Ô JAZZ ! Infos

Pour que vivent le jazz et ses musiques sœurs, en Centre-Val de Loire et ailleurs !

Payday Loans

Entries Tagged ‘Yves Dupont’

Delaunay Trio Pop, retour en images

C’était le 21 avril aux Samedis du Jazz. Yves Dupont était de retour avec ses feutres pour croquer Antoine Delaunay (piano), Eric capitaine (batterie) et Patrick Hoarau (basse).

Lavalette trio, retour en images

Yves Dupont a croqué Serge Lavalette, Renaux Palisseaux et Romain Sarron, invités des “Samedis du Jazz” le 4 novembre. Ils sont là !

Retrouvez les dessins (les toiles, les aquarelles…) d’Yves Dupont, sur son site.

A Boyer/Samuelito croqués par Yves Dupont

Antoine Boyer et Samuelito. Le duo de guitares a ouvert les Samedis du Jazz le 7 octobre au Théâtre d’Orléans. Yves Dupont était là avec ses feutres. Retrouvez les dessins (les toiles, les aquarelles…) d’Yves Dupont, sur son site.

“Bertrand Renaudin Trio”, retour en portraits

C’était samedi 27 mai au Théâtre d’Orléans, la dernière séance des 8e Samedis du Jazz, avec le nouveau trio de Bertrand Renaudin.
Yves Dupont avait amené ses instruments (feutres, carnet de croquis). Il nous présente, par ordre d’entrée en scène, Sébastien Dochy (contrebasse), Bertrand Renaudin (batterie, compositions) et Hugues Rousé (saxophone).

Retrouvez les dessins (les toiles, les [...]

Un prince et les Ducs

A la pointe non de l’épée mais du stylo, notre prince du dessin enlevé et à main levée était encore présent le 29 avril lors du concert des “Véritables Ducs”, au Théâtre.
Yves Dupont y a immortalisé ce nouveau “Samedi du jazz”, avec Sacha Gillard (clarinette, saxo), Gaël Riteau (trompette), Nicolas Le Moullec (contrebasse), Antoine Hefti [...]

Un “bis” pour le trio Brothers

Invités des Samedis du Jazz au Théâtre le 18 mars, Etienne Déconfin, Géraud Portal et Kush Abadey n’ont pas échappé à la pointe feutre d’Yves Dupont !

  • ô jazz ! est sur Facebook

    Ojazz logo Retrouvez-nous d'un simple clic sur le “bouton” ci-dessus.
  • Dans les bacs

    faily-wiredPiano, contrebasse, batterie, la formation classique du jazz, intemporelle et qui a a prouvé son efficacité et aussi la diversité qu'elle offre. David Erhard, pianiste, et ses deux amis Jean-Charles Ladurelle à la contrebasse et Xingchi Yan à la batterie, mettent donc leur musique dans des sillons maintes fois labourés. Ils sont doués, ont beaucoup travaillé, possèdent leur instrument sur le bout des doigts. Le piano installe des mélodies fortes et digresse dans de grandes envolées à la Petrucciani. La contrebasse fait un travail remarquable, s'alliant au piano pour devenir mélodique, revenant vers la batterie pour accompagner la rythmique, qui fait son boulot sans esbroufe mais avec efficacité. Tout est en place, ça fonctionne, le son du groupe, nommé Fairly Wired, est plus qu'agréable. Ces trois musiciens sont excellents, leur premier cd Seeds est un sans faute. Mais justement ! On se dit qu'il manque une vitalité, une énergie, peut être une mise en danger, des initiatives qui nous étonneraient, qui feraient rebondir l'attention. On attend avec impatience leur prochain disque, parce qu'ils sont vraiment bons... BC (Autoproduit et distribué / Leur facebook est ici)

