Ô JAZZ ! Infos

Pour que vivent le jazz et ses musiques sœurs, en Centre-Val de Loire et ailleurs !

Payday Loans

Entries Tagged ‘Tricollectif’

Vendredi 12 octobre, ça tricote au Théâtre !

Tout au long de la saison, la Scène nationale propose un ensemble de rendez-vous avec les musiciens du Tricollectif. Premier concert avec Séisme et Roberto Negro.
David Sevestre, par Christophe Esnault
En 2016, le saxophoniste orléanais David Sevestre décide de lancer une nouvelle aventure avec trois de ses complices historiques, Jérôme Damien (piano), Nicolas Le Moullec (basse) [...]

Du 22 au 25 mars, les “Soirées Tricot” s’installent à Orléans

Nouvelle fournée des “Soirées Tricot”, proposées par le collectif orléano-parisien Tricollectif, qui prend ses quartiers une semaine durant sur plusieurs scènes orléanaises.

Théo Ceccaldi et son “Freaks” (Théo Ceccaldi, violon /
Quentin Biardeau, sax tenor, claviers / Ben Dousteyssier, sax alto, baryton /
Giani Caserotto, guitare électrique / Valentin Ceccaldi, horizoncelle, violoncelle /
Etienne Ziemniak, batterie) seront à l’Astrolabe [...]

Etoiles du jazz 2017, le “Grand Orchestre du Tricot” lauréat

Créées – semble-t-il – sur l’initiative de Citizen Jazz (“semble-t-il”, car les infos sont chiches et parcellaires) les Etoiles du Jazz 2017 viennent de livrer leur palmarès.
Après les Victoires du Jazz et les prix annuels de l’Académie du jazz, place aujourd’hui aux “Etoiles du Jazz”, attribuées par un jury européen de personnalités de la presse [...]

Le Tricollectif fait une OPA sur Vague de Jazz !

“Vague de Jazz”, c’est du 26 au 29 juillet au Sables d’Olonne, en Vendée. Un festival qui fait cette année la part belle aux formations issues du collectif Orléano-parisien “Tricollectif”.

Le Grand Orchestre du Tricot
(février 2015, Théâtre d’Orléans – photo Jean-François Grossin)
Ca commencera le mercredi 26 juillet avec le Quatuor Machaut (Quentin Biardau, Gabriel Lemaire, Francis Lecointe, [...]

Soirées Tricot fin avril, un nouveau rendez-vous à La Générale

Le collectif orléano-parisien Tricollectif (Roberto Negro Trio, Walabix, Kimono, Quatuor Machaut, La Scala, Théo Ceccaldi Trio…) remet ça ! Au lendemain de Jazz or jazz, il propose du 24 au 30 avril une vingtaine de concerts et rencontres à La Générale, 14, avenue Parmentier à Paris XIe (M° Voltaire).
Le programme intégral est ici

“Joue la collectif”, une initative régionale en faveur du jazz

Le Petit Faucheux, Capsul et le Tricollectif s’associent pour organiser une tournée en région Centre Val de Loire. Les différents groupes de ces deux collectifs, les plus dynamiques du territoire, tentent ainsi d’être prophètes en leur pays…

Quand le Tricollectif investissait la Générale, à Paris (photo d’archives)
Pour valoriser les musiciens régionaux et montrer le vitalité du [...]

Théo Ceccaldi, une passionnante interview sur Citizen Jazz

Théo Ceccaldi aux Samedis du Jazz, dans le cadre des “Soirées Tricot”
(Hommage à Lucienne Boyer, Théâtre d’Orléans en 2015) Photo Christophe Esnault

“Ce qui m’intéresse est de chercher avec mon violon la palette la plus large possible de nuances, de timbres, de dynamiques, d’extra-sons puis de les utiliser à propos, au service d’un moment choisi. Oui, [...]

  • ô jazz ! est sur Facebook

    Ojazz logo Retrouvez-nous d'un simple clic sur le “bouton” ci-dessus.
  • Dans les bacs

