-bis

    Un premier morceau,
    pour se faire une idée

    Un temps pour Olivier
    (JJ Ruhlmann)

  • Agenda Jazz


    SAMEDIS DU JAZZ 2018-2019 samedis LA 10e SAISON !
    11 mai : Dub-Dub
    8 juin : Projekt Big-Band
    Concert à 15 h au Théâtre d'Orléans. Entrée libre.


    Du vendredi 19
    au lundi 22 avril

    LA JAM. Trois groupes, trois soirées, avec deux battles d'orchestres et quatre heures de live samedi et dimanche soirs pour 50 € (seulement !). Avec Hot Swing Sextet (Fr), Rhythm Outlines (Fr), Hop Sh'Bam (Be) et les professeurs de danse et animateurs de SwingChap'. Infos ici.

    Samedi 20 avril
    THOMAS ENHCO (piano). Dans le cadre du Printemps de Bourges, à 16 heures au Palais Jacques-Cœur, 10 bis, rue Jacques-Cœur à Bourges.

    Samedi 27 avril
    djangoRACINE de SWING. Jazz manouche. Autour de Django et au-delà. Un septet avec 4 guitaristes dont un soliste, 1 basse, violon, 1 clarinette. Proposé par l'association FestHilaire à 20 h 30, salle des fêtes de St Hilaire-St Mesmin (1 047, route d'Orléans). 06 87 57 71 22

    Du mercredi 1er
    au vendredi 10 mai

    FESTIVAL CHARIVARI. Huit concerts jazz proposés dans plusieurs communes du Loir-et-Cher par l'association “Figures libres”. Toutes les infos sur leur site, ici.

    Mardi 7 mai
    BRAD MELDHAU TRIO. A 20 h 30 à l'Espace Malraux, allée André-Malraux à Joué-Lès-Tours (Indre-et-Loire). Proposé par le Petit faucheux 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Vendredi 10 mai 2019
    CA TRICOTE AU THÉÂTRE ! Avec “La soustraction des fleurs” puis Baishi. Proposé par le Tricollectif et la Scène nationale d'Orléans, à 20 h 30 au Théâtre d'Orléans. Le site de la Scène nationale.

    Samedi 11 mai
    DUB-DUB. Avec Baptiste Dubreuil (piano) et Bertrand Dubreuil (saxophones). Proposé dans le cadre de la 10e saison des “Samedis du Jazz” par la Scène nationale d'Orléans et ô jazz ! A 15 heures dans le hall du Théâtre d'Orléans. Entrée libre. La saison complète, ici.

    Jeudi 16 mai
    FIDEL FOURNEYRON. “Speed Meeting”. A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours. 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Vendredi 17
    au dimanche 19 mai

    FESTIVAL DE LA VOIX. A Châteauroux, Argenton-sur-Creuse, Issoucun, Valencay, Noirlac (Indre). www.festivaldelavoix-chateauroux.fr

    Dimanche 19 mai
    blasio2MÉLANIE DE BLASIO (jazz-blues vocal). Concert à 18 heures. All that Jazz (Les Lobis), 12, avenue du Maréchal- Maunoury à Blois. 02 54 44 41 80. www.allthatjazz.fr

    Dimanche 26 mai
    CISSY STREET(jazz-funk). Proposé par After The Crescent, à 17 heures au Théâtre Jacques-Cœur à Bourges.
    02 48 20 86 05

    Du jeudi 30 mai
    au dimanche 2 juin
    FLORILÈGE VOCAL DE TOURS (48e édition). A l'Opéra de Tours et à l'église Saint-Julien (Tours). Tout le programme sur le site de la manifestation.

    Samedi 1er juin
    JAZZ VOCAL. Stage organisé avec le groupe Sparkling Voices et ses chanteurs et chanteuses Emmanuelle Duvillard, Benoît Dussauge et François Bessac. www.cepravoi.fr / www.sparklingvoices.fr

    Mardi 4 juin
    EINSTEIN ON THE BEACH. Avec l'Ensemble Ictus (musique de Philip Glass, narratrice Suzanne Vega). A 20 h 30 au Théâtre d'Orléans (Scène nationale). Le site.

    Vendredi 7
    au dimanche 9 juin

    CHINON EN JAZZ. Trois jours de concerts gratuits à Chinon (Indre-et-Loire). Proposé par le Petit faucheux 02 47 38 67 62. Leur site, ici..

    Vendredi 7 juin
    CA TRICOTE AU THÉÂTRE ! Avec “Et tout ce qui est faisable sera fait”. Proposé par le Tricollectif et la Scène nationale d'Orléans, à 20 h 30 au Théâtre d'Orléans. Le site de la Scène nationale.


    Et plus de sorties jazz en cliquant ici

    Et au-delà du jazz, d'autres sorties à Orléans et autour grâce au blog de Clodelle
  • Soutenez ô jazz !

    appel-dons-web1 xx
  • Nous contacter

    Vous êtes un groupe, un organisateur de concert, un amateur éclairé… vos infos nous intéressent ! contact.ojazz@gmail.com