    onj Trente ans d'Orchestre National de Jazz… Trente ans d'un parcours sans faute dont on n'a rien manqué, découvrant, chef après chef, ces générations de musiciens français (près de 150 au total) dont les noms, pour beaucoup, nous sont aujourd'hui devenus familiers… C'est peu dire que l'album – et c'en est un, un vrai, riche d'un livret généreux et d'une vidéo avec bonus – qui sort à l'occasion de cet anniversaire fait chaud au cœur, tant on a pu craindre, parfois, que l'aventure s'arrête net, au gré de tel ou tel arbitraire plus politique que musical. Retrouver l'ONJ dans la captation du concert anniversaire donné à la Philharmonie de Paris en 2016, c'est comme renouer avec de vieux amis, s'immerger de nouveau dans une aventure humaine et artistique qui a accompagné trente ans de notre vie, ce qui n'est pas rien. D'entrée, on est saisi par le “Jazz lacrymogène” de François Jeanneau, interprété ici par le big-band dans sa version contemporaine, mais restitué comme “dans son jus” et bien capable de nous tirer les larmes ! Puis vient le très “gilevansien” et habile “Desert City” d'Antoine Hervé, avant le bondissant Claude Barthélémy avec “Real Politik”… et ce sont bientôt trois riches décennies qui défilent sous la baguette de ces dix chefs qui ont changé le paysage du jazz hexgonal. Au fil des plages, qui sont autant de morceaux de bravoure emblématiques de chaque avatar successif de la formation, on comprend toute l'ambition et la portée du projet d'ONJ, si cohérent dans sa diversité, et si indispensable à la scène jazz, en France et bien au-delà. A cette véritable pépinière de talents, on souhaite encore – au moins – trente ans de belle aventure et un digne anniversaire des soixante-ans. Mais ce coup-là, c'est nous qui manquerons à l'appel ! JLD (ONJ Records / L'autre distribution)

    pyrodancePierre Marcus, une fois monté à Paris depuis son Nice natal, sort avec le quartet qu'il a fondé un premier cd, “Longue attente”. Ce mois-ci paraît le deuxième avec la même formation, Pyrodance. Contrebassiste et compositeur, Pierre est entouré de Baptiste Herbin au saxo alto, de Fred Perreard au piano et Thomas Delor à la batterie. Quatre excellents musiciens mais aussi excellents amis. Les thèmes, écrits par Pierre, sont développés par le quartet avec une aisance, une complicité parfaitement au point. Ce jazz dansant s'inscrit tout à fait dans l'histoire. Le swing n'est pas loin, il sous-tend la construction des morceaux par ailleurs très libres. Mais il renferme beaucoup d'autres influences. Pierre sait faire galoper sa contrebasse comme dans les grandes périodes du jazz classique, le piano dialogue avec dextérité et beaucoup de joie, la batterie, en plein dans le jazz moderne, tantôt prend des aspects percussifs, tantôt construit de solides structures sur lesquelles s'appuient les autres musiciens. Baptiste au saxo maîtrise la fougue qu'on lui connaît, et garde une présence, une agilité, une richesse toujours passionnée et passionnante. Le saxo ténor d'Irving Acao s'invite sur les deux dernières plages, dont le titre éponyme du cd, hommage à Thelonius Monk, une grande référence pour Pierre Marcus. Cette musique pourtant savante se glisse dans l'oreille comme un bonbon sur la langue. Délicieux. BC (Jazz family - Socadisc)