    caribbean-stories Le saxophoniste Samy Thiébault est né en Côte d'Ivoire de père français et de mère marocaine. Et il a, ensuite, beaucoup voyagé, dans ce monde qui est toujours entre deux, entre la France et un ailleurs mouvant propice au rêve. Il vient de sortir l'enregistrement d'une musique qu'il tourne depuis plusieurs mois, Caribean Stories. Des thèmes qu'il a écrits dans le “style de”, ou qu'il a empruntés à des traditionnels. Du calypso, du boléro et du tcha-tcha, du candomblé brésilien, de la santeria cubaine, du vodun haïtien ou béninois. “Entremêler l'ici et l'ailleurs”, comme l'écrit Christiane Taubira dans un très joli petit texte d'intro au cd. A son saxo ténor très jazz répondent plusieurs musiciens métis qui colorent tout de suite les thèmes. Deux guitaristes magnifiques, Hugo Lippi et Ralph Lavital, le contrebassiste Felipe Cabrera, un percussionniste, bien sûr, Inor Sotolongo, et un batteur, Arnaud Dolmen. Deux Cubains, un Guadeloupéen, un Français, un Anglais. Et Fidel Fourneyron qui joint son trombone sur quelques morceaux, en retrouvant sa vitalité sud-américaine passée par les Landes. Le cd est réellement un voyage. On embarque doucement avec le saxo de Samy, sur un thème doux et nostalgique, et puis ça se gonfle, ça s'amplifie et on se retrouve vraiment dans les Caraïbes. Un très beau métissage du jazz et des îles, comme ce “Poesia sin fine”, où le saxo continue son chemin de jazz sur des rythmes îliens prononcés. Beaucoup d'émotions dans ces mélanges, des mélodies touchantes sur un groove prenant, des images qui se bousculent. Un beau voyage au Caraïbes. BC (Gaya Music – L'Autre distribution)

    new-playground Après son “In Between” de 2014, enregistré à New York alors qu'il ne cessait de faire des allers-retours avec la France, le saxophoniste Stéphane Spira sort aujourd'hui un nouvel enregistrement totalement assumé de l'autre côté de l'Atlantique, sa nouvelle cour de récré. New Playground, donc. Il a écrit tous les morceaux, sauf un, et ses mélodies très réussies ont une patte très personnelle. Il joue, dans cette cour, avec une aisance et un plaisir qui lui amènent une liberté communicative. Ses dialogues avec ses amis sidemen, le mélange de leurs personnalités, leur complicité installent un plaisir d'écoute très agréable. Au piano et Fender, Joshua Richman brode et s'amuse lui-aussi sur les thèmes proposés. Steve Wood à la contrebasse, déjà présent sur le précédent cd, fait un travail de fond super efficace et se laisse aller parfois à quelques phrases magnifiques glissées dans le jeu de ses collègues (New Playground ou Kaleidoscope). Jimmy MacBride à la batterie sert avec brio ce quartet cohérent et très à l'aise dans la musique écrite par le leader. L'apparente facilité de jeu, l'évidence du travail collectif, la fluidité cachent bien sûr une grande technicité de quatre musiciens chevronnés. Avec en toile de fond New York, puisque Stéphane a choisi d'y vivre depuis une dizaine d'année : il y a cette vitalité calme, cette assurance, mais surtout cette nécessité de bouger le corps, pas forcément de faire danser mais d'entraîner l'auditeur dans une énergie très physique. Et on y va, parce que l'équilibre entre mélodie et rythmique est très réussi (Underground Ritual avec un remarquable jeu au Fender). Avec aussi beaucoup d'émotion qui passe dans tout cela (Nocturne), pas seulement à cause de la basse jouée à l'archet. Un très bel enregistrement. BC (JazzMax – L'autre distribution)

    espacesEdward Perraud, batteur dont on a pu écouter toute l'inventivité et la fougue dans des groupes comme Das Kapital ou Supersonic, propose un enregistrement tout à fait original. Il a fait un rêve sur les intervalles musicaux, comme il raconte dans un texte de la pochette. Chacun a son âge d'or et son utilisateur privilégié, Mozart pour la tierce majeure, Debussy pour la quinte, Coltrane pour la quarte. Et, sur cette idée, Perraud s'est mis à composer un morceau pour chaque intervalle. Il tente de transcrire tout l'espace qui est en jeu, d'où le titre du cd, Espaces. En trio avec ses amis Bruno Chevillon à la contrebasse et Paul Lay au piano, voilà donc quatorze morceaux résultant de ses rêves théoriques. De ces espaces entre les notes surgissent des ambiances, des couleurs, des évocations pas forcément volontaires : chacun d'entre eux possède en propre ses caractères, tout comme les gammes ou les modes. Certains sont gais, sautillants, enlevés (Elevation), d'autres plus lourds, plus solennels (Melancholia, Tocsin). La contrebasse fait un magnifique travail pour habiter ces espaces béants, le piano y lance des mélodies prenantes. Ces deux sidemen rentrent dans le jeu du leader compositeur (Sixième sens). Avec l'inventivité de la batterie, le trio rend cette réflexion sur « l'entre-note » tout à fait passionnante, au point qu'on en oublie la théorie pour seulement se laisser prendre, écouter sans expliquer. Le plaisir sans la théorie. Et comme Edward est aussi photographe, il a associé une photo à chacun des morceaux, si bien qu'on peut aussi regarder la musique, voir l'espace qui fait vibrer nos tympans. Un très beau travail d'un esprit pétillant d'intelligence et d'humour, d'un trio complètement à la hauteur de l'enjeu. BC (Label Bleu – L'autre distribution).