    album-chocLe Guillaume Cherpitel Trio, vous ne connaissez pas ? Pianiste, Guillaume l'a monté avec Jean-Luc Déat à la contrebasse et Alexandre Ambrosiak à la batterie. Ils habitent dans l'est de la France, et tournent beaucoup dans cette région. Mais ils en sont aussi à leur troisième cd, Choc, qui vient de sortir. Toutes les compos sont du jeune pianiste. Il a traîné dans beaucoup de milieux de musique, autour de l'Afrique et des Iles, il a collaboré avec de grands noms (Omar Sosa, Julien Loureau, Bojan Z…) et adore jouer avec des Kurdes, des Sud Américains ou de la salsa et du funk avec des Cubains. C'est dire l'ouverture et la culture de Guillaume. Mais pour son trio, sa musique est avant tout du jazz qu'on pourrait appeler classique, même s'il est à tous les instants inventif et malicieux. Des thèmes magnifiques que chacun dans le trio s'approprie. Une grande finesse de toucher du piano, une élégance parfois bousculée par l'urgence des envies de dire, des développements lyriques toujours justes, des impros des trois instruments, puisque la place est judicieusement prévue. De magnifiques envolées de contrebasse, une batterie parfois un peu sèche, un peu dure, mais super efficace. Ce “Choc” en est un, une magnifique découverte trouvée dans la boite aux lettres d'ô jazz ! qui fait un plaisir intense. BC (Auto-produit et auto distribué / guillaume-cherpitel.com)

    BC : Bernard Cassat
    CE : Christophe Esnault
    DB : Daniel Buon
    DD : Dominique Derenne
    JLD : Jean-Louis Derenne

    >>>Et plus de CD dans les bacs d'ô jazz ! en cliquant ici
  • Nos articles récents

  • Nouveauté cd

    pub-sirocco

    A ÉCOUTER
    “Silence after blow up”
    Cliquez ici

  • Agenda Jazz


    SAMEDIS DU JAZZ 2018 samedis-ce-copie 02/06/18 Z Comme
    Concert à 15 heures, Hall du Théâtre d'Orléans, Gratuit


    Du Lundi 21
    au vendredi 25 mai

    OPEN SCHOOL. Tout Jazz à Tours en libre-accès. L'école de jazz ouvre ses portes aux amateurs comme aux futurs professionnels et leur permet d’assister aux cours des formations professionnelles et aux cours “amateurs”. Ces cours ont lieu souvent en fin d’après-midi ou en soirée. Infos au 02 47 66 55 97.

    Mercredi 23 mai
    ELECTROPHAZZ (soul, jazz, hip-hop). A 20 h 30 à l'Agora, Esplanade du 8 mai 1945 à Vernouillet (Eure-et-Loir). 02 37 62 80 79

    Jeudi 24 mai
    fred-h FRED HERSH. Un poète du piano, doué d'une prodigieuse faculté à revisiter et à réinventer le répertoire du jazz. A 20 heures au Petit faucheux, 12, rue Léonard-de-Vinci à Tours. 02 47 38 67 62. Leur site, ici.

    Du vendredi 25 au dimanche 27 mai
    BAULE D'AIR. Nouvelle édition du festival en plein air proposé à Baule (entre Meung et Beaugency) avec des fanfares, du théâtre de rue, des parades, des jeux, de la pyrotechnie. Des infos ici.

    Vendredi 25
    au dimanche 27 mai

    pj PARCOURS ET JARDINS. 16e édition du rendez-vous fixé par l'association ABCD dans les jardins de particuliers du quartier Bourgogne à Orléans. Au menu plus de 60 artistes (musiciens, comédiens, clowns, conteurs, dansseurs, artistes…) accueillis dans plus de vingt lieux publics et privés. Et c'est gratuit ! www.abcd45.com

    Vendredi 25 mai
    ELECTRO DELUXE (soul, funk, jazz). A 21heures à l'Atelier à spectacle, 51A, rue de Torçay à Vernouillet (Eure-et-Loir). 02 37 42 60 18

    Samedi 26 mai
    TRUPIN-VIALA (“Voyage immobile”). Avec Jacques Trupin, bandonéon, et Vincent Viala, piano. A 20 h 30 au Domaine de la Trésorerie (Saint-Pryvé-Saint-Mesmin), dans le cadre de la nocturne du 21e Printemps des Arts.