    under C'est elle qui, à la tête de l'Orchestre National de Jazz de Montréal, dirigeait il y a trois ans le formidable “Dans la forêt de ma mémoire”, de la pianiste canadienne Marianne Trudel (voir notre chronique de juillet 2015). La compositrice, saxophoniste et chef d'orchestre Christine Jensen récidive, et de quelle manière ! Honorant une commande de l'orchestre canadien, elle livre avec Under the influence suite, un ensemble de compositions en forme de libre hommage à ses “maîtres”, John Coltrane, Wayne Shorter, Lee Konitz… Un exercice de haute-volée pour big band passionné, en huit morceaux bénéficiant d'une solide assise mélodique – ce qui n'empêche pas quelques échappées harmoniques – et d'une science des arrangements apprise chez d'autres maîtres, de Gil Evans à Maria Schneider. Servi brillamment par la puissante machine orchestrale qu'est l'ONJ de Montréal, ce projet discographique accueille la chanteuse et parolière Sienna Dahlen, dont la voix singulière, apte à se faire instrument solo autant que voix-chant, fait corps avec l'orchestre, élargissant les frontières du big-band. Avec ce disque séduisant, brillant tout en restant d'une grande sobriété, C. Jensen livre une œuvre de maturité, après les prometteurs mais encore inaboutis Treelines (2010) et Habitat (2013), également chroniqués ici. Dommage que ce travail, paru fin 2017 et dont on a attendu en vain l'édition en cd, ne soit accessible en Europe qu'en streaming ou en téléchargement… JLD (Justin Time Records / “Disque de l'année” du Conseil Québécois de la Musique en 2018)

    BC : Bernard Cassat
    CE : Christophe Esnault
    DB : Daniel Buon
    DD : Dominique Derenne
    JLD : Jean-Louis Derenne

    >>>Et plus de CD dans les bacs d'ô jazz ! en cliquant ici
  • Nouveauté cd

    pub-sirocco

    A ÉCOUTER
    “Silence after blow up”
    Cliquez ici

  • Agenda Jazz


    SAMEDIS DU JAZZ 2018-2019 samedis LA 10e SAISON !
    6 oct : Charcellay-Masson 4tet
    10 nov : Open Trio
    8 déc : Noemy Lhomme 5tet
    12 jan : JC Acquaviva Trio
    9 fév : Oggy & The Phonics
    2 mars : Duo Lev-Yulzari
    6 avril : Philippe Macé 4tet
    11 mai : Dub-Dub
    8 juin : Projekt Big-Band
    Concert à 15 h au Théâtre d'Orléans. Entrée libre.


    Jeudi 18 octobre
    NOUVELLE ORLÉANS. “De Louis Armstrong aux Meters”. Premier concert de la 4e saison de “Jazz au 44”. Programme concocté par le tromboniste Philippe Desmoulins, spécialiste de la Nouvelle-Orléans, avec Jean-Christophe Briant : orgue, claviers ; Benoit Lavollée : vibraphone ; Philippe Desmoulins : trombone ; Éric Luxey : batterie. A 19 heures au bar le 44 de l'hôtel Mercure, quai Barentin à Orléans. Bar et petite restauration.

    Du jeudi 18
    au samedi 20 octobre

    JAZZ AU MOULIN. 7e édition du festival organisé par la MJC d'Olivet au Moulin de la Vapeur. Avec notamment Claude Tchamitchian (le 18), Jan Schumacher Quintet (le 19), The Duo (blues, le 20)… Toutes les infos ici.

    Samedi 20 octobre
    lt LILA TAMAZIT CHANTE GAINSBOURG. En quartet avec trois pointures du jazz ! : Jean-Claude Laudat, accordéon ; Sébastien Boisseau, contrebasse ; Jean-Louis Pommier, trombone. A 20 heures au Musée du Théâtre Forain, rue des Jardins à Artenay.
    02 38 80 06 50

    Dimanche 21octobre
    DUO SAXO-PIANO (Dmitry Baevsky/Jeb Patton, hommage à Billy Strayhorn). A 17 heures au Tivoli (2, rue Franklin-Roosevelt à Montargis). Réservations auprès du Hot Club, 222, rue des Hauts-de-Viroy, 45200 à Amilly. 17 € le concert. hotclubgatinais.fr

    Du lundi 22
    au dimanche 28 octobre

    4e RAMI (Rencontres artistiques de musiques improvisées). Rendez-vous proposé par Mr G. et le Nuage en Pantalon, avec rencontres, concerts, performances musicales et poétiques. Au Théâtre d'Orléans (Scène nationale). Le site.

    Mardi 23 octobre
    MIKMÂÄK (soirée belge). A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours.
    02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Mercredi 7 novembre
    DANSE SWING. Initiation et pratique à partir de 20h, au Moule à gaufres, 6, rue Croix de Bois à Orléans. Proposé par Swing Chap'. Entrée gratuite sur présentation de la carte adhérent ; 5 € pour les non-adhérents. www.swingchap.fr

    Du jeudi 8
    au vendredi 16 novembre

    onj FESTIVAL EMERGENCES (Coproduction Petit faucheux / Jazz à Tours). Avec l'Orchestre National de Jazz (le 8 à 20 heures au Petit faucheux à Tours), Jowee Omicil (le 9 à 20 h 30 à La Pléiade, La Riche), Elodie Pasquier solo (le 10 à 16 heures l'Hôtel Goüin, à Tours), le Duo Florent / Perrudin (le 10, à 17 h 30, HQ), Gilad Hekselman’s ZuperOctave + H ! (le 13 à 20 heures au Petit faucheux), Le Barathon Emergences (Duo Garcia + Pottok on the Sofa + Tinkty Boom + Troisième Démarque, le 15 à partir de 18 heures dans les bars de Tours ), Ultra Light Blazer + Restitution de résidence pédagogique (le 16 à 20 heures au Petit faucheux).

    Jeudi 8 novembre
    FRANCK SALLÉ TRIO. A partir de 19 h 30 au bar du Novotel, 2, rue Honoré-de-Balzac à Orléans la Source. Consommation obligatoire. Planches et carte du restaurant. 02 38 63 04 28

    Vendredi 9 novembre
    PERCUSSIONS CORPORELLES. Atelier animé par Isabelle Dauzet de 19 h à 21 h, puis soirée avec les DUSTY BOTTOMS à partir de 21h. Proposé par Swing Chap', au CRIJ, 3, rue de la Cholerie à Orléans . Tarifs : atelier (durée 2 h) : 20 € ; soirée avec l'orchestre The Dusty Bottoms : 15 € ; pack atelier + soirée : 32 €. Inscriptions www.swingchap.fr

    Vendredi 9 novembre
    ANDREA MOTIS (à la découverte d'une talentueuse chanteuse, saxophoniste et trompettiste de jazz espagnole). Concert à 21 heures. All that Jazz (Les Lobis), 12, avenue du Maréchal- Maunoury à Blois. 02 54 44 41 80. www.allthatjazz.fr

    Samedi 10 novembre
    OPEN TRIO. Avec Samuel Besset (saxophone), Basile Bonicel (batterie) et Teoman Massas (piano). Proposé dans le cadre de la 10e saison des “Samedis du Jazz” par la Scène nationale d'Orléans et ô jazz ! A 15 heures dans le hall du Théâtre d'Orléans. Entrée libre. La saison complète, ici.

    Mercredi 14 novembre
    DUO RABESON-CHAVEZ. Avec Ella Rabeson, chant, Ivan Chavez, guitare. Proposé par Improphile, dans le cadre de ses “Mercredis du Jazz”. A 19 heures au bar “Le Fitzgerald” de l'Hôtel Jean-de-Beauce (1, place Pierre-Semard) à Chartres. L'entrée est libre, avec bar et restauration sur place. Toutes les infos sur improphile.com

    Jeudi 15 novembre
    B. POWELL, O. PETERSON… Soirée dédiée au grands pianistes du jazz, avec Jean-Christophe Briant : piano ; Patrick Filleul : batterie ; David Salesse : contrebasse. A 19 heures au bar le 44 de l'hôtel Mercure (“Jazz au 44”), quai Barentin à Orléans. Bar et petite restauration.

    Samedi 17 novembre
    FESTI'CHANTE. Six ateliers de pratique vocale (improvisation vocale et composition instantanée, chant oriental pour les nuls !, technique vocale en chœur, gospel, scat / jazz vocal en onomatopées, harmonies et harmoniques). Par le Cepravoi, à la Maison de Bégon de Blois. Le site du Cepravoi.


    Et plus de sorties jazz en cliquant ici

    Et au-delà du jazz, d'autres sorties à Orléans et autour grâce au blog de Clodelle
  • Soutenez ô jazz !

    appel-dons-web1 xx
  • Nous contacter

    Vous êtes un groupe, un organisateur de concert, un amateur éclairé… vos infos nous intéressent ! contact.ojazz@gmail.com