    Samedi 26 mai
    SOIRÉE SALSA. A 20 h 30, initiation à la salsa, par l'école Danza Cubana. Et à 21 heures, concert dansant du TINO Y TUMBAO ORQUESTA. Dans le cadre du festival Encuento, salle François-Rabelais, place Robert-Mauger à Ormes.

    Samedi 26 mai
    LES POMMES DE MA DOUCHE (jazz manouche). A 20 h 45 au Théâtre Monsabré, 11, rue Bertheau à Blois.
    06 95 20 86 25

    Samedi 26 mai
    ALTERNATE CAKE. Jazz acoustique (de Django Reinhardt à Wayne Shorter). A 20 h 30 au Théâtre Troglo du Rossignolet à Loches (Indre-et-Loire).

    Dimanche 27 mai
    CA VA JAZZER. Concert Avec Guylène Charmetant (chant percussions), François Manuelian (guitare chant percussions) et la participation de Nobody Knows dans le cadre de la fête du quartier Gare à Orléans. Répertoire principalement Swing et New Orleans. De 14 h à 17 h 30, Place Charles d’Orléans. Gratuit.

    Jeudi 31 mai
    vpeirani VINCENT PEIRANI (accordéon, en quintet). A 20 heures à l'Auditorium de Bourges, 34, rue Henri Sellier (Indre). www.mcbourges.com

    Jeudi 31 mai
    LISA SIMONE (accompagnée par un trio guitare-basse-batterie). Festival de Sully, à 20 h 30, salle des Fêtes de Montargis. www.festival-sully.fr

    Vendredi 1er juin
    OURS LE FILM / DUO LEMAIRE-MOBIN. Dans le cadre des “Soirées Tricot” proposées par le Tricollectif sur l’ensemble de la saison. A 20 h 30 au Théâtre d'Orléans. www.scenenationaledorleans.fr

    Samedi 2 juin
    Z Comme (quartet Châabi, Jazz, Tango déjanté, Rock prog, Free…). Avec Julien Behar (saxophone), Philippe Rak (vibraphone, clavier), Stéphane Decolly (basse), Christophe Chaïr (percussions). Proposé, dans le cadre des Samedis du Jazz (Scène nationale d'Orléans / ô jazz !), à 15 heures, hall du Théâtre d'Orléans.

    Samedi 2 juin
    PINK MARTINI (jazz, swing instrumental et vocal). A 20 h 30 au Dianetum, à Anet (Eure-et-Loir).

    Lundi 4 juin
    JAZZMANIA QUINTET et JEFF WILLORUN BLUES QUARTET. Soirée jazz double-plateau, entre swing des années 30 à 60 et blues anglais. A 20 h 30 à l'Escale, à Déols (Indre).
    02 54 34 89 64

    Mardi 5 juin
    CONFERENCE LOUISIANE. L'association de jumelage OW-Nouvelle Orléans accueille le professeur Annick Foucrier, directrice du Centre de recherches d'histoire nord-américaine (La Sorbonne), qui évoquera l'histoire de la Louisiane, de la colonisation à la guerre de sécession. A la Médiathèque d'Orléans à 19 heures.

    Vendredi 8 juin
    mlegrandMICHEL LEGRAND (en duo piano-contrebasse). Festival de Sully, à 20 h 30, Théâtre de Verdure (parc du Poutyl) à Olivet. www.festival-sully.fr

    Samedi 9 juin
    LOUIS WINSBERG (guitare). “For Paco”, un jazz qui se promène de l'Inde au Maghreb en passant par l'Andalousie. A 20 30 à l'Avant-Scène, à Argenton-sur-Creuse (Indre).


    Et plus de sorties jazz en cliquant ici

    Et au-delà du jazz, d'autres sorties à Orléans et autour grâce au blog de Clodelle
  • Soutenez ô jazz !

    appel-dons-web1 xx
  • Nous contacter

    Vous êtes un groupe, un organisateur de concert, un amateur éclairé… vos infos nous intéressent ! contact.ojazz@gmail.com